19/04/2014

Djihâd à tous les étals au Rassemblement des Musulmans 2014 de l'UOIF- Reportage.

Notre reportage au plus grand salon islamique d'Europe.

main jaune.jpg

Observatoire de l'islamisation-

Le Bourget. Samedi 19 avril 2014.

Joachim Véliocas.

 

Le Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) ouvre ses portes au parc des expositions du Bourget du 18 au 21 avril pour sa 31ème édition. L'évènement est organisé par l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), très proche des Frères Musulmans, dont les responsables internationaux sont tous venus lors des éditions précédentes. L'édition 2012 avait été médiatisée suite à l'interdiction de séjour de  six conférenciers étrangers, connus pour enseigner les peines physiques légales (hûdud) de la Sharia, comme le meurtre des apostats ou des homosexuels, la conquête de l'Europe et la suprématie islamique.

 

A l'origine de la polémique en 2012, je suis revenu voir si le "ménage" avait été fait sur les marqueurs de radicalisme présents dans l'exposition, comme les livres appelant à "exterminer les polythéistes" et à " se doter de tous les armements militaires pour être en mesure d'assurer la suprématie d'Allah sur terre" (voir plus bas). Un responsable de l'UOIF muni d'un badge "organisation" que je tente d'alerter en multipliant les exemples de livres sulfureux trouvés, dont celui de Yussuf al Qaradawi qui enseigne de tuer les homosexuels, me lâche : "on ne censure pas ici". Dont acte. J'ai droit au sempiternel "il faut replacer ces peines dans leur contexte historique". La pirouette classique, sauf qu'il ne s'agit pas de livres d'histoire, mais de jurisprudence islamique sur laquelle se basent les croyants pour guider leurs actions.

 

Arrivé dans le hall principal des conférences à 10h45, je m'installe tranquillement. Un membre de l'organisation vient vers moi et me demande d'abord si je comprend l'arabe, car apparemment c'est la première langue officielle ici. Lui signifiant que non, il me dit "vous n'avez pas le droit de vous asseoir ici, c'est pour les femmes", alors que plusieurs couples mixtes sont déjà assis. Je ne cherche pas à comprendre et m'assois sur la droite. Le caméraman de l'organisation perché sur sur un échafaudage arbore un ballon jaune avec le nouveau signe de ralliement des Frères Musulmans, la main au pouce replié devenu le symbole international du soutien au président égyptien déchu Mohammed Morsi. Le Rabaa qui signifie quatre ou quatrième en arabe a été adopté car il symbolise le quatrième président de l'Egypte contemporaine, même si Morsi a été élu à la suite de fraudes électorales , et qu'il n'a respecté aucune de ses promesses, notamment en changeant la constitution afin d'islamiser totalement le droit. Qu'une des premières actions de Morsi fût de demander aux Etats-Unis la libération du cerveau des premiers attentats du World Trade Center (1993),le cheikh borgne Omar Abdel Rahman, doit certainement être l'illustration de sa modération islamique, et de sa "starification" au RAMF.

 

Le premier orateur est l'imâm de la mosquée Addawa' de Paris, Larbi Kechat. Il commence évidemment sa conférence en arabe, puis se met à parler français. Ennuyeux enfilage de perles. Je m'en vais.

 

Dans le hall des boutiques, les stands des principales librairies musulmanes de Paris se suivent et se ressemblent. Pour être déjà allé dans ces librairies rue Jean-Pierre Timbaud ou à Menilmontant, je sais très bien le type de littérature que je vais trouver. Le salafisme, qu'il soit "réformiste" comme celui des Frères Musulmans, ou traditionnel comme dans les royaumes et émirats de la Péninsule Arabe, a pris le leadership de l'islam mondial. Il est donc tout à fait naturel que les livres de ces deux mouvances très cousines, même si concurrentes, représentent les meilleures ventes et soient mis en avant sur les étals.

 

Il serait fastidieux d'énumérer et de citer tous ces ouvrages maintenant traduits en Français avec numéro ISBN, nous allons nous arrêter sur les incontournables présents dans toutes les librairies musulmanes du RAMF 2014.  

 

1- La Voie du Musulman, Abû Bakr A-Jazâ'irî,  éditions Maison d'Entour, 2006 et 2011 (présent sur les stands des librairies  "Sana" ; "Maison ennour" ; "Essalam" et "IqraShop" du RAMF2014 ) :

 

Né en 1921 en Algérie, A-Jazâ'irî est connu pour avoir enseigné dans la prestigieuse université islamique de Médine Dar al-Hadith. Très actif dans la diffusion de l'islam dans le monde, il a participé à de nombreux congrès comme le congrès juridique de Riyad réunissant les "savants' musulmans qui font autorité. Nous précisons cela pour noter qu'il n'est pas un marginal de l'islam orthodoxe.

 

Voici le contenu de La Voie du Musulman  dans son édition 2011 achetée chez Essalam:

LV1.png

Dans l'édition 2006 achetée au stand Sana : 

"Toute sorte de jihad tend à proscrire toute autre adoration que celle de Dieu, l'Unique"

lv7.jpg

Le djihad peut être certes défensif, mais aussi offensif : 

"L'art de la guerre, non seulement en vue de repousser les éventuels assaults de leurs ennemis, mais aussi pour être en mesure d'assurer la suprématie de la parole de Dieu" page 628 de l'édition 2011.

LV2.jpg

Autre traduction du même passage dans l'édition 2006 aussi édité chez Ennour acheté sur le stand de Sana : "se doter de toutes sortes d'armements et de se perfectionner dans l'art militaire, non seulement défensif, mais aussi offensif (…)"

lv6.jpg

 

"L'extermination des polythéistes" , leur Europe ne prend assurément pas ses racines à Athènes et Rome :

lv5.jpg

 

 Les Chrétiens peuvent être légalement discriminés (édition 2011) :

lvbibis.jpg

…voire tués si ils sont d'origine musulmane puis convertis au christianisme :

LV4.jpg

Autre livre trouvé sur le stand de la librairie "Islam Avenue" sied au 108 de la rue Jean-Pierre Timbaud :

"Le Wajiz ou Sommaire de la jurisprudence à la lumière de la sounna et du coran", de Abdeladhim Ibn Badaoui, éditions International Islamic Pulishing House, 2011.

"Partez à la conquête pour la cause d'Allah ! Combattez ceux qui nient Allah (…) s'ils refusent de se convertir  et refusent de payer le tribut, déclare leur la guerre"

badaboum.jpg

 

Autre ouvrage largement achalandé sur les stands de IqraShop, Tabari, Sana :

 "Boulough Al-Marâm" signifiant "La Réalisation du But". Son auteur, ibn Hajar Al-Asqualani (1372- 1448), connu sous la contraction de Ibn Hajar, est une sommité historique pour les musulmans étant donné la fonction qu'il occupait de son vivant : Qâdi Principal d'Egypte nommé par les derniers sultans Mamelouk , fonction qu'il présida 21 ans. Ses funérailles ont d'après les historiens de l'époque rassemblées cinquante mille personnes, dont le sultan et le calife de l'époque al-Mustakfi II .

1053-2279-thickbox.jpgL'ouvrage, une référence, est édité depuis 1999 en langue française par la maison d'édition Dar Ous Salam, basée en Arabie Saoudite qui a pour principaux centres de diffusion le Pakistan et le Royaume Uni

Manuel dont la version arabe-français comporte 600 pages, sa fonction est de classer en chapitres appelés "Livres" les Hadith formant la deuxième source de jurisprudence islamique après le Coran, correspondant aux propos de Mahomet rapportés par ses compagnons. Nous n'allons pas vous exposer les fastidieuses parties sur les purifications avant la prière, ou les indications sur le Hajj, le pèlerinage à la Mecque, mais nous pencher sur le droit pénal avec ses châtiments physiques et le gros chapitre sur le Djihad montrant qu'il est sans équivoque un devoir pour étendre l'islamisme dans le monde entier, et non une seule guerre défensive. Le champ lexical du "Livre du Jihad" est clair : "propagation" ; "attaque"; "faire triompher l'islam"; "conquête"; "expédition". Les femmes issues du butin de guerre peuvent être violées, même si elles sont mariées, et être licitement réduites en esclavage. Mahomet y est décrit installant des catapultes pour prendre d'assaut la ville de Tâ'if, Ibn Hajar expliquant que femmes et enfants peuvent être légalement tués dans ce type de "conquête" provoquant des victimes collatérales inévitables…Nous avions réalisé de larges transcriptions de l'ouvrage dans notre mensuel (voir ici)

 illicite.jpg

 Les livres de Youssouf Al Qaradawi, un "savant" selon Tariq Ramadan (les deux hommes sont des habitués des RAMF), sont largement présents sur les stands des librairies, dont Essalam et Tabari. Le fameux "Le licite et l'illicite en islam" (image ci dessus prise au stand Essalam) aux éditions Qallam (2001) est une synthèse pratique pour tout bon Frère musulman devenue un must. Dans cet ouvrage Qaradawi recommande l'extermination physique des homosexuels (page 175) et la possibilité de frapper les femmes (page 217). 

Il préside le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR) , qui est l'organe de consultation juridique de l'UOIF. Inquiétant lorsqu'on connait ses positions.  « le châtiment administré à l'apostat est la mort » affirma-t-il (rapporté par Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004).

Interdit de séjour à ce Rassemblement des Musulmans de France depuis 2012 après que l'Observatoire de l'islamisation se soit offusqué de ses venues systématiques, Qaradawi est vénéré au salon. Comme pour ce fidèle avec qui j'engage la conversation sur le stand du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), qui refuse de condamner les positions criminogènes de Qraradawi, que je lui rappelle pourtant à dessein. J'arracherai une condamnation du châtiment prévu pour les apostats par un responsable du CCIF, poussé dans ses retranchements. Pourtant, Nabil Ennasri un des piliers du CCIF s'était offusqué de l'interdiction de territoire de Qaradawi dans une conférence…Double language ? 

Pour toutes ces raisons, ce salon aurait dû être interdit depuis longtemps, il est une véritable incitation à la haine religieuse. Faute de quoi, année après année, l'UOIF tisse sa toile.  L'UOIF revendique en 2014 250 à 300 mosquées en France et indique « travailler avec un millier » d’entre elles (La Croix du 14/04/2014). La création récente, sous son égide, d’une Fédération nationale de l’enseignement privé musulman (FNEPM) regroupe les écoles primaires, collèges et lycées que l'organisation ouvre sous contrat avec la république. République multiculturelle ouverte à tous les vents qui permet à l'UOIF de contrôler de plus en plus d'écoles. Et demain une Université islamique républicaine ?

Joachim Véliocas. Observatoire de l'islamisation.19 avril 2014.

 

18:30 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/04/2014

Interdit de séjour en Egypte, le Frère Musulman Omar Abdelkafi, qui souhaite châtier les femmes non voilées, est autorisé à séjourner en France !

La première gaffe de Bernard Cazeneuve au ministère de l'Intérieur ?abdelkafi.jpg

Déjà présent aux dernières éditions du Rassemblement annuel de l'Union des Organisations Islamiques de France, le cheik égyptien Omar Abdelkafi était passé à travers les mailles du filet en 2012, alors que six autres conférenciers étrangers avaient été interdits de séjour pour ce congrès réunissant la crème des psychopathes islamistes depuis 31 ans en France.

Il est annoncé dans les intervenants au Rassemblement qui aura lieu le weekend de Pâques 2014, du 19 au 21 avril.

Il est membre de l'Union Mondiale des Savants Musulmans, présidée par Yussef Al Qaradawi qui lui enseigne de tuer les apostats, de tuer les homosexuels, et qui voit Hitler comme l'instrument d'un "châtiment divin". Qaradawi est venu très régulièrement en star au congrès de l'UOIF.

Lors d'une intervention télévisée, Abdelkafi exprime que le "châtiment de la tombe" est mérité pour les femmes ne portant pas le voile : Celle qui sort les cheveux découverts au vu de tout le monde, celle-là aura commis un péché qui mérite le châtiment de la tombe. "


Transcription

Dans une autre émission télévisée, Abdelkafi consacre le programme au premier calife de l'islam Abu Bakr (calife de 632 à 634), dont l'action politique se résume au combat contre des tribus ne voulant pas s'islamiser dans le Hedjaz, et d'autres ne voulant pas payer l'impôt islamique dans le Nedj. Pour le prédicateur égyptien, il était tout à fait normal de combattre les hommes de ces tribus : 

"La première bataille que Abu Bakr a dirigé, ses compagnons voulaient qu'il reste à Médine mais il avait tenu a les accompagner (...) ils campaient à côté des tribus de Abs et Zubyan qui furent informés que Abu Bakr dirigeait l'armée, ils l'ont surpris à un endroit s'appellant Al-Qussa quelques kilomètres plus loin, les ont tué et sont retournés à Médine. Cette victoire laissa une grande impression chez les musulmans. Abu Bark préparait son armée à combattre les apostats qui refusaient de payer la zakat [impôt obligatoire dont s'acquittent les bons musulmans], ceux qui dénigrent le coran, ces apostats dont Allah a dit à son Messager [Muhammad]: "prenez leurs âmes et leurs richesses afin de les purifier et invoquez Allah" . Donc pourquoi on devrait considérer Abu Bakr comme un criminel, ils ne voulaient pas payer le zakat, donc Abu bakr a insisté pour qu'on les combatte"  

Un correspondant égyptien de l'Observatoire de l'islamisation, universitaire préférant rester discret pour des raisons évidentes, nous informe :

"Omar Abdelkafi dans une interview du 2 juin 2011 fait l'éloge des Frères Musulmans , il donne des conseils "politiques" aux FM pour la suite à donner à leur révolution (qui n'était pas la leur...)

 Selon sa page officielle principale, il est toujours à Dubaï (prêche en mosquée du 11/04/2014, suivant une série précédente sur l' "Éloquence du coran" 1, 2 et 3), et ne semble pas vouloir revenir en Égypte, comme dit au printemps 2011. Indésirable ? Il l'était du temps du Moubarak et du ministre de l'intérieur Habib el-Adly, dont les FM sont la bête noire à abattre. 

 Les services de renseignements généraux (de la Police), et la Sécurité de l'État (Amn Dawla - امن الدولة) le surveillaient, l'avaient mis en garde, puis l'avaient mis dans l'avion en destination de Dubaï, définitivement depuis décembre 2001 (en fait  depuis 1998, mais de manière sporadique, période durant laquelle il revenait en Égypte puis repartait pour Dubaï/ Allemagne aussi). Il est discret sur les causes de cet exil.

 Il était revenu le 12 juin 2011, c'est à dire après la chute de Moubarak. Depuis cette effervescence de 2011, et surtout après la chute des FM, il semble encore plus prudent quant à sa littérature. Dans son site pas grand chose sur ses activités politico-religieuse, notamment en Égypte du temps de Moubarak, avant son exil.

 Quoi qu'il en soit, beaucoup de ces prédicateurs agitateurs ont été balayés en Égypte. Certains sont en prison. Les TV, radios, médias islamistes ont été défensivement interdits en Égypte à cause de ces appels au jihad, l'endoctrinement malsain et à la défiance islamique envers l'État. (…) Ce Abdelkafi a une certaine liberté de parole parce qu'il officie à partir de Dubaï."

Omar Abdelkafi tout comme d'autres prédicateurs étrangers comme Hani Ramadan -qui soutient la lapidation- sont autorisés à entrer en France pour prêcher devant des dizaines de milliers de musulmans le weekend prochain.

La première gaffe de Bernard Cazeneuve au ministère de l'Intérieur ? Manuel Valls aussi autorisa Abdelkafi à venir distiller son venin islamiste lors de l'édition 2013, il est important de le rappeler.

Observatoire de l'islamisation- 15 avril 2014

18:28 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

25/11/2013

Un professeur de l'UOIF enseigne les différents types de Jihâd dont le combat armé.

Manuel Valls laisse les prédicateurs pro djihadistes de l'UOIF prêcher en toute impunité. Pire, le PS finance certaines de leurs mosquées...


L'engagement en islam, par Hassan Iquioussen... par foundiba 

Conférence de Hassan Iquioussen sur l'engagement en islam, à Saint-Louis de La Réunion le 14 janvier 2013.

Hassan Iquioussen, imam de la mosquée d´Escaudain, est l´un des membres fondateurs des JMF (Jeunes musulmans de France). Il donne des conférences en France depuis près de 20 ans qui sont diffusées en vidéos.  Il prodigue ses enseignements dans de nombreuses institutions et associations, et notamment dans le cadre de l´UOIF (Union des organisations islamiques de France). 

Pour le prédicateur, les bienfaits de la vie après la mort sont liés à l’engagement des musulmans sur cette terre. Dans sa conférence sur le thème de l´engagement, il commence par faire l'éloge des moujahidines (combattants de Dieu) qui ont conquis l'Espagne, l'Italie et la Sicile. La conquête armée de l'Europe est donc louée comme un Jihad positif pour l'expansion de l'Islam.

 "Yussuf Ibn Tachfin (...)  va fonder un empire les Almoravides . Vous savez quel âge il a lorsqu'il débarque en Andalousie avec son armée pour protéger les musulmans (en réalité pour aider les rois arabes des Taifas à lutter contre les troupes chrétiennes de Alphonse VI résistant à leur invasion) ? D'ailleurs s'il n'était pas intervenu ils auraient disparu. C'est grâce à la bataille de Sagrajas en 478 (après hégire)  que les musulmans vont rester encore 400 années en Andalousie. Grâce à qui ?Grâce à un homme ,Yussuf Ibn Tachfin, qui débarque avec ses moujahidines" avant d'enchaîner sur les conquêtes italiennes...Source: L´engagement en islam http://www.dailymotion.com/video/xwukku_l-engagement-en-islam-par-hassan-iquioussen-partie-2_shortfilms#.UWpnfKKBl48

 Iquioussen prolonge sa réflexion sur le Jihâd en s'appuyant sur le théologien Ibn Qayyim qui avait classifié les types de jihâd  , dont l'effort armé physique :

"Préférez l´au-delà […] Vous ne savez pas que l´au-delà est meilleur. […] Si vous ne voulez pas vous engager, vous allez souffrir, sur terre et dans l´au-delà. […] Les vieillards s´engagent, vous entendez, les jeunes? […] L´obstacle numéro un c´est que nous préférons la vie d´ici-bas et tous ses plaisirs. […] Si vous préférez  la dounia [ les biens du monde terrestre]  à Dieu, au prophète et au Jihad Fisabilillah (sur la voie de Dieu), à l´engagement, au sacrifice […] Alors si vous préférez tout cela […] Dieu ne guide pas vers le Paradis les pervers. […] Ceux qui préfèrent la dounia à Dieu, au prophète, et au Jihad ont quitté le chemin de la droiture. C´est ce que le Coran dit. […] Il y a 13 niveaux de Jihad […] le jihâd contre le shirk [paganisme, le jihâd contre le murtad [apostasie le jihâd contre les hypocrites (...) et il [le prophète]  met au 13eme rang le Jihad armé contre l´ennemi de l´extérieur.(...) la vie du musulman c'est un effort en permanence pour la promotion du bien et de la justice (la sharia) , pour répandre sur terre la miséricorde et le combat contre l'injustice, le mal etc. etc.[...]Le musulman doit être dans l´action pas dans la réaction. Si l'ennemi choisi le champ de bataille tu as perdu la bataille […] Nous devons contrecarrer la stratégie du diable."

 La nationalité française n'a guère de signification pour lui:

"Nous ne sommes ni marocains ni algériens, nous sommes des musulmans" […] "C´est ça notre identité, c´est ça notre nationalité, c´est ça notre être, c´est ça le plus important. Tout le reste est secondaire" Source:  Le nationalisme http://www.hassan-iquioussen.fr/component/hwdmediashare/mediaitem/49-le-nationalisme.html

Iquioussen est très souvent relayé par le compte Twitter de l'UOIF

Capture d’écran 2013-11-25 à 15.01.50.pngCapture d’écran 2013-11-25 à 15.01.30.png 

Capture d’écran 2013-11-25 à 15.00.36.png

Capture d’écran 2013-11-25 à 14.56.41.png

L'Observatoire de l'islamisation avait obtenu l'interdiction de séjour de 6 prédicateurs étrangers au congrès de l'UOIF en mars 2012, en révélant leur doctrine violente.  Yves Thréard du Figaro avait rejoint notre demande d'interdiction de cette fédération proche des Frères Musulmans sur notre territoire. Mais UMP et PS préfèrent leur donner des terrains municipaux ou les financer sur fonds public afin qu'ils édifient leurs mosquées, par clientélisme électoral républicain.

Par exemple, Jean-Marc Ayrault avait fait voter en 2009 par le conseil municipal de Nantes une subvention de 200.000 euros pour la "partie culturelle" de la mosquée UOIF de Nantes. Qui en parle hormis nous?

 Observatoire de l'islamisation, novembre 2013

15:52 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

19/10/2013

Les Frères Musulmans chassent le romancier Al-Aswany lors de sa conférence à l'Institut du Monde Arabe (Paris) !

Addendum 19 octobre, l'ancien consul de France à Alexandrie, Gilles Gauthier, traducteur de Al-Aswany, était le modérateur malheureux de la conférence. Il témoigne:

"A peine la conférence engagée des doigts commencèrent à se lever. Comme modérateur de cette rencontre j'expliquai que les questions pourraient être posées plus tard mais que le moment n'était pas venu. 
Un peu las d'entendre parler de littérature, des personnes qui n'en avaient peut-être pas l'habitude et qui, de toute façon, n'étaient pas venues pour cela, se sont mises à s'agiter. Le pauvre modérateur s'est soudain vu déborder et l'orateur privé de parole. De tous les recoins d'une salle préalablement occupée et soigneusement quadrillée, des nervis se sont levés reprenant des slogans qui, en d'autres temps, avaient été utilisés par de vrais révolutionnaires, et se sont dirigés, menaçants, vers la tribune. Un service de sécurité limité - car des actes de sauvageries de ce genre sont encore rares - a permis de faire sortir sans dégâts corporels l'orateur et le modérateur qui ont attendu que se poursuive la furia ikhouania, cassant les vitres, jetant les sièges, giflant les femmes et les hommes qui émettaient des réserves face à ce déferlement de barbarie, et, accessoirement volant des téléphones portables. Lire la suite


Lu dans Le Monde du 17 octobre (extrait):

La tension politique qui sévit sur les rives du Nil a franchi la Méditerranée. Mercredi 16 octobre, une trentaine de partisans de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi, renversé en juillet par l'armée égyptienne, ont brutalement interrompu un débat organisé à Paris, dans les locaux de l'Institut du monde arabe (IMA), autour de l'écrivain cairote Alaa Al-Aswany.


L'auteur du best-seller L'Immeuble Yacoubian, connu pour son soutien au nouveau pouvoir, incarné par le général Abdel Fattah Al-Sissi, était venu parler littérature, en amont de la sortie de son nouveau roman,L'Automobile Club, prévu en février, aux éditions Actes Sud. Mais à peine avait-il commencé que son intervention a été perturbée par plusieurs dizaines d'agitateurs pro-Morsi, qui ont avancé vers la tribune en hurlant "traître", "assassin" et "à bas les militaires". Débordé, le service d'ordre de l'IMA a obligé le romancier à quitter précipitamment la salle où devait se tenir la conférence. Lire la suite

10:57 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/08/2013

"Le Jihâd est indispensable à la prédication" écrivait Qutb, théoricien des Frères Musulmans

 Qutb.jpgSon nom n'était connu que des spécialistes avant la médiatisation des Frères Musulmans subséquente aux révolutions arabes (voir cet excellent documentaire). Sayyed Qutb (1906-1966) nommé dès 1951 responsable de la Section de propagande (dawa') des Frères Musulmans, membre du Bureau de l'orientation (irshâd) puis membre du Comité exécutif de la confrérie auprès du Guide suprême de l'époque al-Hudaybi (guide de 1951 à 1973). Dès 1954 il dirige La Revue des Frères Musulmans, l'hebdomadaire officiel de la confrérie, ce pendant dix ans entrecoupés de périodes d'interdiction de publication par le régime de Nasser.

En 1953 il représente les Frères au Congrès général islamique de Jérusalem aux côtés d'un certain Said Ramadan, père chéri de Tariq et Hani...

  Ses ouvrages sont disponibles dans les plus grandes librairies musulmanes de Paris, alignées rue Jean-Pierre Timbaud (voir). On orientera vers les biographies qui lui sont consacrées ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les détails de la vie de celui qui fut pendu par Nasser en 1966, lui consacrant son statut impérissable de martyr (shahîd), en faisant un mythe chez les islamistes.

Le Monde, dans son édition du 21/08, souligne que le nouveau Guide suprême Mahmoud Ezzat, nommé suite à l'embastillement de Mohamed Badie, est un fervent dévot de la pensée de Qutb. 

L'ouvrage phare de la pensée de Qutb -sacralisant l'ultra violence au nom d'Allah- s'intitule "A l'ombre du coran" (Fî zilâl al-qur'ân). Il est largement diffusé en France, étant donné que la branche informelle des Frères Musulmans dans l'hexagone, l'UOIF, s'est vue livrer les clés des plus grandes mosquées françaises grâce à la reconnaissance de Nicolas Sarkozy en tant qu'interlocuteur au sein du CFCM ("l'islam plus épicé a toute sa place à la table de la république" affirma Sarkozy à l'Académie des sciences morales et politiques en 2005) puis aux aides matérielles des maires UMP et PS (voir notre dossier). Les Grandes mosquées de Nantes, Mulhouse, Lille, Poitiers, Caen-Hérouville, et bientôt Bordeaux à cause de l'islamophilie de Juppé, parmi 400 salles de prières plus modestes, font partie de cette fédération. L'UOIF fait venir les chefs de la confrérie islamiste en stars à ses congrès depuis vingt ans, et son président Ahmed Jaballah est allé visiter Mohamed Morsi en Egypte le 3 janvier dernier (source agence QNA).

Il est nécessaire de citer longuement Sayyed Qutb afin de mettre en évidence la nature violente, totalitaire, expansionniste, exclusiviste et frontalement anti-chrétienne de la pensée des Frères Musulmans (ikwans) qui se répand jusque dans les librairies islamiques de Paris . Voilà deux extraits tirés du livre "A l'ombre du Coran" : 

Lire la suite

14:33 Publié dans 02- COMPRENDRE L'ISLAM, 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

18/08/2013

"Faut-il pleurer les Frères Musulmans en Egypte ?" (Kapitalis)

EGYPTE~3.JPG

Par Makrem Ben Reguiga, publié dans le média tunisien Kapitalis le 15 août (extrait)

"Soyons clairs, le droit de manifester doit être préservé sans limite, quel que soit le bord politique qui manifeste, à la condition absolue de rester pacifiste et de s'exprimer sans armes et sans violence.

Or, en regardant défiler les images en direct des différentes chaines satellitaires pro et anti-Frères musulmans, nous avons pu constater, en direct, à travers de nombreux médias, les énormes stocks de munitions, d'armes de guerre, de roquettes, de mitrailleuses, de fusils, d'armes de poing... détenus ou laissés par les sit-inneurs «pacifistes» aux sites de Rabaa Adaouia et Ennahdha.

Il y avait aussi ces dizaines de cadavres conservés dans leurs linceuls en état de putréfaction, et dont l'identité reste à déterminer, laissés sur place par les manifestants après leur retraite.

Les islamistes, qui étaient là, ne faisaient pas du camping bon enfant mais préparaient une guerre civile armée et tous les ingrédients pour des massacres de masse étaient réunis. On peut s'estimer heureux que le nombre de morts parmi les Frères Musulmans soit limité, au cours de la journée du mercredi, selon les sources officielles égyptiennes, à 131 morts à Rabaa Adaouia et 21 morts sur le site d'Ennahdha, car au regard des pertes subies par les forces régulières, les représailles des forces de police et de l'armée auraient pu être plus sanglantes et plus massives.

Enfin, n'oublions pas le reste du bilan que les Frères musulmans occultent : des dizaines de sites administratifs, dont le ministère des Finances, incendiés, plusieurs blindés de transport de fond subtilisés, l'école d'ingénieur de l'université du Caire saccagée puis incendiée, de nombreux postes de polices incendiés et de policiers blessés ou tués, et... 40 églises brûlées."

La volonté des Frères musulmans de mettre le pays à feu et à sang est claire, avec une stratégie de guerre civile armée et loin de toute logique de paix civile et de processus démocratique." Lire l'article intégral sur Kapitalis

23:14 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS, 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

17/08/2013

80 églises attaquées en Egypte: une fatwa des Frères Musulmans le permet ! Un texte du 14 août le rappelle (actualisé)

églises,egypte,frères,musulmans

Addendum 17 août : le père jésuite égyptien Henri Boulad estime à la radio  que 1500 coptes ont été agressés par les Frères Musulmans dans toute l'Egypte. Il dénonce le traitement médiatique en Occident car les manifestants sont souvent armés, les Frères bloquent le pays depuis des semaines (stations services, routes, électricité...), attaquent les maisons et commerces chrétiens. Le père Boulad rappelle que pendant la présidence Morsi de nombreuses jeunes filles chrétiennes ont été enlevées par les islamistes, dans l'indifférence du gouvernement.

Alors que 80 églises, 4 monastères et 5 écoles chrétiennes (voir le détail sur le BlogCopte) ont été attaqué depuis mercredi en Egypte par les pro Morsi, il est temps de revenir aux sources de l'idéologie des Frères Musulmans.

Dans un article intitulé "Les Frères musulmans se demandent pourquoi les chrétiens ont peur d'eux" l'écrivain laïque Khaled Montasser, en examinant les propres documents et les fatwas officielles de la fraternité, explique pourquoi. Selon Montasser, dans la revue officielle de la confrérie "L'appel [da'wa]", le point n° 56 publié dans le numéro de décembre 1980, le cheikh Muhammad Abdullah al-Khatib, haut responsable des Frères, a décrété plusieurs mesures anti-chrétiennes, y compris la destruction des églises et la prohibition d'enterrer les impurs «infidèles» chrétiens près de tombes musulmanes.

églises,egypte,frères,musulmansMohammed Morsi en personne se vantait récemment qu'il allait «réaliser la conquête islamique [fath] de l'Egypte pour la deuxième fois, et faire que tous les chrétiens se convertissent à l'islam, ou bien payent la jizya." . La jizya est un impôt spécifique touchant les Chrétiens en terre d'islam prévu par la charia, un député du Hamas a récemment réclamé sa réintroduction en Orient. 100 000 Coptes ont émigré depuis le début de la révolution égyptienne.

Lors des réunions préparatoires à la constitution du programme politique des Frères en 2007, la position anti-chrétienne de Abdullah al-Khatib a été rappelée. Dans un article du 14 août 2007 présent encore aujourd'hui sur le site officiel de la confrérie, Ikwanweb.com, le "dilemme des Coptes" est abordé :

"Le point le plus important de désaccord entre les membres du Bureau exécutif, est l'attitude à adopter envers les Coptes. Les projets du programme ont parlé des Coptes, si ils peuvent assumer des emplois publics, ou intégrer le ministère de la Défense. Discuter de cette question fut généralement abordée sous l'angle de tous les non-musulmans, les coptes ou les Juifs!.

Cette attitude est venue après l' objection du Cheikh Mohamed Abdullah Al Khatib, (qui édicta la célèbre fatwa de ne pas concéder la construction d'églises dans les nouvelles villes ouvertes, comme Al-Maadi, Héliopolis, New Cairo, et autres). Les membres du Bureau se sont arrêtés avant d'aborder directement ces points en réponse à l'objection de Al Khatib, avec d'autres comme Sabri Arafa, Mohamed Hilal, et Mahdi Akef lui-même." 

Les discussions continuant sur la nécessaire inflexion, selon certains dirigeants, à adopter en vue d'une présentation aux élections, afin de donner une nouvelle image médiatique au mouvement totalitaire.

Mais depuis le 14 août l'heure n'est plus à l'apaisement tactique avec les Coptes. L'Égyptien copte Dioscorus Boles a écrit sur Twitter qu'un document des Frères musulmans incitant leurs partisans à incendier des églises avait été découvert. Ce document a été publié le 14 août sur le site officiel du Parti de la liberté et de la justice, l'aile politique des Frères musulmans.

6a01156fb0b420970c01901ed006a6970b-pi

Parti de la liberté et de la justice - Helwan 

"Le Pape de l'Église [Tawadros II, Pape de l'Eglise copte] a contribué au renversement du premier Président islamique élu [l’ex-président Morsi]. 

Le Pape de l'Eglise a qualifié la charia islamique de loi arriérée, inflexible et régressive. 

Le Pape de l'Église commandite les Black Bloc pour répandre le chaos et le banditisme, et attaquer des mosquées. 

Le Pape de l’Église a demandé aux coptes de participer aux manifestations du 30 juin pour renverser le Président islamique. 

Le pape de l'Eglise s'est opposé aux articles [de la constitution] sur l’identité islamique et s’est retiré de la commission constitutionnelle. 

Le Pape de l'Église est le premier à avoir répondu à l'appel du [Général] el-Sissi demandant de lui donner un mandat pour tuer des musulmans, aboutissant à la mort de 500 personnes (avant le massacre d'aujourd'hui [14 août]). 

Le Pape de l'Église a envoyé au comité constitutionnel actuel un mémorandum demandant l'abrogation des articles sur la charia. 

Après tout cela, les gens se posent cette question : pourquoi les Frères musulmans brûlent-ils des églises ? " 

Observatoire de l'islamisation- 16 août 2013

22:04 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : églises, egypte, frères, musulmans | |  Facebook | |

15/08/2013

Quelle légitimité démocratique pour les Frères? Leur direction appelait à tricher dans les urnes.

Khairat-El-Shater_pics_390.jpgDans un article intitulé "intentions cachées du Mouvement islamique" apparaissant dans le média Watani, l'auteur Youssef Sidhom expose un document "qui porte les logos de deux des Frères musulmans et de son bras politique, le Parti de la liberté et la justice." Écrit par l'adjoint du Guide suprême, Khairat el-Shater (financier et chef réel des Frères, photo) et adressée "à toutes les branches des Frères dans les gouvernorats" la note appelait les musulmans à tricher et à bloquer votes :

"Le docteur Hassan al-Brince est en charge de disqualifier les votes dans des bureaux de vote précis. Cela doit être fait avec la plus grande fermeté. En marquant le nom d'un candidat supplémentaire, un islamiste, sur le billet de vote, ou entravant l'accès des électeurs dans les bureaux de vote, ou en recourant à toute méthode qui peut changer le vote. Les superviseurs des bureaux de vote doivent être contactés par tout les moyens, et doivent être persuadés de changer le vote en faveur de l'islam" . Ce sujet est suivi personnellement par Essam Al-Erian [membre du Bureau de la confrérie] vous devez comprendre, frères, que notre intérêt réside là où il y a la charia d'Allah, et ​​cela ne peut être, en préservant l'[MB] groupe et la préservation de l'Islam"

L'adjoint au Guide suprême, ingénieur Khairat al-Chater"

Observatoire de l'islamisation- -août 2013

12:23 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/08/2013

La mosquée salafiste de Vénissieux visée par le caporal aurait dû fermer dès 2004 pour extrémisme.

Pourquoi la mosquée Forkane n'a-t-elle pas été fermée dès 2004 lors de l'expulsion de son imam ultra-dangereux?

mosquée vénissieux,minguettes,salafismeAu lendemain de l'arrestation d'un militaire qui envisageait de tirer sur la mosquée Forkane de Vénissieux, et peut-être, plus inquiétant, sur ses fidèles, il faut préciser l'orientation idéologique de l'établissement.

L'AFP précise (dépêche du 12/08) l'orientation salafiste du lieu : "C'est là que l'ancien imam de Vénissieux, Abdelkader Bouziane, officiait avant son expulsion et sa condamnation par la cour d'appel de Lyon à six mois de prison avec sursis en 2004, pour des propos favorables au châtiment corporel des épouses infidèles."

Mais l'ancien imam de la mosquée (qui y est regretté) ne fut pas seulement expulsé pour ces propos.

Le 26 février 2004, un arrêté d'expulsion, mentionnait que l'imam Bouziane portait « atteinte à l'ordre public, du fait de son activité doctrinale salafiste». Cet arrêté pris par le ministère de l’Intérieur Nicolas Sarkozy invoquait « l’urgence absolue » et « la nécessité impérieuse pour la sûreté de l’État et la sécurité publique », pour faire usage de cette procédure qui permet de passer outre certaines règles de protection des étrangers, car l’imam, appelait « ouvertement à la violence et à la haine » et apparaissait comme le « principal vecteur de l’idéologie salafiste dans la région lyonnaise », en lien « avec des éléments très déterminés de la mouvance intégriste islamiste (…), en relation avec des organisations prônant des actes terroristes ».

Dans leur livre "Ben Laden, la destruction programmée de l'Occident" (Picollec, 2004), Roland Jacquart et Atmane Tazaghart décrivent le quartier des Minguettes -dont la mosquée Fokrane est le nouveau pivot- comme d'un "foyer de l'islamisme radical" dont sont issus nombre de djihadistes des filières tchétchènes et afghanes (page 278). 

La mosquée a été agrandie en 2006, grâce à l'action du président du Conseil Régional du Culte Musulman, Azzedine Gaci. Ce dernier qui signa le protocole d'accord de rénovation de la mosquée avec la mairie, est membre de la sulfureuse fédération de l' UOIF issue des Frères Musulmans (courant dit "salafiste réformiste") dont six prédicateurs invités au congrès de 2012 furent interdits de séjour. Nous renvoyons à notre article de l'époque qui présente ces guides spirituels (pour l'UOIF), qui enseignent de tuer pêle-mêle Juifs, apostats, homosexuels, et annoncent la conquête islamique de l'Europe.

L'invité vedette du congrès 2009 de l'UOIF était Tareq Al-Suwaidan, chef des Frères Musulmans kowétiens, qui s' y était distingué pour avoir rappelé la "prophétie" de la future prise de Rome par Mahomet, devant suivre celle de Constantinople...(relire notre alerte co signée par les plus grands islamologues

Nous insistons sur la nature de l'UOIF car la mosquée de Libourne attaquée par le même caporal l'année dernière en est aussi membre.

Faut -il attendre que, comme en Tunisie actuellement, des centaines de mosquées soient noyautées par les salafistes qui les transforment souvent en dépôts d'armes (voir L'Humanité du 07/08/2013) ?

Une mosquée algérienne

La mosquée fut inaugurée dans sa forme rénovée par le consul d'Algérie, en plus du responsable local de l'UOIF Gaci qui lui aussi est algérien ! Il faut rappeler que l'Algérie, en vertu de ses lois de mars 2006, punit jusqu'à 5 ans de prison et 10 000 euros d'amende les chrétiens qui font de l'apostolat sur ses terres ! Azzedine Gaci, ami du cardinal Barbarin, ne s'en est jamais plaint. Et le pays de Gaci applique rigoureusement la loi en expulsant régulièrement des évangélistes autant qu'il ferme des églises ! Et nous devrions accepter que leur islamisme anti-chrétien s'implante chez nous? 

Quant au recteur de la mosquée de Lyon, également algérien Kamel Kabtane qui fait actuellement le tour des médias pour crier à l'"islamophobie", il invitait dans sa mosquée pour des conférences son compatriote Abdelkader Bouziane (lire les révélations du spécialiste Samir Amghar). Qu'il fasse donc profil bas et/ou retourne en Algérie. Les vrais stigmatisés sont les chrétiens d'Algérie qui sont persécutés dans le silence coupable des responsables musulmans algériens en France. 

Joachim Véliocas - Observatoire de l'islamisation, août 2013

14:47 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mosquée vénissieux, minguettes, salafisme | |  Facebook | |

28/05/2013

Apologie du Djihad par le prédicateur itinérant de l'UOIF. A quand la fermeture de leurs 400 mosquées?


L'engagement en islam, par Hassan Iquioussen... par foundiba 

Conférence de Hassan Iquioussen sur l'engagement en islam, à Saint-Louis de La Réunion le 14 janvier 2013.

Hassan Iquioussen, imam de la mosquée d´Escaudain, est l´un des membres fondateurs des JMF (Jeunes musulmans de France). Il donne des conférences en France depuis près de 20 ans qui sont diffusées en vidéos.  Il prodigue ses enseignements dans de nombreuses institutions et associations, et notamment dans le cadre de l´UOIF (Union des organisations islamiques de France). 

Pour le prédicateur, les bienfaits de la vie après la mort sont liés à l’engagement des musulmans sur cette terre. Dans sa conférence sur le thème de l´engagement, il explique:

 "Préférez l´au-delà […] Vous ne savez pas que l´au-delà est meilleur. […] Si vous ne voulez pas vous engager, vous allez souffrir, sur terre et dans l´au-delà. […] Les vieillards s´engagent, vous entendez, les jeunes? […] L´obstacle numéro un c´est que nous préférons la vie d´ici-bas et tous ses plaisirs. […] Si vous préférez  la dounia (les biens du monde terrestre) à Dieu, au prophète et au Jihad Fisabilillah (sur la voie de Dieu), à l´engagement, au sacrifice […] Alors si vous préférez tout cela […] Dieu ne guide pas au Paradis les pervers. […] Ceux qui préfèrent la dounia à Dieu, au prophète, et au Jihad ont quitté le chemin de la droiture. C´est ce que le Coran dit. […] La vie du musulman, c´est un effort en permanence pour la promotion du bien, de la justice, pour répandre sur terre la miséricorde et le combat. […] Il y a 13 niveaux de Jihad […] et il (le prophète) met au 13eme rang le Jihad armé contre l´ennemi de l´extérieur. […] pour la promotion du bien et de la justice (la sharia) [...]Le musulman doit être dans l´action […] Nous devons contrecarrer la stratégie du diable."

Dans la même vidéo il fait l'éloge des moujahidines (combattants de Dieu) qui ont conquis l'Espagne, l'Italie et la Sicile. La conquête armée de l'Europe est donc louée comme un jihad positif pour l'expansion de l'Islam.

"Yussuf Ibn Tachfin (...)  va fonder un empire les Almoravides . Vous savez quel âge il a lorsqu'il débarque en Andalousie avec son armée pour protéger les musulmans (en réalité pour aider les rois arabes des Taifas à lutter contre les troupes chrétiennes de Alphonse VI résistant à leur invasion) ? D'ailleurs s'il n'était pas intervenu ils auraient disparu. C'est grâce à la bataille de Sagrajas en 478 (après hégire)  que les musulmans vont rester encore 400 années en Andalousie. Grâce à qui ?Grâce à un homme ,Yussuf Ibn Tachfin, qui débarque avec ses moujahidines" avant d'enchaîner sur les conquêtes italiennes...

Source: L´engagement en islam http://www.dailymotion.com/video/xwukku_l-engagement-en-islam-par-hassan-iquioussen-partie-2_shortfilms#.UWpnfKKBl48

 La nationalité française n'a guère de signification pour lui:

"Nous ne sommes ni marocains ni algériens, nous sommes des musulmans" […] "C´est ça notre identité, c´est ça notre nationalité, c´est ça notre être, c´est ça le plus important. Tout le reste est secondaire" Source:  Le nationalisme http://www.hassan-iquioussen.fr/component/hwdmediashare/mediaitem/49-le-nationalisme.html

L'Observatoire de l'islamisation avait obtenu l'interdiction de séjour de 6 prédicateurs étrangers au congrès de l'UOIF en mars 2012, en révélant leur doctrine violente.  Yves Thréard du Figaro avait rejoint notre demande d'interdiction de cette fédération proche des Frères Musulmans sur notre territoire. Mais UMP et PS préfèrent leur donner des terrains municipaux ou les financer sur fonds public afin qu'ils édifient leurs mosquées, par clientélisme électoral républicain.

Par exemple, Jean-Marc Ayrault avait fait voter en 2009 par le conseil municipal de Nantes une subvention de 200.000 euros pour la "partie culturelle" de la mosquée UOIF de Nantes. Qui en parle hormis nous?

 Observatoire de l'islamisation, mai 2013

09:26 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jihad, djihad, uoif, iquioussen | |  Facebook | |

12/05/2013

Le Qatar "aimerait exercer une espèce de magistère moral" sur l'islam en France

qatar,uoif,frères musulmansqatar,uoif,frères musulmans

Haoues Seniguer, chercheur au groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient et enseignant à l’Institut d’études politiques de Lyon, décrypte la stratégie qatarie voulant exporter l'idéologie islamiste des Frères Musulmans (logo image de gauche) en France via l'UOIF.

Lire l'interview dans Atlas Info

00:45 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : qatar, uoif, frères musulmans | |  Facebook | |

05/04/2013

Juppé réaffirme son engagement pour la Grande Mosquée de Bordeaux (Frères Musulmans) sur un terrain cédé par la mairie

Article du 5 avril 2013 dans Sud Ouest intitulé "Grande Mosquée de Bordeaux: ça se précise"

Extraits:

hi-256-0-b4073b202cd8c3ac7c8dd01c8908297e73453800.png"Une réunion a récemment rassemblé, à la mairie, les porteurs du projet, Alain Juppé et une partie de son équipe, et Philippe Courtois, directeur d’Euratlantique, le futur centre musulman se situant dans le périmètre de l’opération de réalisation de ce grand quartier d’affaires. Point par point, tous les volets du projet ont été abordés.(...)  Une délibération votée lors du dernier conseil d’administration d’Euratlantique prévoit que ce terrain, propriété de la Ville, puisse être cédé à la Fédération des musulmans de Gironde.(...) Le coût estimé du projet oscille entre 15 et 20 millions d’euros. (...)

La fédération multiplie les contacts avec les donateurs potentiels et l’étranger : Qatar, Suède, Azerbaïdjan, Maroc, États-Unis…" Lire l'article

L'imâm Oubrou qui porte le projet de la Grande Mosquée est bien connu de nos lecteurs. Le livre-enquête Ces Maires qui courtisent  l'islamisme paru récemment a analysé sur  70 pages ses références doctrinales, ses liens avec des associations islamistes et ses positionnements fluctuants au cours des années, l'homme se polissant crescendo à mesure de la progression de son accès aux médias.

Couverture du livre2.jpgQuelques citations  extraites d'une de ses conférences en interne, avant son opération séduction avec la république, auraient pourtant dû suffire à justifier un renvoi dans son pays le Maroc :

"le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour restaurer ce Califat" 

"L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans."

La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef d’Etat."

"La politique des musulmans ce n'est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge"

L’imam Al-Banna veut qu’on soit comme des salafistes car on interprète pas, car l’interprétation peut prêter à l’abus, par conséquence on peut risquer d’abolir une caractéristique (des attributs d' Allah)»  « on entre pas dans le comment car c’est un champ qui est  hors de portée par rapport à notre raison. Ce n’est pas une innovation de la part de Al-Banna car c’est une attitude qui a été adoptée par Muhammad et ses compagnons »  

tout homme qui réfute un verset formel du Coran, ou bien qui interprète un verset du Coran abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’islam"          

Source : Tareq Oubrou, Les bases de la compréhension de l’islam chez l’imam Al-Banna. conférence visionnable en ligne. datation non précisée, estimée au milieu des années 90.

Observatoire de l'islamisation, avril 2013

30/03/2013

Abdallah Basfar, interdit de séjour en 2012 pour prescrire le battage des femmes, présent en 2013 au RAMF !

Addendum 29/03 : Libération titre  L'UOIF présente dresse une liste plus lisse d'invités

C'est une information Saphirnews de ce 28 mars ,principal média musulman français: le cheikh saoudien Abdallah Basfar sera présent ce weekend au congrès de l'UOIF! Ce même Basfar dont Le Figaro rapportait lors de l'interdiction de six prédicateurs au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (congrès annuel de l'UOIF) dans son édition du 30 mars 2012 :

"C'est à l'occasion d'un congrès de l'UOIF en 2008 qu'Abdallah Basfar, né en Arabie Saoudite, avait légitimé le fait de battre sa femme si elle n'obéissait pas à son mari" (cité dans Le Figaro du 30/03/2012, Cécilia Gabizon, "Paris interdit la venue de prédicateurs islamistes", page 11)

Le Figaro avait eu ces informations directement du Ministère de l'Intérieur, et n'avait pas été attaqué en diffamation par l'UOIF, on peut donc conclure que ces propos n'ont pas été inventés.Voir le scan de l'article du Figaro de l'année dernière, Abdallah Basfar est le premier personnage en partant de la gauche :

2013-03-28 21.18.42.jpg

Et cette année, virage à 180°, le Ministère de l'Intérieur est d'accord pour que l'islamiste Basfar vienne séjourner en France pour dispenser ce genre d'enseignement ! Mieux, un autre saoudien qui considère Ben Laden avec respect au point de le bénir (source Al-Arabiya), a obtenu aussi un visa! Combien de Mohamed Merah faudra-t-il pour que  le Ministère de l'Intérieur cesse son angélisme avec l'islam? Avec Valls, l'islamisme, c'est maintenant. Oui, avec Guéant, c'était mieux avant. 

Observatoire de l'islamisation, 28 mars 2013.

13:53 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abdallah basfar, uoif, valls | |  Facebook | |

27/03/2013

Les Frères musulmans transforment une mosquée en cellule de torture (Slate)

"Ils ont été battus, lacérés à coups de couteaux, spoliés. Dans une vidéo mise en ligne le 24 mars par le collectif Mosireen, des Egyptiens racontent le calvaire qu’ils ont vécu vendredi 22 mars. Au cours de cette même journée, sur la colline du Moqattam,  de violents accrochages ont éclaté entre les partisans des Frères musulmans et des opposants. (...) Allongé sur un amas de couverture, le visage lacéré, le premier homme peine à articuler. Selon lui, 20 à 30 personnes se trouvaient dans la mosquée en même temps que lui. Tous étaient gravement blessés.  Par des lames tranchantes,  des branches d’arbres,  des couteaux. «On nous a cassé, frappé», ajoute un autre jeune homme, un large pansement autour de la tête". Lire la suite sur Slate Afrique

Et pendant ce temps là, en France, Jean-Marc Ayrault finance une mosquée des Frères Musulmans à Nantes sans qu'aucun journaliste ne relève cette forfaiture.

12:48 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/02/2013

Excellent documentaire sur les Frères Musulmans (RTBF-France Télévision)

L'UOIF est clairement désignée comme membre de la confrérie dans le documentaire. Cette fédération de mosquées islamistes implantée en France est soutenue par Jean-Marc Ayrault via un don de 200000 euros par la mairie de Nantes, sans que les journalistes osent relever ce fait qui devrait suffire à réclamer la démission du Premier ministre.

17:39 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

30/11/2012

Position officielle des Frères Musulmans égyptiens sur la Charia

Traduction de la position officielle sur la charia des Frères Musulmans du 31 octobre dernier publiée sur leur site internet Ikwanweb. L'intégralité est à retrouver dans le mensuel de l'Observatoire du mois de novembre.

(photo: Mohammed Badi, Guide suprême actuel des Frères)

MohamedBadi.jpg

"Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères musulmans, a identifié la mission du groupe comme suit: guider l'humanité vers les bonnes manières et les enseignements lumineux de l'Islam, sans laquelle l'humanité ne saurait atteindre le bonheur.

Il ne fait aucun doute que la charia islamique est la composante la plus importante de la personnalité égyptienne, et le déterminant le plus important de l'identité égyptienne, car elle est pour les musulmans la vraie foi et la religion, et pour les non-musulmans la culture et de l'égalité des citoyens (sic).

La charia est une méthode globale de la vie qui cherche à créer de bons individus et des citoyens patriotes qui aiment leur patrie, sont fidèles à leurs compatriotes, et qui souhaitent offrir tout leur possible pour les gens autour d'eux.Lire la suite dans le mensuel, 25 pages d'informations confidentielles..

11:12 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

28/08/2012

Le Projet totalitaire des Frères musulmans expliqué par le numéro deux de la Confrérie

6a01156fb0b420970c017617770269970c-800wi.jpgKhairat el-Shater est le Guide suprême adjoint des Frères musulmans. Il a été chargé par le Conseil d'orientation de la Confrérie de revoir la stratégie du mouvement dans l'ère post-Moubarak. Le Hudson Institute a traduit en anglais son important discours du 21 avril 2011 à Alexandrie dans lequel il décrit le projet des Frères non seulement pour l'Égypte et la région mais aussi pour l'ère post-Moubarak. La vidéo de son discours (en arabe) peut être vue ICI

Il annonce l'ouverture d'un vaste chantier d'édification de l'Homo Islamicus sans frontières.Un document édifiant à lire sur Poste de Veille

13:04 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS, 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

30/07/2012

"La littérature des Frères Musulmans appelle à la domination du monde" (Safwat Higazi)

Dédié à Alain Juppé qui s'apprête à signer le bail d'une mosquée -dont l'imâm est un Frère Musulman de l'UOIF- sur un terrain appartenant à la ville de Bordeaux.

 Durant une interview télévisée du weekend dernier, le célèbre prédicateur égyptien Safwat Higazi et intellelcuel des Frères Musulmans a déclaré :

"Si vous lisez la littérature des Frères musulmans, que vous trouvez dans la littérature de la Fraternité, voilà ce qui ne peut jamais être perdu de vue: Le califat islamique et la domination du monde. Oui, nous serons les maîtres du monde, l'un de ces jours"

Safwat Higazi est un des prédicateurs les plus médiatiques des Frères Musulmans. Place Tahrir fin janvier 2011, cet égyptien fut aux côtés du cheikh Qaradawi lors des grandes prières qui ont marqué la révolution. Il fut l'invité vedette de la grande mosquée de Mulhouse en construction lors du congrès régional de l'UOIF en juin 2010. Cette mosquée géante, avec école, galerie commerciale et salles de sports se construit grâce à la mairie de Mulhouse qui a offert le terrain. Relire : Mosquée de Mulhouse, plusieurs polémiques en vue. 

MohamedBadi.jpgLe Guide suprême des Frères Musulmans, Mohammed Badi (photo), a fait les mêmes déclarations quant à la vocation mondiale et suprémaciste du Califat islamique en décembre 2012. Le quotidien égyptien Al Masry Al Youm rapportait effectivement que : "L'Imam [al-Banna] a défini les objectifs transitoires et les méthodes détaillées pour atteindre cet objectif plus grand, en commençant par la réforme de l'individu, puis par la construction de la famille, de la société, du gouvernement, et enfin d'un califat "bien guidé" et enfin la maîtrise du monde"

Les médias français censurent toujours ces informations capitales afin de ne pas donner raison aux "islamophobes"...

Observatoire de l'islamisation- juillet 2012.

22:25 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS, 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/05/2012

Inauguration de la première Grande mosquée du Calvados (UOIF) avec le Parti Socialiste

 

L'Association Islamique et Culturelle du Calvados (AICC), membre de la fédération islamiste de l'UOIF (dont six prédicateurs ont été interdits de séjour pour des positionnements assumés (lire) prescrivant le meurtre des Juifs, des apostats, des homosexuels, le droit de battre sa femme, la conquête de l'Europe et le retour du califat) a inauguré sa mosquée en présence des deux maires socialistes de Caen (Philippe Duron) et d'Hérouville-Saint-Clair (Rodolphe Thomasselon France 3.

20:41 Publié dans 04 - COLLABORATION, 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/04/2012

Yussef Al-Qaradawi, le savant tolérant de l'UOIF [vidéo]

 

Dalil Boubaker fait semblant de ne pas savoir pourquoi Qaradawi est interdit de séjour en France dans une interview du média algérien TSA:

"TSA: Plusieurs personnalités musulmanes ont été empêchées de venir en France. Comment jugez‑vous cette décision du gouvernement français ?
 
Boubaker: Je ne les connais pas personnellement. J’ignore également les raisons qui ont amené le gouvernement français à prendre une telle décision."

Pirouette lui permettant de ne pas condamner Qaradawi, ce qui achèverait de lui enlever toute crédibilité chez les musulmans. 

11:49 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

04/04/2012

Le drôle de prix que va remettre l'UOIF ce weekend

Lors de ses 29 eme Rencontres des musulmans de France qui auront lieu au parc d'exposition du Bourget du 6 au 9 avril, l'Union des Organisaitons Islamiques de France (UOIF) va remettre le prix "Cheikh Faysal Mawlaoui", aux associations qui  "œuvrent sur le territoire français, au service de la communauté musulmane de France"

molawi-9-5-2011.jpg

Faysal Mawlaoui (photo), mort en mai dernier, fut un des fondateurs de l'UOIF ainsi que de son école d'imâms dans la Nièvre, qui fut inaugurée par son ami Yussef Al-Qaradawi en 1992. Ce dernier vient d'être interdit de territoire par Sarkozy pour ses appels à la haine. Il fut le vice-président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche présidée par Qaradawi. A la mort de Mawlaoui, le Hamas lui rendit un hommage appuyé. Il obtint le prix de l'organisation séoudienne WAMY, connue pour avoir financée Al-Qaida...

Mais le cheikh est surtout connu pour avoir été jusqu'à sa mort le secrétaire général des Frères Musulmans libanais, la Jamma islamiya, qui est actuellement au centre d'une polémique. En cause? Son refus de désarmer ses milices, "les brigades Al-Fajr". Le coordinateur du mouvement dit du "14 mars" (coalition de mouvements sunnites et chrétiens formant l'opposition à la majorité Hezbollah-Aouniste au pouvoir, née en mars 2005), Fares Soueid, a dénoncé le 13 mars dernier l'existence de ce bras armé illégal, seule l'armée libanaise ayant le droit de défendre le Liban et donc de porter des armes (Lire l'article de YaLiban). Depuis le retrait de l'occupation israélienne, le Hezbollah a  perdu sa principale justification dans le maintien de ses milices armées. Légalistes, les Forces Libanaises de Samir Geagea ont elles été désarmées dès la mise en application des accord de Taef en 1990.

Selon un article de L'Orient le Jour du 1er février :

"Aujourd’hui, avec le retour en force des Frères musulmans dans le monde arabe, à la faveur des révolutions et avec visiblement l’aval des États-Unis et de l’Occident en général, la Jamaa islamiya a décidé de tenter sa chance au Liban. Selon des sources bien informées, le Qatar encouragerait le développement de la Jamaa islamiya au Liban et pourrait bien financer ses activités, notamment la formation de son bras armé « Les forces de l’aube » (al- Fajr) qui sont censées prendre le relais de la résistance contre Israël. Pour l’instant, ces forces sont en train de se constituer et les responsables de la Jamaa islamiya sont attendus prochainement à Doha, puisque l’émirat est devenu en quelque sorte « le parrain » des nouvelles forces du monde arabe et notamment des Frères musulmans, en accord avec la Turquie dont le parti au pouvoir évolue aussi dans la même orbite."

L'UOIF a décidément de biens inquiétants modèles.

Observatoire de l'islamisation- 4 avril.

19:34 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/03/2012

Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l'Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l'UOIF du 6 avril 2012

Addendum 26.03: Suite à notre article, en flagrant délit de laxisme, Sarkozy annule les visas.

Le double language de l'Elysée sur l'islamisme est scandaleux. Lié étroitement à l'état wahhabite du Qatar (lire l'enquête de Robert Ménard), principal mécène de l'islamisme, Nicolas Sarkozy et son réseau tolèrent l'islamisme des Frères musulmans tout en disant combattre l'extrémisme...

 Alors que le président de la république vient d'annoncer des mesures de surveillance des internautes islamistes, le plus grand rassemblement de musulmans d'Europe, au grand jour, invite des prédicateurs fomentant les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. Pourquoi tant de laxisme? "Pour ne pas fragiliser nos positions à l'export" nous a indiqué une source de haut niveau dans le renseignement, la vedette du Rassemblement,  Al-Qaradawi, étant un proche de la famille Al-Thani dirigeant le Qatar, elle même amie de Nicolas Sarkozy (ceci expliquant les exonérations fiscales des qatariens entre autre). Al-Jazeera, instrument d'influence du Qatar, est présidée par Hamad Bin Khalifa Al-Thani, émir du Qatar. Le psychopathe et antisémite cheikh Al-Qaradawi est le prédicateur officiel de la chaîne. Avec d'autres "savants musulmans", il débarque en France du 6 au 9 avril. 

Présentation de trois conférenciers étrangers en tête d'affiche du Rassemblement annuel de l'UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice... parmi plus de 400 lieux de prières :

thumb_qaradawi.jpg

- Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l'Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

    Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu'elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l'antisémitisime et Hitler, voici ce qu'a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV

"Tout au long de l'histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu'il leur a fait - et bien qu'ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C'était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j'espère est qu'à l'approche de la fin de mes jours, Allah me donne l'occasion d'aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d'Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l'univers. Que la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous."

- Autre conférencier (parmi tant d'autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri : 

al_masri.jpg

 Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : "Comme le dit le dicton : "L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi." Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[...]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[...]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[...]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites ! "


Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d'un cynisme inoui sur Al-Nas TV 

    " Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d'un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l'égard du Juif- si petite soit-elle - et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l'islam. Alors il alla vers lui et demanda: "Ne ressentez-vous pas une attirance pour l'islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman" Le Juif dit:« La seule chose qui m'empêche de devenir musulman, c'est que j'aime boire de l'alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m'empêche, c'est que je suis un alcoolique ».

     Le musulman a conçu un plan, il lui a dit: " Deviens un musulman, et continue à boire." Le Juif dit "Très bien" et proclama :"je proclame qu'il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah, et Muhammad est le Messager d'Allah " le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l'alcool, nous allons t'infliger la punition pour bu d'alcool, et si tu renonces à l'islam, nous te tuerons. "Donc l'homme est resté musulman et n'a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman."

Lors d'une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l'UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu'il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans...

 

omar-abdel-kafy-311-150x150.jpg

 - Le Cheikh Omar Abdelkafi Chahata, est l’un des plus éminents prédicateurs contemporains. Il est né à Minieh En Egypte le premier mai 1951. Il a obtenu la licence en langue Arabe et Sciences Islamiques en plus d’un Master en Jurisprudence comparée ( Al Fiqh Al Mouqaran). Il est membre du comité des Sages qui fait partie de l’Union Mondial des Savants musulmans (dirigée par Qaradawi), membre de "l’Académie de la Recherche Scientifique" (SIC), il est aussi directeur du Centre des Études Coraniques de l’Institution du "Prix Dubaï international du Saint Coran". 

Dans une émission télévisée, Abdelkafi consacre le programme au premier calife de l'islam Abu Bakr (calife de 632 à 634), dont l'action politique se résume au combat contre des tribus ne voulant pas s'islamiser dans le Hedjaz, et d'autres ne voulant pas payer l'impôt islamique dans le Nedj. Pour le prédicateur égyptien, il était tout à fait normal de combattre les hommes de ces tribus : 

"La première bataille que Abu Bakr a dirigé, ses compagnons voulaient qu'il reste à Médine mais il avait tenu a les accompagner (...) ils campaient à côté des tribus de Abs et Zubyan qui furent informés que Abu Bakr dirigeait l'armée, ils l'ont surpris à un endroit s'appellant Al-Qussa quelques kilomètres plus loin, les ont tué et sont retournés à Médine. Cette victoire laissa une grande impression chez les musulmans. Abu Bark préparait son armée à combattre les apostats qui refusaient de payer la zakat [impôt obligatoire dont s'acquittent les bons musulmans], ceux qui dénigrent le coran, ces apostats dont Allah a dit à son Messager [Muhammad]: "prenez leurs âmes et leurs richesses afin de les purifier et invoquez Allah" . Donc pourquoi on devrait considérer Abu Bakr comme un criminel, ils ne voulaient pas payer le zakat, donc Abu bakr a insisté pour qu'on les combatte"  

Il serait long de publier tout le contenu de l'émission, elle est visionable sur youtube avec un sous-titrage anglais. 

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d'Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français...mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s'étonner que des soldats de l'islam mettent en musique ce qu'ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas-Observatoire de l'islamisation- 19 mars 2011

Dernier ouvrage paru: Ces maires qui courtisent l'islamisme (éditions Tatamis, 2010)

23:32 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

19/03/2012

Un apologiste de l'extermination des Juifs au Parc-expo de Mulhouse...avec l'UMP [rediff]

 Article du 30.06.2010 rediffusé suite à la prévisible tuerie de Toulouse. 

Sans titre.JPG

En haut Safwate Hijazi, invité vedette de l'UOIF samedi à Mulhouse. Ci-dessus, celle qui est membre de la commission des finances et rapporteur spécial du Plan de relance...par les mosquées subventionnées ?  

  Au ministère de l'Intérieur on était pourtant au courant de la liste des invités de ce samedi 26 juin. A chaque congrès de l'UOIF, national ou dans  ses déclinaisons régionales comme à Mulhouse samedi dernier, des visas sont gracieusement octroyés à des proches du Hamas. L'année dernière j'avais, avec d'autres spécialistes de l'islamisme, alerté sur la présence du koweitien Tareq Al-Suwaidan ayant appelé tranquillement à conquérir Rome (ainsi que l'a prophétisé Mahomet selon la tradition islamique officielle) lors des Rencontres musulmanes du Bourget d'avril 2009. Cela n'a servit à rien, car les services d'Eric Besson et de Brice Hortefeux ont encore octroyé un visa à celui qui dirige la branche koweitienne des Frères musulmans pour les rencontres du printemps 2010, ayant attiré plus de 100 000 musulmans venant de toute la France.

  Cette fois-ci, c'est encore une grosse pointure de l'islam radical qui était l'invité vedette des premières Rencontres des musulmans de l'est, organisées par l'Association des musulmans de Mulhouse, l'AMAL, membre de l'UOIF. Le pro-lapidation Hani Ramadan, également présent samedi, passait pour un modéré à côté :

  L'égyptien Safwate Hijazi est interdit de territoire au Royaume-Uni par le Home Office car « considéré comme impliqué dans des comportements inacceptables de glorification du terrorisme » lors de la publication d’une liste de seize noms le 5 mai 2009. Il s’est aussi fait remarqué sur la chaîne du Hamas , Al-Aqsa TV, un 31 décembre 2008 pour avoir fait l’apologie des opérations martyrs. Voici la retranscription de son intervention : 

« Se faire tuer nous importe peu, c’est à quoi nous aspirons. Le martyr pour Allah, c’est la victoire d’Allah qui vient sur nous. C’est le paradis pour la première goutte de sang d’un martyr. Je refuse d’accepter des condoléances ou des consolations pour un martyr. Cela m’attriste énormément quand je vois ça à la télévision. Une femme palestinienne de Gaza pleurant et exaltant un martyr (…) nous voyons toujours des femmes et des mères de martyrs en Palestine pleurant de joie, et se préparant pour un autre martyr, un autre homme, qui reprendra la bannière (…) Vous nous menacez de mort ? Par Allah vous nous menacez avec ce dont nous désirons le plus, vous nous menacez de ce à quoi nos âmes aspirent. Par Allah, j’aimerais apporter une arme et être parmi vous, j’aimerais me retrouver aux côtés de la jeunesse des brigades  Al-Qassam, essuyer leur visage de la poussière produite par le lancement d’un missile, et de crier Allah est grand avec eux. (…) Vous [le Hamas] pavez le chemin pour la guerre annoncée par le prophète Mahomet : « Le jour du jugement n’arrivera pas avant que les musulmans combattent les Juifs. Les juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres. Mais les pierres et les arbres diront  ‘Oh musulman, oh servant d’Allah, il y a un juif derrière moi, viens et tues-le[1]’. Vous êtes ceux qui préparez le chemin à cela, qui préparez la terre au retour du Califat dans les pas des prophètes. Nous leur disons : nous ne sommes pas égaux. Notre mort nous conduit au paradis, alors que votre mort vous conduit dans les flammes de l’enfer. Le Jihad est notre voie, pour la gloire d’Allah, c’est notre option stratégique, et non  la paix » 

Le 4 janvier 2009, le cheikh Higazi, sur la chaîne salafiste égyptienne Al-Nas :

Safwat Higazi: « Une organisation américano-israélienne qui effectue la veille des médias arabes, du nom de MEMRI – disons que ce sont ses initiales – a accusé plusieurs grands oulémas et cheikhs musulmans des télévisions arabes, y compris le Dr Sallah Sultan et le cheikh Safwat Higazi, d’incitation au meurtre de Juifs et à la haine des États-Unis. (…) C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite. Oui, je hais le sionisme. Oui, le Jour du Jugement n’adviendra pas tant que nous ne nous serons pas battus contre les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que cela vous plaise ou pas.(...)Par Allah, s’ils nous laissaient faire, nous vous dévorerions intégralement et nous vous arracherions la tête de nos dents. Nous n’attendrions pas d’avoir des armes, des RPG ou des balles. Si nos dirigeants nous laissaient faire, nous vous attraperions dans la rue pour vous dévorer avec nos dents."

  France 3 qui ne s'est pas donné la peine de se renseigner sur les conférenciers, parle d'une "foire conviviale", et estime à 4000 le nombre des participants.

  Le journal L'Alsace dans un compte rendu très politiquement correct rapporte que "Les organisateurs ont invité tous les élus politiques, parmi lesquels le maire  Jean Rottner (UMP) et la députée Arlette Grosskost". Soit celui qui a succédé à Jean-Marie Bockel à la mairie de Mulhouse,  et la député UMP Grosskost de la cinquième circonscription du Haut-Rhin (site Internet). Il leur suffisaient pourtant de demander au services de renseignement l'identité de ce petit monde pour savoir où ils mettaient les pieds, d'autant que de nombreux livres ont sorti l'UOIF de son anonymat depuis une dizaine d'années. Pas d'excuses donc.

L'Alsace rapporte également: "Autre objectif du rassemblement : relancer les dons pour le projet de la grande mosquée de Mulhouse qui doit ouvrir ses portes au cours de l’été 2012 (coût global : 9 millions d’euros)"

Explications : en juillet 2006, le maire (à l'époque socialiste) de Mulhouse, Jean-Marie Bockel, promit une subvention correspondant à l’achat de 4500m2 de terrain à l'AMAL, avec l’accord de son conseil municipal, pour y construire une mosquée géante. L’association précise les mensurations : deux niveau pour une capacité de 2000 personnes, une école de 10 salles de classes avec plusieurs annexes dont la superficie est de 487 m², un centre culturel avec une salle polyvalente et plusieurs annexes sur une superficie de 447 m² ainsi qu’un  centre social  de 260 m² . Une galerie commerciale sera intégrée à l'ensemble, dont une supérette et une boucherie halal, le tout surmonté d'un minaret. Concernant le deuxième volet du projet, la partie culturelle, on trouvera une salle polyvalente de 600 personnes, 10 salles de cours, une cour de récréation de 700m² , une bibliothèque, une salle informatique, une salle de jeux et de sport , un salon de thé ainsi que des salles de réception. Budget total: 3,6 millions d'euros.

Lors du conseil municipal délibératoire, le 18 septembre 2006, Jean Marie Bockel affirma :  « cette architecture nous convient, y compris la coupole et le minaret. Il est normal qu'un lieu de culte soit identifié tout en respectant son environnement. » 

On voit mal comment dans l'environnement de la ville de Mulhouse, un tel monument oriental pourrait s'intégrer. Un minaret toisant la « ville au cent cheminées », qui accueillit longtemps les ordres monastiques Franciscains, Augustins, Clarisses et les Chevaliers de l'ordre de Malte implantés dès 1269 en la chapelle Saint-Jean ? 

Le 15 septembre 2008, une nouvelle réunion du conseil municipal entérina une subvention de 235 000 euros pour acquérir comme promis les hectares nécessaires.

Et c'est ainsi que nos impôts financent l'islamisme radical avec la majorité présidentielle actuelle, tout comme l'a aussi démontré à Roissy-en-Brie la porte parole de l'UMP Chantal Brunel le 5 juin dernier, dans une décontraction stupéfiante. Quand est-ce que l'UMP sortira de son Grand aveuglement ?

Joachim Véliocas, directeur de l'Observatoire de l'islamisation.


[1] Safwat Hijazi  fait référence aux propos de Mahomet rapportés dans le Hadith authentique de El-Bokhari livre 56, Chap.94, tome 2

15:31 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

06/01/2012

"Le califat est notre but ultime" affirme Mohamed Badie, guide des Frères Musulmans.

 Info censurée par les médias français.

650895_egypt-s-muslim-brotherhood-leader-mohamed-badie-speaks-during-an-interview-with-reuters-in-their-headquarters-in-cairo.jpg

La Tunisie, La Lybie, l'Egypte pourraient fusionner dans un califat dans les décennies à venir.

Le journal égyptien Al-Masy Al-Youm a rapporté les déclarations du chef de la confrérie islamiste, Mohamed Badie, du 29 décembre dernier, étonnamment passées sous silence dans les médias français. Déjà, le prédecesseur de Mohamed Badie à la tête des Frères musulmans avait affirmé que l' "Etat islamique mondial" et "la conquête de l'Europe" étaient un objectif. Rappel: :

"Le but des Frères Musulmans est de créer un état islamique mondial. Nous, les musulmans, nous immigrons partout et il y aura encore un long chemin avant de prendre le contrôle de l'Europe" Muhammed Mahdi Akef, ex guide des Frères Musulmans (2004-2010),dans une  interview avec Walid al-Kubaisi (vidéo bas de page).

L'article de Al Masry Al-Youm du 29.12.11 :

"Les Frères musulmans sont près d'atteindre leur "but ultime" fixé par le fondateur du groupe, Hassan al-Banna en 1928, qui est la création d'un "régime juste et raisonnable."

Le projet commence avec la création d'un gouvernement solide et se terminera par l'établissement d'un califat islamique juste, a déclaré Mohamed Badie, le guide suprême des Frères musulmans en Egypte, lundi, dans son message hebdomadaire sur le site officiel du mouvement.

"Quand les premiers Frères Musulmans  commencèrent la mission, il visaient à guider et éveiller la nation afin qu'elle puisse retrouver sa position après une longue période de récession et de retard", a dit Badie.

Il a ensuite décrit les deux principaux objectifs énoncés par le groupe de al-Banna lors de la  sixième conférence. Le premier objectif était d'augmenter le nombre de membres. Le second était l'établissement d'un plan à long terme pour la réforme de tous les aspects de la vie des gens.

"Banna précisa les  étapes à travers l'objectif ultime qui pourrait être réalisé", a ajouté Badie. La première étape est la réforme de l'individu, puis la construction, successivement, des unités familiales, d'une association, d'un système de gouvernance, et enfin établir un régime de califat" lire la suite (en anglais)

Il est nécessaire de rappeller qu'Alain Juppé collabore avec les Frères Musulmans à Bordeaux afin de leur mettre à disposition un terrain pour une Grande mosquée.

01:55 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS, 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

12/10/2011

Quand Martine Aubry devra s'expliquer sur ses liens avec Amar Lasfar...

"Chers amis, bienvenue dans ce Grand palais (municipal...), je me réjouis de votre présence ici" Martine Aubry aux islamistes de la Ligue islamique du Nord le 1er mars 2008

  Les rapports très cordiaux de Mme Aubry avec les responsables de l'UOIF (tendance Frères Musulmans) dans le nord, et au premier chef Amar Lasfar, recteur de la mosquée de Lille Sud, devraient être au centre du débat sur les primaires socialistes.

voile-sur-la-republique-sur-france-2-1908394.jpg.jpg

Le recteur de la mosquée de Lille, Amar Lasfar (photo lors d'un meeting en mars 2008 , Mme Aubry était venue en amie...), né au maroc en 1960 a obtenu la nationalité française en 1997, un véritable scandale pour ce cadre de l'UOIF, fédération musulmane dont les responsables avouent être inspirés par les Frères Musulmans (voir mon livre). Dans un entretien dans la revue Homme et migration en 1999 il dégradait la citoyenneté républicaine sur laquelle il souhaite faire primer l’appartenance à la oumma (communauté des croyants), l'objectif avoué étant que la charia remplace à terme les lois impies de la république : « Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté » (Amar Lasfar cité dans "La cité mode d'emploi", Homme et migrations n° 1218, mars-avril 1999 p.55)

Dans la même veine, avant de réorienter sa stratégie de communication, il affirma : «  L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle ». Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997

"Sans le soutien de Madame Martine AUBRY Maire de LILLE, le lycée AVERROES n’aurait pas ouvert ses portes en septembre 2003." Amar Lasfar, communiqué du 13 janvier 2007

Figure incontournable de l’islam dans le Nord, il a obtenu de la mairie de Martine Aubry l’ouverture d’un Lycée privé musulman à la rentrée 2003, ainsi que la création d'un centre de formation pour imams. Le lycée, qui a obtenu son autorisation d'ouverture du Conseil Supérieur de l’Education Nationale le 10 juillet 2003, se trouve au premier étage de la mosquée !  Lasfar  annonçait alors à la presse « C’est un grand jour pour l’islam de France et la communauté musulmane qui ont fait un grand chemin pour la réussite de ce projet. Ce lycée est aussi une vitrine, un laboratoire pour l’UOIF. ». L'hebdomadaire Marianne avait enquêté dans son n° 352 (janvier 2004) sur les enseignements dispensés dans l'institution, et avait recueilli des témoignages d'élèves dépités dénonçant le bourrage de crâne qu'ils ont à subir : "Ici, on ne nous parle que du coran et de l'islam à longueur de journée, c'est vrai que je suis musulman mais pas au point de devenir Imâm". La journaliste, Ait Aoudia Djaffer, dénonçait dans son article l'état d'esprit de la direction ne cachant pas vouloir faire régner la charia ! 

Enfin, Amar Lasfar fut le principal moteur des manifestations lilloises de janvier 2004 contre la loi sur les port du voile à l'école. Avec le développement de collèges et lycées privés islamiques (reconnus par l'état !), cette loi républicaine ne semble plus être un obstacle à l'épanouissement de leur programme d'islamisation...

Pour en savoir plus sur les liens de Martine Aubry, mais aussi d'Alain Juppé, Jean-Claude Gaudin, François Grosdidier avec les islamistes (et bien d'autres),  lire l'enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, octobre 2010. 20e.

L'Observatoire de l'islamisation ne roule pas pour l'UMP (sévèrement éreinté dans nos articles également) contrairement aux sous-entendus qui se répandent dans la presse, il roule pour la France libre. Tout simplement.

Joachim Véliocas, Observatoire de l'islamisation, 10 juillet 2011.

10/08/2011

Al-Qaradawi interdit de séjour en Irlande: protestation du Centre culturel islamique irlandais

 swf+Yusuf+alQaradawi.jpg

Le Centre culturel islamique d'Irlande (Islamic Cultural Center of Ireland-ICCI), lié aux Frères musulmans, proteste après que le Service de l'immigration et des naturalisations ait renouvelé l'interdiction de territoire de cheikh Yussuf Al-Qaradawi en vigueur depuis trois ans. Cette interdiction est motivée par le soutien par celui qui est président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR) (en plus de présider le Conseil mondial des Oulémas, très respecté dans le monde sunnite) des attentats du Hamas, ainsi que par sa préconisation de tuer les homosexuels. Les autorités irlandaises auraient pu ajouter son enseignement d'abattre les apostats ainsi que sa vision d'Hitler comme un instrument divin. Le CEFR possède son siège social dans les locaux du Centre culturel, d'où l'irritation des responsables :

Interrogé parThe Irish Central , le président du Centre culturel islamique, plus importante organisation musulmane du pays, Nooh al-Kaddo refuse de condamner celui qui est "largement respecté" en plus d'être un véritable "érudit". "Ses positions sont fidèles aux enseignements de l'islam"  a expliqué al-Kaddo. L'immense centre Irlandais construit sur fond des Emirats Arabes Unis en 1994, comprend une école, des magasins, pas moins de dix appartements, une bibliothèque, un restaurant et une école primaire. Son imâm est un égyptien, Hussein Halawat. Il est situé à côté de l'Université de Dublin:

800px-CIMG1000.jpg

 Photo: le centre culturel islamique d'Irlande, où siège le CEFR

Al-Kaddo est un membre du bureau de l'Union des organisations islamiques d'Europe (UOIE), dont la branche française est l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui a accueilli dans ses meetings au Bourget Qaradawi  de nombreuses années. Le nouveau directeur de l'UOIF, Ahmed Jaballah, est membre du CEFR présidé par Qaradawi. Jaballah et Al-Kaddo sont également membres du Board de Europe Trust, fond de financement de l'UOIE permettant l'édification de "Centres culturels" dans de nombreuses villes européennes, comme à Athènes, Stuttgart, jusqu'en Littuanie.

En France, le psychopathe Qaradawi obtient sans problèmes des visas d'entrée pour faire du prosélytisme, comme des dizaines d'autres islamistes étrangers, Frères musulmans ou salafistes, bénéficiant de la tolérance suicidaire du ministère de l'Intérieur. Plus fou, Qaradawi est un des parrains de la Grande mosquée de Mulhouse en construction, financée par la ville (UMP) à hauteur de 235 000 euros,. De quoi réfléchir avant de glisser un bulletin de vote en 2012...

Joachim Véliocas- Observatoire de l'islamisation. 10/08/2011

23:24 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS, 19- EUROPE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

04/08/2011

Tariq Ramadan se lâche à Dallas : "colonisation" de l'Amérique et défense de la charia

Voilà ce qu'il n'ose pas dire dans les meetings de l'UOIF (trop de journalistes)

 tardallas.jpg

Lu sur Point de Bascule :

"Le 27 juillet 2011, Tariq Ramadan a donné une conférence lors d’une levée de fonds organisée par l’Islamic Circle of North America (ICNA) à Dallas (TX).

Le Global Muslim Brotherood Daily Report (GMBDR , spécialisé dans l'étude des Frères Musulmans) a décrit ICNA comme « une partie moins connue du réseau des Frères Musulmans généralement considérée comme très proche de l’organisation Jamaat-e-Islami du sud-est asiatique, elle-même une alliée des Frères Musulmans. ICNA est particulièrement proche de la Muslim American Society avec laquelle elle organise des activités communes depuis plusieurs années. »

Le site internet voicesempower.com et d’autres sites américains ont rapporté que des détenteurs de billets pour la conférence de Ramadan à Dallas ont été expulsés de la salle de conférence. En dépit de cela, d’autres spectateurs ont réussi à enregistrer la conférence et à la diffuser sur YouTube.

La conférence de Tariq Ramadan est disponible en trois parties : 1 - 2 - 3 

Les passages marquants de la première partie : 

3:21 We should all be careful not to be colonized by something which is coming from this consumerist society…

03:21 Nous devrions être prudents pour ne pas être colonisés par quelque chose qui émane de cette société de consommation… 

03:37 It should be us, with our understanding of Islam, our principles, colonizing positively the United States of America.

03:37 Ça devrait être nous, avec notre compréhension de l’islam, avec nos principes qui colonisons positivement les États-Unis d’Amérique. 

04:37 But let me tell you something. On the long run, I’m quite optimistic. I think that Inshallah(inaudible word) our future in the West is going to be a bright future, to be positive. 

04:37 Mais laissez-moi vous dire quelque chose. Je suis très optimiste pour le long terme. Je pense que Inshallah (passage incompréhensible) notre avenir en Occident sera brillant, il sera positif.

 

Le passage marquant de la seconde partie :

04:18 In eighteen (U.S.) states, and now up to twenty-two, we have people who want bills against the sharia implementation. You might think that they are not going to win and in many states they are not going to win. But in fact, they don’t want to win. This is not the purpose. The purpose is to spread around the fact that Islam is a danger. There is a threat so the atmosphere is there.

04:18  Dans dix-huit états (américains) et maintenant dans vingt-deux, nous avons des gens qui présentent des projets de loi contre la mise en application de la charia. Vous pouvez croire qu’ils ne réussiront pas à faire adopter leurs propositions et qu’effectivement, ils ne gagneront pas. Mais en fait, leur but n’est pas de gagner. Ce n’est pas le but visé. Leur but c’est de propager l’idée que l’islam représente un danger. Il y a une menace. C’est l’atmosphère qui règne. 

Ainsi, l'objectif de Tariq Ramadan est l'implantation de la charia en Occident, il vient de le prouver à Dallas en disant vouloir faire échec à ceux qui voudraient se prémunir contre cette législation totalitaire et complètement étrangère à l'Occident, reconnue comme anti-démocratique par un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme du 31 juillet 2001.

22:34 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tariq ramadandallas | |  Facebook | |

23/04/2011

Congrès de l'UOIF : l'antisionisme ovationné

 miclent.jpg

Participer aux primaires socialistes pour un candidat de gauche antisioniste, telle est la la priorité des musulmans

Un des invités d'une table ronde (La situation de l'islam en France- samedi 15h-16h25), Abdallah Milcent, a déclenché un tonnerre d'applaudissement lorsqu'il a affirmé au sujet de l'engagement politique des musulmans :

" Je refuse d'avoir à choisir entre un fascisme sionisant et un libéralisme sionisant, entre Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss Khan. Il faut s'inscrire sur les listes électorales,  participer aux primaires socialistes"

Concernant cette question extra-européenne épineuse du sionisme expansionniste dont l'expression est légitime, l'Observatoire de l'islamisation n'a pas vocation à s'exprimer. Nous notons simplement que l'électorat musulman va de plus en plus voter en fonction de l'actualité au Proche-orient et non en fonction des intérêts strictement français.

Abdallah Milcent a parlé de la loi anti-burqa comme "une loi d'exception (...) une violence symbolique. C'est dégeulasse de faire une politique de bouc émissaire", guère étonnant pour celui qui milite depuis 1989 pour le voile dans les écoles publiques (lire sa biographie).

Il a pris à partie le responsable du CFCM -très isolé et défensif face à tous les autres invités- sur les décisions adoptée par Claude Guéant à l'issue du débat sur la laicité, celui-ci ayant parlé "d'apaisement". Apaisement innacceptable pour les intervenants ayant dénoncés la loi sur la burqa et l'interdiciton du voile à l'école, bientôt dans les hôpitaux ...

Anouar Kbibech, secrétaire général du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a donc précisé sa pensée  : "l'apaisement est un sentiment provisoire. Derrière on a dit attention".

Des menaces tranquilles que n'a pas jugé utile de calmer Azzedine Gaci, présent lors du débat, membre de l'UOIF et grand ami du cardinal Barbarin, qui lui s'est félicité du financement des mosquées permis par les décisions de Guéant (dons de terrains municipaux via les baux emphythéotiques, défiscalisation des dons, exemption de TVA, taux d'emprunt à 0% et garanties d'emprunt par l'Etat...revenant à un financement indirect).

Observatoire de l'islamisation-avril 2011

16:08 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

18/04/2011

Egypte: Les Frères Musulmans cherchent la "réconciliation" avec les Salafistes

 RMGFYEF88YNSFEN.jpg

Concomitamment aux déclarations d'Alain Juppé sur un nécessaire dialogue avec les Frères Musulmans en Egypte, le média de la confrérie (Ikwanweb) a révélé une rencontre historique avec salafistes et soufis...

Mohamed Gamal Heshma (photo), membre du conseil de la shura des Frères Musulmans -équivalent d'un bureau politique- a révélé la tenue d'une rencontre avec les chefs salafistes et  les soufis afin de contrecarrer toute division et de préserver la paix civile dans un climat pouvant déboucher sur la guerre civile. La rencontre s'est tenue dans le gouvernorat de  Behira, situé à 80 klms au nord du Caire afin de "réaliser un compromis entre les deux tendances de l'islam", après la rencontre d'Alexandrie organisée à l'instigation du ministère des Fondations religieuses afin de distuter des ponts de divergences et des possibles points d'accord.

Ikwanweb précise qu'il s'agit "d'une réconciliation historique se tenant pour la première fois en Egypte depuis la chute du régime de Mubarak, étant donné que Mubarak a toujours joué à exciter les différences entre ces groupes conflicutels"

Source- Traduction Observatoire de l'islamisation

12:57 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS, 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

18/02/2011

L'ex Grand Mufti de Jérusalem ce samedi 19 février au Zenith de Lille !

Addendum 18.02 :

- La Voix du Nord interroge le responsable du congrès sur la présence du révisionniste et djihadiste Ikrima Sabri : Amar Lasfar, président du Conseil régional du culte musulman, assume !

- Après une décennie de bonnes relations avec les islamistes lors des congrès précédents, la mairie PS de Lille annonce pour la première fois qu'elle n'enverra pas un représentant sur place "choquée par l'invitation du Cheikh Ikrima Sabri" rapporte La Voix du Nord de ce vendredi.

  voile-sur-la-republique-sur-france-2-1908394.jpg.jpg 1229.jpg    

A gauche: l'islamiste Amar Lasfar et Martine Aubry lors de l'Aid el Fitr 2007, à droite le cheikh Ikrima Sabri invité par Lasfar au Zenith du complexe Lille-Grand Palais...

Comme chaque année, Lille Grand Palais accueille les Rencontres annuelles des musulmans du Nord, co-organisées par l'UOIF et la Ligue islamique du nord de l'inquiétant Amar Lasfar. L'année dernière le pro-lapidation Hani Ramadan en était l'invité vedette, avec Tariq Ramadan. Nous avions écrit un article fouillé sur l'évènement l'année dernière, qui n'avait eut aucun écho dans la presse. Pour l'édition 2011, Tariq Ramadan est toujours invité, mais la vedette sera Cheikh Ikrima Sabri (son site, sa bio), Mufti d'Al-Quds [Jérusalem en arabe] de 1994 à 2006, mais toujours présenté ainsi sur le site des organisateurs. Son illustre prédécesseur Hadj Amin al-Husseini (1895-1974) , collaborateur précieux de Hitler avec qui il leva la Légion arabe pour combattre aux côtés de l'Axe, fut à la fin de la guerre assigné à résidence en France en tant que collaborateur (pour la petite histoire, la Mosquée de Paris lui attribua un cuisinier...). Dans son livre Eichmann à Jérusalem Hanna Harendt rapporte que « Les connexions du Grand Mufti avec les Nazis durant la guerre n’étaient pas secrètes ; il avait l’espoir qu’elles l’aideraient à implémenter une sorte de solution finale au Proche-Orient ». Pour plus d'information sur cette collaboration on se reportera à nos précédents articles.

 

Cheikh Ikrima Sabri n'a rien renié de son prédécesseur. Il est un antisémite décomplexé (voir plus bas), et a également en ligne de mire l'Amérique et la Grande-Bretagne (voir la vidéo plus bas)

Interviewé par " Al Ahram al-Arabi" lors de la seconde Intifada en 2000, il encouragea à l'époque le djihad contre Israel à grand renfort de martyrs, y compris les petits enfants (ce qui ne dérange ni l'UOIF, ni Tariq Ramadan...). Sans prendre partie dans ce conflit qui ne concerne en rien la France, et dont nous estimons dangereux de laisser chez nous des tribunes publiques pour ses acteurs (des deux camps), pousser les enfants à se transformer en bombe humaine ne nous paraît pas compatible avec la convention de Genève.

Sabri fit donc dans ce journal arabe l'éloge des " martyrs " palestiniens, et en particulier des enfants qui sont poussés vers les premières lignes des affrontements avec les Israéliens, par des parents fiers et par d'autres combattants. " Je pense que le martyr est heureux parce que les anges le conduisent à son mariage avec le ciel ", dit- il.

" Il ne fait aucun doute que les enfants (martyrs) laissent penser que la nouvelle génération accomplira sa mission avec détermination ", ajouta le Mufti, qui fut nommé par le président de l'Autorité palestinienne à l'époque, Yasser Arafat. " Plus jeune est le martyr, plus je l'estime et le respecte" .

En réponse à la question du journaliste : " Est-ce pour cela que les mères pleurent de joie à l'annonce de la mort de leur fils ? ", Sabri répond :

" Elles sacrifient volontairement leurs rejetons par amour de la liberté. C'est une grandiose manifestation de la puissance de la foi. Les mères participent à la grande récompense du Jihad qu'est la libération d'El Aksa J'ai parlé à un adolescent (qui) disait :" Je veux épouser les (belles) femmes célestes aux yeux noirs. Le lendemain, il devenait un martyr. Je suis convaincu que sa mère était au comble de la joie à l'idée de ce mariage. Un tel fils se devait d'avoir une mère comme celle-là. "

A la question " Que pensez-vous des Juifs ? ", Sabri répond : " J'entre dans la mosquée El Aqsa la tête haute mais, en même temps, je suis rempli de rage envers les Juifs. Je n'ai jamais salué un seul juif.. Je ne les saluerai jamais. Ils peuvent toujours rêver que je le ferai. Les Juifs n'osent pas m'ennuyer parce que ce sont les créatures les plus couardes qu'Allah ait jamais créé" Source de la traduction-date de l'interview non précisée.


Aussi, il nie que le Temple de Jérusalem, dont le mur des lamentations est un vestige, ait la primauté historique sur la mosquée Al-Aqsa, et balaie d'un revers de mains les travaux des archéologues l'ayant attesté, lire son entretien ahurissant à ce sujet.

  Hic, le Grand Palais (des congrès) est géré par la mairie de Lille via une Société Anonyme d'Économie Mixte dont la Ville détient 61 %...Aussi, Martine Aubry était venue chaleureusement rencontrer l'UOIF et la Ligue islamique du Nord lors de la campagne des municipales en 2008 (voir à ce sujet le livre-enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis)...sera-t-elle là le 19 ?

En attendant, le prix de l'irresponsabilité revient au ministère de l'Intérieur qui donne des visas chaque année aux conférenciers étrangers de l'UOIF, plus extrémistes les uns que les autres. On se souvient de la venue remarquée au Bourget  en avril 2009 du chef des Frères Musulmans kowetiens Tareq Al-Suwaidan qui avait appelé à la conquête de Rome en rappelant une prophétie de Mahomet. J'avais été le seul à protester et à alerter l'ambassade d'Italie dans une lettre ouverte co signée avec les plus grands spécialistes de l'islamisme, universitaires et islamologues. Trop "politiquement incorrect" , cette mise en garde avait été ignorée par les médias...Le Grand Mufti prêchera-t-il lui aussi dans l'indifférence médiatique cette année ?

Joachim Véliocas- Observatoire de l'islamisation. Dernier ouvrage paru: Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, 2010.

08:40 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |