02/04/2010

Cordoue : deux policiers blessés lors d'affrontements avec des islamistes dans la cathédrale

f2e2db15e12a62025c9aba1ebac881b7.jpg

 La cathédrale de Cordoue (qui fut un temps transformée en mosquée lors de l'occupation ) est depuis longtemps dans la ligne de mire des musulmans voulant récupérer l'Andalousie. Hier, une organisation islamiste basée en Autriche la "Jeunesse musulmane d'Autriche" (MJO) a tenté une entrée symbolique avec 118 membres sous couvert de "tourisme". A l'intérieur, ces militants musulmans ont commencé à prier, ce qui a provoqué une réaction immédiate du service de sécurité voulant faire cesser la provocation. Mal leur en a pris, les militants les ont pris à partie et la police, immédiatement arrivée en renfort n'a pas calmé les esprits. Deux policiers ont été "blessés légèrement" selon El Pais.

  Selon l'évêché, le happening était prémédité car le groupe avait été prévenu "de ne pas célébrer aucun culte musulman" et l'institution expliquant que le groupe islamiste a "provoqué de manière organisé une réprimandable action violente". 

  Selon la Junta islamica -équivalent espagnol du Conseil français du culte musulman- les responsables de cet évènement sont les catholiques qui ont refusé récemment les demandes de la Ligue arabe d'ouvrir à l'islam la cathédrale, car en ayant répondu favorablement aux pétitions des musulmans installés en Espagne, ils auraient "évité l' incident tel qui s'est produit hier". Ce positionnement provoquant est passé sous silence par les médias français...

  Outre la demande de partage cultuel faite par le secrétaire général de la Ligue Arabe, Amr Moussa, en octobre 2007, une demande fut déjà formulée par la Commission Islamique d’Espagne en 2004, soutenue à l’époque par les élus cordouans du Psoe, le Parti socialiste espagnol.

  La tentative de rendre légitime un retour des musulmans dans la cathédrale repose sur le fait qu’effectivement, le lieu fut une sublime mosquée durant 4 siècles. Ainsi, les musulmans essayent de faire croire que l’Eglise leur a « volé leur mosquée » . Or, il faut remettre les choses à leur place : avant que l’émir Abd-Ar Rahman commence à bâtir sur le lieu un projet qui s’étendra sur plusieurs règnes, de 785 à 961, il ne faut pas oublier que l’emplacement était à l’origine celui de l’église Saint-Vincent que les musulmans ont récupéré à dessein pour remplacer le christianisme, et non pour partager le lieu avec les chrétiens. A noter que les colonnes de marbre de l’ancienne mosquée provenaient d’édifices romains ou wisigoths…Juan José Asenjo, évêque de Cordoue, a réaffirmé le rejet de cette idée, précisant qu’elle ne « contribuerait pas à l’établissement d’une cœxistence pacifique ». Sage décision. 

  Il est dommage que certains musulmans ne comprennent que la force. En Espagne, on sait s'occuper d'eux. Deux des islamistes ont été arrêtés et seront prochainement jugés.

Joachim Véliocas- Observatoire de l'islamisation, avril 2010.

13:40 Publié dans 18- ESPAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mosquée cathédrale cordoue | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.