19/01/2010

3ème crime d'"honneur" chez les Turcs...du Loir-et-Cher

(Voir la présentation du livre)

actualisé le 19/01 à 11h20-
 
AFP
18/01/2010. (extrait) : 
                          
 "Une jeune femme de 26 ans, d'origine turque, a été tuée de plusieurs coups de couteau, hier à Chémery (Loir-et-Cher) et son mari placé en garde à vue, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.  Le mari, séparé de sa femme depuis plus d'un an, a été interpellé dans la soirée à son domicile à Blois et placé en garde à vue". Lire la suite.
 
La Nouvelle République rappelle dans son édition d'hier que deux cas similaires ont été rapportés en 2004 et 2005, dans le même département, impliquant des colons turcs :
 
- A Blois où le soir du 11 février 2004 Nédim Kocer a blessé gravement sa femme en instance de divorce, à la sortie d'un cabinet d'avocat où Selma préparait sa séparation, de deux balle de calibre 6,35 tirés à bout portant. Le couple s'était marié en Turquie en 2001...
 
- A la Ferté-Saint-Cyr, où Bunyamin Demiril, lors d'un rendez-vous en pleine rue afin de récupérer la garde alternée de ses enfants, le 4 février 2005, tue le compagnon de son ex-femme et blesse grièvement celle-ci...En mai 2008, le frère et les deux neveux de l'agresseur sont renvoyés aux Assises pour complicité. Condamné à 18 ans de prison en première instance, la peine est ramenée à 15 ans en mars 2009...Les complices, eux, qui avaient été condamnés en première instance à des peines comprises entre 6 et 13 ans de prison, ont été acquittés en appel.

  Rappel : l'adultère est puni de mort dans l'islam sunnite. Une femme ne peut se séparer de son mari de son propre chef. En revanche, le mari peut répudier sa femme quand bon lui semble. En Turquie, l'école juridique sunnite hanafite, officielle, prévoit cette peine dans les textes islamiques bien qu'elle ne soit pas intégrée au droit public turc. L'AKP, le parti islamiste au pouvoir, tenta de criminaliser l'adultère en 2004, mais la loi en préparation fut abandonnée en raison des pressions européennes.

  En Finlande, le presse locale rapporte également des cas récents de malraitance touchant des femmes étrangères ou des Finlandaises mariées à des allochtones musulmans.

  Faut-il attendre que 100 femmes soient tuées dans le Loir-et-Cher avant d'arrêter les négociations d'adhésion avec les 90 millions d'habitants Turcs en vue de leur intégration à une UE sans frontières? Un moratoire sur l'immigration d'origine turque, s'apparentant à une colonisation en Alsace, Bourgogne et Loire-et-Cher, serait un principe de précaution sage et responsable.

Observatoire de l'islamisation. Janvier 2010.

11:25 Publié dans 22- TURQUIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.