31/12/2011

Egypte: hommage à ceux qui quittent l'islam sous les menaces

Des héros qui méritent nos prières.

00:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

30/12/2011

Le sénateur UMP Serge Dassault va (encore) financer la mosquée radicale de Corbeil

 ramadan_02.JPG  h-20-1278464-1287397587.jpg

Une mosquée ayant invité le pro-lapidation Hani Ramadan est financée par l'industriel Dassault. D'autres députés UMP comme Chantal Brunel ou Thierry Lazaro utilisent des fonds parlementaires pour financer des mosquées. Dassault est au moins un collabo qui respecte le contribuable.

Lu dans Le Parisien du 29.12.2011:

"L’industriel et sénateur a, selon plusieurs sources, promis d’agrandir à ses frais le bâtiment inauguré en 2004 et situé aux Tarterêts.(...)Dans cette histoire, un nom revient cependant : Aboubacar Djiba, présent au côté de Dassault le jour de l’Aïd. Conseiller municipal de la majorité de 2008 à 2010, ancien trésorier de la mosquée, celui-ci aurait été mandaté par l’industriel pour chapeauter le projet. L’intéressé confirme : « Je suis l’homme de confiance. Mais je ne gère pas les fonds. C’est Dassault qui valide l’avancée des travaux et qui paie. » Selon Djiba, le projet vise à déplacer les sanitaires et à les installer dans une future extension du bâtiment. Cela libérera de la place à l’intérieur du bâtiment existant. Un architecte est déjà au travail"

En 2005, l'industriel et propriétaire du Figaro avait déjà donné selon la presse :

Corbeil inaugure une mosquée, en partie financée par le maire (UMP), Serge Dassault
LE MONDE | 31.01.05 | 14h52


« […] Le sénateur UMP a versé, pour la construction, une bonne partie des 2 millions d'euros nécessaires, en complément de collectes et du don d'un " bienfaiteur d'Arabie saoudite", précise l'association culturelle des musulmans de Corbeil-Essonnes qui met "un point d'honneur à ne dépendre de personne". "La mairie ne pouvait pas financer, c'est interdit", rappelle M. Dassault qui a puisé sur ses deniers personnels mais refuse de donner le montant de sa participation. Dans la cité, chacun sait que, sans M. Dassault, il n'y aurait jamais eu de mosquée »

Le 29 décembre 2007, Hani Ramadan, qui soutient la lapidation des femmes, était invité à donner une conférence à la mosquée de Corbeil.

Hani Ramadan, petit fils et défenseur du fondateur du mouvement islamiste des Frères musulmans, Hassan Al-Banna,avait effectivement  affirmé dans Le Monde : « la lapidation constitue une punition, mais aussi une sorte de purification ».

Extrait du quotidien Suisse Le Matin du 6 septembre 2010 :

"La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une Iranienne de 43 ans, n'émeut pas vraiment Hani Ramadan. Le directeur du Centre islamique de Genève veut «replacer cette affaire dans son contexte». Selon lui, «la condamnation à la lapidation a un but avant tout dissuasif». 

A cause de Serge Dassault, cette conception de la dissuasion va pouvoir croître dans l'Essonne. Qu'en pense Jean-François Copé, chef de l'UMP. Son ami Nicolas Sarkozy ?

17:08 Publié dans 04 - COLLABORATION, 10 - MOSQUEES EXISTANTES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

29/12/2011

Sénatoriales: la gauche a investi un élu islamiste comme "grand électeur"

Nord Eclair revient aujourd'hui sur l'actualité politique de 2011 dans le nord,

"Une autre surprise. Un lecteur stupéfait a découvert que parmi les grands électeurs retenus par le PS figurait un responsable d'association islamique qui, l'an dernier, devant une caméra de télévision ne cachait pas son intérêt pour l'application de la charia et de la lapidation dès lors que plus de 50 % de la population d'une ville est de religion musulmane"

le même quotidien s'était interrogé sur ce casting dans un article de juillet

"En le faisant figurer sur sa liste des délégués supplémentaires qui éliront les sénateurs, la majorité municipale s'est-elle discréditée ? Nombreuses sont les réactions à l'encontre de Rachid Gacem qui, l'an dernier, militait pour un islam pur et dur." (...) C'est un certain Ahmed B. qui, le premier, s'est étonné de la présence du nom de Rachid Gacem en 50e position parmi les 75 délégués supplémentaires et suppléants proposés au conseil municipal le 17 juin dernier par la liste Roubaix-Ensemble (élus municipaux socialistes, centristes du MoDem, communistes, radicaux de gauche et membres de la société civile).
Ahmed B. a de la mémoire. Il se souvient très bien des propos de Rachid Gacem devant les caméras de John-Paul Lepers. Alors trésorier de la mosquée Abou Bakr en septembre dernier, M. Gacem trouvait normal que la charia ait force de loi en France dès lors que l'islam y deviendrait majoritaire.
Et Ahmed B. n'est plus seul à considérer « hallucinant » que Rachid Gacem soit aujourd'hui considéré comme fréquentable par l es élus de la majorité et que cela ne suscite chez eux aucun état d'âme"

Et le responsable socialiste local assume totalement rapporte Nord Eclair : "Amateurisme est un terme qu'André Renard, qui a participé à l'élaboration de cette liste, n'apprécie pas du tout. Pour lui, il n'y a pas et ne devrait pas avoir d'affaire Gacem. C'est une tempête dans un verre d'eau. Pas question de jeter la pierre en direction de l'ex-trésorier de la mosquée du Pile. « Chaque élu devait fournir un ou deux noms de personnes disponibles pour l'élection sénatoriale le 25 septembre. Chacun a puisé dans le cercle de ses relations personnelles et c'est ainsi que le nom de Rachid Gacem est apparu », explique M. Renard. suite

20:07 Publié dans 04 - COLLABORATION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/12/2011

Le mensuel de l'Observatoire : numéro de décembre

A la une - l'info continue ci-dessous.

Sommaire et Achat cliquer ici 

Lire la suite

22:42 Publié dans 0- LE MENSUEL/ARCHIVES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Des émeutes déjà évoquées "pour un printemps des quartiers populaires"

Le ministère de l'Intérieur est prévenu: en face on se prépare.

Le webzine trostkyste Médiapart se faisait le 27 octobre un relai d'un inquiétant appel des milieux d'extrême gauche et islamistes :

"Puisant notre énergie et notre inspiration dans la révolte des quartiers en 2005, ( NDLR: 9000 voitures vandalisées, 200 millions d'euros de dégats, 126 policiers et gendarmes blessés durant les affrontements) dans les luttes pour l'égalité réelle, dans l'élan révolutionnaire des peuples du monde arabe et la lutte du peuple palestinien pour ses droits, dans les mobilisations exemplaires en Afrique, à Mayotte et celles des «Indignés» de la Grèce aux Etats-Unis, de l'Espagne au Chili, nous refusons de n'imaginer le futur que sous la forme d'une droite libérale, sécuritaire et raciste"suite

printemps_des_quartiers.jpg

Sandra Ores, de Menapress a assisté le 8 décembre à une réunion des individus et des mouvements signataires, dont Tariq Ramadan et Houria Bouteldja (qui anime des meetings avec le portrait de l'ex patron du Hamas en déco):

"J’avale de travers, lorsque le premier intervenant de la soirée affirme que le Printemps des quartiers s’inscrit « dans la dynamique des émeutes de 2005 », émeutes menées en majorité par des jeunes d’origine maghrébine, ayant commencé en banlieue parisienne et s’étant propagées à travers la France. L’état d’urgence avait été déclaré pendant trois semaines, et des milliers de véhicules privés avaient été incendiés, et des commerces mis à sac.(...)

Tariq Ramadan mettra fortement à mal la notion de laïcité : il s’agit « du concept qui va vous mettre dehors ! » ; à l’entendre, les « laïcs » représenteraient les occidentalisés, par opposition au terme « islamistes », que les premiers assimileraient à des retardés. C’est ainsi la laïcité qui serait dangereuse ! Faudrait-il s’en débarrasser ? Il répond, péremptoire : « On s’en fiche de la laïcité ! ». (...)

Référence est  faite à la théorie de Frantz Fanon conçue dans le contexte de la Guerre d’Algérie et de la décolonisation de l’Afrique. Le philosophe existentialiste soutient que le colonisé, ou le dominé, ne peut s’affranchir de son oppresseur qu’en recourant à la violence ; son seul moyen d’action pour retrouver sa place dans le monde ainsi que sa dignité et son honneur".Lire la suite

20:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le Hamas chez les Frères Musulmans égyptiens

2011122619413881734_20.jpg

(Photo prise le 26.12: à gauche: Mohammed Badie, chef des Frères Musulmans. A droite, Ismail Haniyeh, responsable du Hamas à Gaza.)

Les dirigeants du Hamas débutent une tournée diplomatique amicale chez les nouveaux pays conquis par les Frères Musulmans.

"Notre présence chez les Frères est un défi à l'entité israelienne" a dit Haniyeh

Un véritable "Hamas tour" est lancé, les responsables du Hamas vont ensuite aller en Tunisie, au Soudan, au Qatar et en Turquie...plus d'info sur Al-Jazeera

19:58 Publié dans 27- DOSSIER HAMAS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L'Australie déjoue une attaque islamiste

6a01156fb0b420970c015438fd2219970c-pi

Lu sur Poste de Veille (extrait)

"La juge King a condamné les trois inculpés à 18 ans de prison, avec un minimum de 13 ans et demi. Elle a affirmé que Fattal, Aweys et El Sayed sont des musulmans radicaux endurcis qui demeureront une menace pour la société tant qu’ils continueront d’entretenir des vues extrêmes. Seul Fattal pourra être expulsé à sa sortie de prison, les deux autres condamnés ayant la nationalité australienne.

(...)La juge King a déclaré que les accusés avaient planifié une attaque armée contre la base militaire Holsworthy à Sydney ; six hommes devaient abattre le plus grand nombre de personnes possible avant d’être tués. Elle a dit qu'ils avaient tous des liens avec la mosquée Preston, qu’ils soutenaient un groupe terroriste somalien, et qu’ils étaient motivés par des vues islamiques extrêmes.Lire la suite

11:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

26/12/2011

Ces Français contraints de se convertir à l'islam pour se marier

malika_sorel.jpg

Certains Français font face à une situation ubuesque : devoir se convertir à l'islam pour épouser un conjoint maghrébin sur demande de l'administration française. Afin que le mariage soit reconnu en France comme dans l'autre pays, il faut en effet fournir à l'administration un certificat de coutumes. Problème : ces certificats ne peuvent être obtenus dans les pays du Maghreb qu'à la condition que le conjoint français se convertisse à l'islam...Lire l'entretien de Malik Sorel avec Atlantico

14:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

25/12/2011

Triple attentat le jour de Noël au Nigeria

Nigeria_BokoHaram.jpg

Photo: membres des Boko Haram, milice islamiste voulant exterminer tous les chrétiens.

Lu sur RIA Novosti

Une église de Gadaka, une ville de l’Etat nigérian de Yobe, a été touchée dimanche par une attaque terroriste, troisième de la journée, rapportent les médias occidentaux.D’après les témoins oculaires, l’attentat a fait “beaucoup de blessés“.

Plus tôt dans la journée, une explosion avait tué au moins 25 paroissiens de l’église St Theresa de la périphérie d’Abuja. Une autre bombe a explosé près d’une église de Jos (centre du Nigéria). Depuis la victoire du chrétien Jonathan Goodluck lors des élections présidentielles du 16 avril, le Nigéria est en proie à une vague de violences.

Le groupe islamiste Boko Haram qui lutte pour une application stricte de la charia dans le pays a revendiqué des dizaines d’attentats qui ont coûté la vie à 465 personnes en 2011.

19:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

24/12/2011

Egypte: les salafistes à 29% lors de la deuxième phase des législatives !

 ID2992075_01_salafiste_belga_112739_01PGDE_0.JPG.jpg

AFP 24.12 : 

Ils sont les grands vainqueurs des urnes. En Egypte, les principaux partis islamistes ont confirmé leur domination en remportant plus de 65% des voix lors de la deuxième phase des élections législatives organisée entre le 14 et le 22 décembre, a annoncé samedi la commission électorale. 

Le Parti liberté et justice, issu des Frères musulmans, a remporté 36,5% des voix et les salafistes d'Al-Nour 28,7% lors du scrutin organisé dans un tiers des 27 gouvernorats du pays, notamment Suez, Assouan et Guizeh. 

Lors de la première phase du vote fin novembre/début décembre, qui avait concerné notamment Le Caire, Alexandrie ou Louxor,le PLJ avait déjà raflé 36% des voix, tandis qu'Al-Nour avait réalisé une percée surprise avec 24%. 

Troisième phase le 3 janvier

Comme lors de la première phase, les libéraux sont les grands perdants de ce scrutin. Le parti Al-Wafd, le plus ancien du pays, doit se contenter de 9,6% des voix, et le Bloc égyptien, la principale coalition libérale, de 7%. 

La troisième phase du scrutin pour élire les députés, dans le dernier tiers des gouvernorats, doit débuter le 3 janvier. Une fois l'assemblée élue, un nouveau cycle de trois phases similaires étalées jusqu'en mars permettra de désigner les membres de la Choura (chambre haute consultative). 

Eclairage de l'Observatoire: Le Salafisme, un islam déviant, marginal et non représentatif ?

Le professeur de droit Yadh Ben Achour (Université de Tunis), spécialiste de l'islam politique, nous éclaire dans son ouvrage  La deuxième Fâtiha, l'islam et la pensée des droits de l'homme paru aux Presses universitaires de France, 2011 :

"L'erreur serait de supposer que ce salafiste est un pauvre égaré dans l'histoire de l'islam. Cessons de croire à la théorie de l'aberration qui veut que le salafiste ne représente pas l'islam ou que c'est l'enfant maudit de la famille. Il faut rappeler que ce dernier ne manque ni de cohérence, ni de force de conviction et de persuasion. Derrière lui, pour le soutenir, se profilent les armées du savoir religieux, avec des chefs remarquables: les 'Ash'arî, Shâf'i (lire ses textes), 'ibn Hanbal, Bâqillânî, Ghazâlî (note de l'Obs-i: loué par BHL), 'ibn 'Asâkir,Subkî, Fakh a-dine a-Râzi (loué par BHL aussi), 'ibn Taimiyya. Derrière lui, une tradition triomphant à travers les siècles de tous les adversaires, hérétiques, libres penseurs, poètes maudits, philosophes. Devant lui, sous sa bannière, sur tout l'espace de la planète, des peuples entiers se mobilisent pour la défense et l'intégrité de leur religion. Des Etats et des gouvernements se mobilisent pour le servir. La sainte alliance n'a jamais disposé d'autant de force" page 175

"La version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l'histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte. Mais le plus important est de garder à l'esprit qes entre les salafistes et les autres sont plus apparentes que réelles. C'est précisément de là que prvient le malentendu le plus grave. Il convient, par conséquent, de rappeler l'existence d'accords fondamentaux, avec des divergences sur la seule action politique, entre cet islam intégriste et l'islam "de tout le monde". Sur le fond, les deux islams se retrouvent : la cité terrestre doit préparer la cité céleste, la parole incréee de Dieu définit les droits de Dieu et ceux des hommes, pour la restauration de l'ordre divin  et naturel le musulman est tenu par un "devoir de violence", qu'on ne peut nommer autrement et qui se manifeste notamment par la loi pénale (hudûd) et la théorie du djihâd. L'existence entière s'articule autour du culte et des prières qui rythment la vie, mais également autour des règles détaillées sur le licite et l'illicite moral et juridique. Le poid des anciens, salaf, pèse également sur les uns et les autres." page 179

17:21 Publié dans 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le rabbin israélien Gabriel Hagaï soutient la prochaine Grande mosquée du Mans

mosqu%C3%A9e-des-glonni%C3%A8res.jpg

Le Mans dispose déjà de 4 mosquées, dont celle-ci (photo). Mais face à l'arrivée continue de nouveaux colons, un projet de Grande mosquée est étudié par l'association Lumière d'islam, qui présente le projet de (2,5 millions d'euros) ainsi :


- 2 salles de prières (hommes, femmes)
- 2 salles d’ablutions (hommes, femmes) + sanitaires grand public
- 1 espace sanitaire pour la toilette du défunt
- 6 salles d’activités modulables
- 1 bibliothèque
- 4 bureaux associatifs
- 1 cuisine
- 3 locaux commerciaux
- 1 parking"

1469316.swf

Le rabbin israélien Gabriel Hagaï, chercheur à l’EPHE (École Pratique des Hautes Études, Sorbonne, Paris), est emballé par ce projet :

"Donner à la religion et à la culture musulmane une place de qualité dans la société française mérite tout notre soutien. L’Islam n’est pas présenté en Occident selon ses véritables valeurs. Trop souvent, il est simplifié ou manipulé au gré de besoins totalement extérieurs à la religion. Le projet de centre porté par l’association Lumières d’Islam permettra de redresser ce tort, avec l’aide de Dieu, et de faire avancer le dialogue des civilisations. Un tel projet intelligent et responsable proposera un accueil de qualité, tant cultuel que culturel, à la communauté musulmane, et désengorgera les autres mosquées du grand Mans. La France a besoin de digérer son Islam afin d’en faire une facette de sa culture propre, comme elle l’a fait pour le christianisme. C’est ainsi que pourra jaillir le message universel et authentique de la révélation coranique, libéré des carcans folkloriques qui l’appesantissent.

Il faut louer la volonté totalement désintéressée des instigateurs de ce projet. Dans un souci de respecter la diversité des origines des musulmans manceaux (Maghrébins, Ouest-Africains, Turcs, Tchétchènes, Comoriens) (...)Que Dieu bénisse cette sainte initiative, et que le futur centre porté par l’association Lumières d’Islam soit au Mans le phare de ce nouvel Islam français – spirituel, intelligent, riche, diverse, profond et ouvert." suite

11:15 Publié dans 09 - MOSQUEES EN PROJET | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mosquée mans | |  Facebook | |

Un prochain tribunal islamique en France

Sharia4france2.png

Les avis juridiques sont déjà rendus en France dans les mosquées. Le mouvement salafiste Forzanne Aliza communique de manière ouverte qu'un tribunal islamique sera mis en place par ses membres dès février prochain:

Lu sur le site de l'organisation :

"Une première en France

Nous vous en parlions il y a quelques temps sur notre radio du web, nous envisageons la création d’un tribunal islamique en France qui permettra aux musulmans vivant dans ce pays d’accéder à des jugements tirés du coran et de la sounna de la part de savants du haq c’est à dire des savants de la 3aqida (du dogme) inchaalah. Notre travail consistera dans un premier temps à accueillir les dossiers complets afin que nous puissions traiter ceux-ci avec tout les éléments disponibles pour que les jugements rendus soit équitables en conformité avec la charia.(...)

Une équipe dédiée à cela

L’organisation a par conséquent l’ambition d’ouvrir un “tribunal” chargé de régler, selon la justice islamique, les différends matrimoniaux et les questions d’héritage.
C’est en somme un “Centre de Services et de Conseils Islamiques” qui traitera, en accord avec la charia, tous les cas de divorces, d’annulation de mariage, de réconciliation ou de différends conjugaux et remettra un certificat si nécessaire."

Leur intention est tout à fait en accord avec ce que préconise l'islam classique :

Allah a dit : « Le Jugement n’appartient qu’à Allah. Il tranche en toute vérité et Il est le Meilleur des Juges » (Sourate 6 – verset 57)

Soulayman ‘ibn Sahman, rahimahoullah, dans son commentaire du verset : « Ceux qui ne gouvernent pas par la Loi d’Allah sont les mécréants » – a dit : « Et cela expose la mécréance du juge en personne, ainsi que de ceux qui recourent à son jugement …, de même que de celui qui ne croit pas en l’obligation de juger d’après la Loi d’Allah, même si lui-même n’est pas juge, ni ne demande le jugement » (Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 10/504-505)

10:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/12/2011

Tunisie: Ennahda selon le professeur Hamadi Redissi

Visiting-scholar-shares-views-on-Islam-politics.jpgJuriste et écrivain, Hamadi Redissi est professeur de sciences politiques à l'Université de Tunis. Il est l'un des penseurs critiques de la modernité dans le monde arabe. Hamadi Redissi est membre fondateur, avec le politologue tunisien Riadh Sidaoui, du Centre arabe de recherches et d'analyses, basé à Genève3, dont le nom change en 2010 en Centre arabe de recherches et d'analyses politiques et sociales (Caraps)

Dans le numéro de décembre du Courrier de l'Atlas, il est longuementn interrogé sur le parti islamiste tunisien Ennhada ayant remporté les élections.

"Ennhada se dit un parti civil, mais commence tous ses meetings par la basmallah [ = Au nom d'Allah, le miséricordieux etc.], du takbir" [= cri de guerre historique en islam] et quelques versets du coran. Il les fini par le rappeur Psycho M, un rappeur antisémite, misogyne et violent (il avait notamment appelé au meurtre du cinéaste Nouri Bouzid)"

"ils [les islamistes d'Ennahda] entretiennent cette ambiguité de la condamnation ferme de la violence publiquement, mais dans le même temps, au niveau de la prise de position, la condamnation de l'atteinte à ce qu'ils appellent le "sacré" ou encore "les bonnes moeurs" et autres arguments de cette nature justifient la violence à demi-mot. (...) Une police des moeurs est entrain d'être instituée, une sorte de hissba, de commanderie du Bien et d'interdiction du Mal sur le modèle wahhabite, mais dont j'anticipe que les islamistes vont se disculper. Ils nous diront dans les jours à venir qu'ils n'ont rien à voir avec ces dérives"

"Ennahda est une hydre à plusieurs têtes(...) Ennahda est dans un flou artistique régulièrement entretenu et inquiétant.(...) Aussi bien avant qu'après les résultats [des élections], Ghannouchi affirme que les salafistes sont ses "frères" et qu'ils ont le droit d'avoir un parti légal. Ce parti étant contre la démocratie, contre le pluralisme, et voulant appliquer la charia in integrum, sans le jeu de référentialité ou ou les ruses sémantiques de Ennahda"

Lire l'intégralité de cette passionante interview dans le Courrier de l'Atlas, en kiosque.

Lire aussi sur le même sujet, les écrits d'un autre spécialiste tunisien de l'islam politique : La violence légitime en islam, par le professeur Yadh Ben Achour

Concernant la "modération" supposée de l'islamiste Rached Ghannouchi, chef d'Ennahda, on lira un "best of" de ses écrits passés.

19:23 Publié dans 23- TUNISIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/12/2011

Financement public des mosquées : les responsables du Modem interrogés par Joachim Véliocas.

article_sarnez.jpg

( article d'avril 2009 remonté suite au retour de Bayrou sur la scène politique)  

 En réaction  aux révélations du quotidien 20 minutes annonçant qu'une mairie dirigée par le Mouvement Démocrate (Modem) de François Bayrou, Epinay-sur-Seine, avait financé sur le budget municipal une mosquée déguisée en centre culturel pour un montant de 2 millions d'euros, j'ai personnellement contacté tous les présidents départementaux  afin de leur poser les mêmes questions :

  "La presse vient de révéler le financement public d'une mosquée par le maire Modem Hervé Chevreau à Epinay-sur-Seine :
 
- Est-ce une pratique concertée et élaborée par le bureau politique du Modem ?
- Quel est votre positionnement quant à cette pratique ?
- Si vous êtes solidaire de ce maire, pourquoi ?
- Si vous n'êtes pas d'accord avec cette pratique, allez vous protester en interne ?
- Si le Modem de condamne pas cette pratique, allez vous rester dans ce mouvement politique ?
- Ne craigniez vous pas que cette pratique décrédibilise le projet politique  du Modem en pleine campagne européenne ?

   Sur les 90 présidents départementaux questionnés, seulement 10 ont répondu. Les autres préférant sans doute la technique de l'esquive face à ce qui pourrait rebuter plus d'un électeur potentiel, d'autant que Mr Bayrou fait de la moralité en politique son principal axe de campagne, sans parler de son indépendance revendiquée face aux lobbys...

Voici donc les réponses des responsables du Modem :

Lire la suite

22:44 Publié dans 04 - COLLABORATION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : modem, mouvement démocrate, marielle de sarnez, sarnez, bayrou | |  Facebook | |

Une mosquée et une école coranique menacées de destruction à Marseille

22:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L'exil des Coptes en France

34.png

Lu dans Valeurs Actuelles (extrait):

"La communauté copte de France est la plus importante d’Europe. Ses membres suivent avec attention les événements en Égypte.

Dans la salle au rez-dechaussée de la Mission chaldéenne en France (à Paris dans le XVIIIe), les réfugiés arrivent de tout l’Orient. Au fond, de jeunes Pakistanais. À côté, des Irakiens discutent autour d’un thé. Et, dans la petite pièce mitoyenne, les coptes. Depuis le début de l’année, ces chrétiens égyptiens sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte de Notre-Dame de Chaldée (...)Ces exilés ne supportent plus les églises incendiées, les jeunes filles converties de force à l’islam, les attentats ciblés et les manifestations pacifiques réprimées dans le sang (celle du 9 octobre a fait 24 morts) mais aussi, et surtout, ce « harcèlement quotidien » dont témoignent les coptes et qui les pousse à fuir l’Égypte.(...)En janvier 2011, le ministère de l’Intérieur recensait 45000 coptes arrivés en France à partir des années1980. Dans la communauté, on parle de 100000 personnes. Un chiffre difficile à établir car beaucoup sont sans-papiers.

(...) La plupart s’installent en région parisienne autour de la dizaine de paroisses coptes orthodoxes, à Saint-Ouen, Sarcelles, Colombes ou Châtenay-Malabry, la plus importante, qui rassemble un petit millier de fidèles. Comme en Égypte, c’est autour de l’église que s’organise la vie communautaire.Lire la suite dans Valeurs Actuelles

12:06 Publié dans 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les islamistes indonénisiens interdisent les fêtes de Noel

 

Photo: Les militants  de l'Islamic Defenders Front

Agence Fides, dépêche du 21.12 :

"Suite à une funeste alliance entre autorités civiles et groupes extrémistes islamiques, les fidèles catholiques de l’église de Saint Jean-Baptiste de Parung, au sud de Djakarta, ne pourront pas célébrer la Messe de Noël. Un rassemblement d’extrémistes islamiques a fait son apparition depuis quelques jours dans les environs de l’église. Une banderole indique, de manière menaçante : « Nous, peuple musulman de Parung, soutenons et appliquerons le Décret du Régent n° 453.2/556 qui ordonne de mettre un terme aux activités de l’église catholique de Saint Jean Baptiste ». Des sources locales de Fides confirment que la Régence de Bogor (unité administrative) a émis une ordonnance qui « interdit aux chrétiens toute activité religieuse publique » et, de facto, empêche donc aux chrétiens de célébrer Noël, pour « motifs de sécurité ». « C’est une histoire qui se répète et qui a eu lieu également l’an dernier lorsque nous avons célébré Noël dans un parking » remarque pour Fides un catholique de Parung. Les fidèles sont épouvantés et craignent des violences contre ceux qui s’approchent de l’église.
Les célébrations de Noël ainsi que toute manifestation publique de culte seront également interdites à « l’église chrétienne indonésienne » Gereja Kristen Indonesia, (GKI) de Bogor. Lire la suite

01:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/12/2011

L'envoyé spécial des Inrocks à Homs décrit les faits d'armes des insurgés islamistes

 Manifestation-pro-Bachar-el-Assad_pics_809.jpg

(photo: une manifestation pro-Bachar Al Assad en novembre à Damas)

Info-Syrie se félicite du travail du journaliste des Inrocks, Karim Baïla, ayant mené l'enquête sur place . Il décrit une réalité bien différente de ce qu'écrivent les journalistes de salon intoxiqués par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), organe partisan pro-ASL.

"Homs : les enfants chrétiens interdits de Noël par les insurgés

Direction Homs. Première impression : deux policiers viennent d’être abattus par des activistes et, un peu plus tôt, un bus de voyageurs a été mitraillé, plutôt par des rebelles que par des hommes de Bachar. On entend des tirs continuels, les gens traversent les rues en courant. L’homme des Inrocks se rend dans le quartier « le plus dangereux » de Homs : un ancien quartier à touristes. Karim Baïla y rencontre une famille chrétienne dont le chef, Rachid, lui décrit une situation des plus pénibles : depuis des heures la famille est cloîtrée chez elle. Enfin « chez elle » : elle a dû, la semaine précédente, fuir son vrai domicile, situé dans « la rue de la mort« , des « terroristes » ayant enfoncé leur porte pour chasser la famille et installer leur poste de combat dans son appartement. Et tout  le reste et l’avenant, dans ce bastion de la « contestation » : « Cette année, il n’y aura pas de Noël pour les enfants » dit Rachid, qui en donne aussitôt la raison : « ‘On a reçu des avertissements dans les boîtes aux lettres, qui nous interdisent entre autres de décorer les façades de nos maisons ».

Et Rachid de continuer cette évocation de la vie dans les quartiers libérés par les « ASL/Salafistes » : « On ne vit plus » dit-il. « Dès la nuit, ils coupent l’électricité pour pouvoir patrouiller dans les ruelles. Ils ne sont même pas d’ici. » Et le Homsi précise que l’un de ces guérilléros, cagoulé, avait « un fort accent libanais« . Or c’est lui qui donnait des ordres aux autres.

Autres exploits de la résistance : le meurtre. Deux jours plus tôt, un des amis de Rachid a été tué d’une balle dans la tête parce qu’il ne voulait pas donner sa voiture aux activistes. La femme de Rachid confirme le témoignage de son mari : « Ces gangs tirent sur l’armée et les gens pour semer la terreur. On vit l’enfer depuis début novembre, cloîtrés dans nos maisons avec la crainte perpétuelle de recevoir une balle à travers les fenêtres. »

Et pus Rachid, sur le coup de 19 heures, demande au reporter de partir : « S’ils apprennent que nous parlons à un journaliste, c’est fini pour nous ! »Lire la suite

11:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

La trésorière de la mosquée de Marseille est une élue PS

Fatima Orsatelli, trésorière de l'association La Mosquée de Marseille, mais conseillère régionale PS (ce qui provoque des conflits au sein de l'islam local), ne se décourage pas :

O"Nous sommes en train de travailler au dépôt, en janvier, de l'appel du jugement du tribunal administratif et d'un nouveau permis de construire. La communauté urbaine de Marseille a délibéré le 9 décembre sur le lancement des études pour la réalisation d'un parking de 450 places et notre architecte travaille à la modification des accès et à la limitation du minaret à moins de 25 mètres."

Reste que les 22 millions d'euros nécessaires à la construction n'ont pas été trouvés.

 

10:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Deux chaînes islamistes se lancent en Espagne pour Noël

Une chaîne saoudienne, une autre iranienne, vont commencer à émettre en espagnol depuis la région de Madrid. La presse espagnole couvre largement l'évènement. Avec inquiétude.

Le satleltte Hispasat va émettre de la propagande islamiste. Cela commence aujourd'hui pour la chaîne iranienne Hispan TV , qui va diffuser des série iraniennes traduites en espagnol, des films et bien sûr des prédications islamiques.

4192098947_5bd3ca37ba_z.jpg?zz=1

Autre chaîne qui a obtenu un droit d'émission sur le même satellite, "Cordoba Television", qui ouvre ses bureau dans une ville proche de Madrid à San Sebastian de los Reyes, avec une cinquantaine d'employés, en majorité des espagnols convertis, et des professionels de grandes chaînes nationales comme Telecinco et Antena 3.Cordoba Television, référence explicite au califat que les islamistes rêvent de restaurer, est détenue par La Fondation Pour le Message de l'islam, propriété de Abdulaziz al Fawzan (photo) un cheikh saoudien qui s'est récemment distingué par des propos appellant à avoir une "haine positive" à l'encontre des chrétiens. Ce furieux est membre du Comité de supervision de la charia en Arabie Saoudite,et professeur de charia à l'Université de l'Imán Mohamed Ibn Saud... (source: El Pais)

02:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

20/12/2011

Europe 1 découvre la conversion obligatoire d'un non musulman voulant se marier à une Marocaine ...en France.

Les journalistes d'Europe 1 découvrent qu'il est obligatoire d'être musulman pour se marier à des Marocains ou des Algériens. Cette obligation est relayée par les mairies française, suite à des accords billatéraux.

Comment faire des immigrés des Français s'ils ont interdiction de se mélanger aux Français qui veulent conserver leur identité ? Une bonne question pour comprendre que l'assimilation des migrants musulmans est mécaniquement impossible.

09:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Indonésie : les punks sont rasés, charia oblige

BANDA ACEH (NOVOpress) – L’un des slogans des punks anglais à la fin des années 1970, « No future » (pas d’avenir), s’applique plus que jamais en terre d’islam.
Mardi, une soixantaine de punks qui participaient à un concert de rock en Indonésie ont été arrêtés et placés en « rééducation » par la police en charge de l’application de la charia, la loi islamique.

Le rassemblement avait lieu dans la capitale provinciale Banda Aceh, située à l’extrême nord de l’île indonésienne de Sumatra. Les fonds récoltés lors de ce concert étaient destinés à des orphelins. Une fois tondus, les jeunes fans de musique ont été forcés à se baigner dans un lac. Puis ils ont été détenus dans un centre de rééducation.

Pour Iskandar Hasan, le responsable provincial de la police, « le but est de les arracher à leur comportement déviant… On doit les réhabiliter afin qu’ils aient un comportement convenable. Un traitement sévère est nécessaire », a expliqué l’officiel musulman. Les mêmes pratiques que le totalitarisme communiste.

L’Indonésie est le plus grand pays musulman de la planète, avec 240 millions d’habitants. Le province d’Aceh a adopté la charia en 2001. La loi islamique se propage également en Tunisie, Egypte, Lybie et dans certainsquartiers européens en voie d’islamisation.

 

Crédit photo : PUNKassPHOTOS.com, licence CC.

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

00:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

18/12/2011

Le Département d'Etat américain soutient l'OCI dans sa volonté de pénaliser la critique de l'islam

 OCI-clinton-istanbul-processLire aussi :

 USA : le "Processus d'Istanbul" est une bien mauvaise idée

USA : Département d'État contre Liberté d'expression

_____________________________

WASHINGTON, DC (15 décembre 2011) - Un groupe de leaders musulmans américains a exprimé sa déception que la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le Département d'Etat américain offrent une plate-forme à la campagne de l’Organisation de coopération islamique (OCI) basée en Arabie saoudite pour la répression de la liberté de pensée, d’expression et de conscience, en accueillant une conférence de trois jours à Washington. L’American Islamic Leadership Coalition a publié la déclaration suivante :  Lire sur Poste de Veille

19:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Moncef Marzouki, ou la gauche islamo-compatible

 rached-ghannouch-moncef-marzouki-2011-1-30-14-10-45.jpg

(Photo : à gauche Marzouki, à droite Ghannouchi, leader du parti Ennahda, les Frères Musulmans tunisiens)

Dans une interview exclusive au JDD, le nouveau président de la République tunisienne, Moncef Marzouki, fustige la condescendance française envers son pays. Extraits :

"Qu’est-ce qui rapproche Moncef Marzouki, ancien défenseur de la laïcité et des droits de l’Homme, de Rached Ghannouchi, homme fort du parti islamiste Ennahda, vainqueur des dernières élections?
Nous avons une histoire commune : nous sommes deux enfants pauvres du Sud, deux anciennes victimes de Bourguiba puis de Ben Ali, deux anciens exilés. Je prétends que j’ai aidé à rapprocher les islamistes de la démocratie et des droits de l’Homme ; eux m’ont influencé en me persuadant que vous ne pouvez pas réformer ce pays sans prendre en considération la religion et l’histoire. Mais pour les idées, je reste pétri par la culture rationaliste occidentale, celle des Lumières ; eux davantage par la culture traditionaliste religieuse. Je ferai aussi de mon bureau un observatoire de toutes les violations des droits de l’homme et de la femme. Ce contrat de gouvernement que nous avons rédigé est un bon contrat. Pour la première fois, les islamistes acceptent la démocratie et les droits de l’homme. Les craintes à l’égard d’Ennahda sont absurdes. Ceux qui crient au loup sont soit de mauvaise foi, soit des ignorants.

Beaucoup craignent pourtant qu’à court terme, rien ne puisse résister à Ennahda…
Le temps montrera à quel point l’approche des Occidentaux est absurde. Notre société recèle une partie conservatrice et une autre moderne. L’expression politique du conservatisme, c’est l’islamisme. Vous avez des partis démocrates-chrétiens en Europe, nous avons un parti démocrate islamiste. Prétendre que nous avons vendu notre âme au diable en nous alliant aux islamistes relève du fantasme."Lire l'intégralité de l'entretien

Concernant la "modération" supposée de Rached Ghannouchi, on lira ses écrits qui sont éloquents.

greet-ghannoushi.jpeg


Le 10 décembre dernier, en Lybie, Ghannouchi embrassait cheikh Al-Qaradawi pour qui Hitler fut  un "'instrument du châtiment d'Allah" dont l'objectif est de créer une nouvelle Shoa "par la main des musulmans" . Voir un portrait du "grand savant" sunnite et président de l'Union mondiale des oulémas.

19:08 Publié dans 23- TUNISIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

16/12/2011

Un député jordanien : "si un état empêche la diffusion de l'islamisme, le déclenchement du jihâd est permis"

18:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Magdi Allam quitte le PPE en raison de son alliance avec les islamistes turcs

 magdi-allam.jpg

L'ancien musulman et ex- sous directeur du quotidien italien Corriere della Serra, a une attitude qui tranche avec les eurodéputés UMP, également membres du PPE, qui avaient voté pour les crédits de pré-adhésion à la Turquie (plus de 2 milliards ponctionnés sur nos impôts).

Lu ici :

"Dans une lettre au quotidien Il Giornale, publiée ce 15 décembre, le député européen Magdi Cristiano Allam a annoncé son départ du PPE afin de rester fidèle à sa foi chrétienne et à ses valeurs non négociables. Citant les paroles de Jésus “que votre parole soit: Oui, oui; non, non. Ce qui est en plus de cela vient du Malin” (Mt 5:37), le député dit déplorer d’avoir à quitter le Parti populaire européen (PPE) et rejoindre, comme indépendant, le groupe Europe libertés démocratie (dont l’acronyme anglais est EFD) au sein du Parlement européen [groupe auquel appartient le député MPF Philippe de Villiers].

Il déclare ne pouvoir continuer dans le PPE à cause de sa frustration par le contraste grandissant entre ses convictions chrétiennes et les positions publiques du groupe du PPE en faveur d’un vote libre sur des questions éthiques sensibles, d’une légitimation des régimes islamiques intégristes sur l’autre rivage de la Méditerranée et de l’adhésion en son sein du Parti pour la justice et le développement, ce qui rend le PPE le principal allié de M. Erdogan pour l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne."

18:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L'Institut des cultures d'islam, 22 millions d'euros pour les contribuables parisiens

16:47 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/12/2011

Les forces d'occupation européennes (EULEX) bloquent l'aide humanitaire russe à la frontière du Kosovo

Non contents d'avoir délogé les Serbes du Kosovo (200 000 déplacés) pour installer un état mafieux dont les dirigeants sont impliqués dans des trafics d'organes, les "européens" sous bannière EULEX bloquent l'accès des enclaves serbes aux camions d'aide humanitaire russes..

Russia Today- 14 décembre.

Aidez les serbes avec Solidarité-Kosovo qui se rend chaque Noel sur place (vêtements chauds, matériel de sécurité, cadeaux pour les enfants). Ne laissons pas les militaires sous commandement stupide représenter la France réelle.

Voir tout notre dossier sur le Kosovo-Metochie et Bosnie

18:55 Publié dans 28- DOSSIER BALKANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Turquie : des djihadistes voulaient faire sauter toutes les églises d'Ankara

Un vaste complot d’Al-Qaïda en vue d’attentats à la bombe contre «toutes les églises d’Ankara» ainsi que le Parlement turc et l'ambassade américaine dans la capitale turque, a été rendu public aujourd'hui.

Turquie-egliseLe quotidien Taraf, qui a publié la nouvelle en Une, révèle que 11 militants présumés d’Al-Qaïda arrêtés en juillet sont officiellement inculpés pour un complot présumé visant les églises d’Ankara et leur clergé chrétien.  

L’acte d’accusation de 50 pages produit par le Bureau du Procureur spécial à Ankara décrit la nouvelle stratégie de «djihad» du groupe, consistant à concentrer leurs attaques contre la Turquie avant de livrer la guerre aux États-Unis et à d’autres pays. «Il est plus avantageux de mener le djihad contre la Turquie que les Etats-Unis. Faisons sauter le Parlement !», affirmeraient des documents saisis lors de la descente du 14 juillet près d’Ankara. Lire la suite sur Poste de Veille

18:46 Publié dans 22- TURQUIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/12/2011

Le maire UMP de Saint-Germain-en-Laye brade un terrain municipal pour une mosquée

 6a00d83451619c69e2014e6063e0a0970c-pi

Par Sophie Durand de Riposte Laique (extrait):

"Le maire UMP de Saint-Germain-en-Laye (entouré de certains élus très bien inspirés) ne voulait pas du tout qu’on en parle : eh bien justement parlons-en(...)
De quoi s’agit-il ? Ni plus ni moins que de céder un terrain de 1160 m2 environ,  pour construire une mosquée. Le problème, ce n’est pas la mosquée, c’est cette cession par la ville c’est-à-dire par les habitants de Saint-Germain au très bas prix de 19 000 euros, (et comment est-on arrivé à ce chiffre précis qui ne correspond à rien, pourquoi pas 18 000 euros ou 20 000 ?…) 19 000 euros ce n’est même pas le prix d’un garage.(...)

Note : le prix du marché pour des terrains de 1000 m2 à St-Germain-en-Laye est de minimum 720 000 euros, (source: Se Loger) soit un cadeau de 700 000 euros pour les musulmans !

Revenons à Mosaïque. Cette association a déjà fait venir à Saint-Germain, dans une salle appartenant à la mairie, le premier avril dernier (mais hélas ce n’était pas un poisson d’avril) l’imam Bajrafil, qui a fait une conférence sur le monothéisme. Le maire était présent au début de la conférence,  donnant ainsi sa caution à cet imam d’origine comorienne qui a passé son enfance à apprendre le coran par cœur.  En tapant Bajrafil sur google, on tombe sur son site web. Au premier abord sympathique, l’imam assez vite se lâche et  révèle son double voire triple langage. Sur une vidéo, il est pour la suspension des châtiments corporels, comme le faux universitaire Tariq Ramadan. Dans une autre il dit : « les nations on s’en fiche, ce qui compte c’est l’islam. » (dans « des droits et des devoirs des époux », 3′ 10) dans une autre « il faut qu’on s’impose » (dans « la pédagogie du voile »), dans une autre encore il estime que la femme doit prier avec la plante des pieds couverte par des chaussettes même par 40° à l’ombre. Bref on peut se demander pourquoi la municipalité encourage un imam pur et dur, qui porte sur certaines vidéos la grosse barbe des salafistes, moustache rasée (ce qui, entre nous, les rend très laids). Est-ce que ce sont les salafistes qui sont derrière cette mosquée ?…"Lire la suite

10:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |