11/03/2012

Irak: une centaine de jeunes au look islamiquement incorrect tués par la police des moeurs

6a01156fb0b420970c016302a63304970d-800wi.jpg

Source : Dozens of Iraqi teenagers stoned to death for ‘emo’ haircuts: activists, Al Arabyia, 12 mars 2012. Traduction par Poste de veille

Des activistes irakiens ont sonné l’alerte : des dizaines d’adolescents ont été exécutés par la police religieuse à cause de leur coupe de cheveux « emo ».

Les activistes ont dit au quotidien al-Akhbar basé au Caire qu'au moins 90 adolescents irakiens au look « emo » avaient été lapidés par la police des mœurs le mois dernier. La violente répression contre les adolescents irakiens « emo » est intervenue après que le ministre de l’Intérieur les a qualifiés d'«adorateurs du diable ».

Une déclaration du ministre de l’Intérieur affirme que « "le phénomène emo", ou adoration du diable, est investigué par la police des mœurs qui a l’autorisation de l’éliminer dès que possible car il représente une menace et a des répercussions négatives sur la société. Ils portent des vêtements étranges et ajustés décorés avec des photos de crânes et ils utilisent de la papeterie en forme de crânes. Ils portent aussi des anneaux au nez et sur la langue et se livrent à d’autres activités bizarres ». La déclaration précise que le ministère de l’Éducation a autorisé la Police des mœurs à entrer dans les écoles de Bagdad et à pointer les étudiants ayant un look occidental.

Les activistes ont dit au journal qu'un groupe d'hommes armés habillés en civil ont conduit les adolescents dans des endroits isolés il y a quelques jours, ils les ont lapidés à mort et ont jeté leurs corps dans des bennes à ordures à travers la capitale, Bagdad. « Ils commencent par jeter des blocs de béton sur les bras des garçons, puis sur leurs jambes, avant de donner un coup final sur la tête. S’il n’est pas mort, ils recommencent », a déclaré au journal une personne qui a réussi à s’échapper.

Le nombre exact de morts reste inconnu, mais Hana Al-Bayaty du Tribunal de Bruxelles, une ONG qui s'occupe des questions irakiennes, a déclaré que les chiffres actuels se situent « entre 90 et 100 ». Les activistes affirment que des tracts distribués à Bagdad avisent les adolescents d’éviter le style « emo », et que dans certaines régions, des adolescents homosexuels ont été tués à coups de blocs de béton sur la tête.

12:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.