22/03/2012

Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l'Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l'UOIF du 6 avril 2012

Addendum 26.03: Suite à notre article, en flagrant délit de laxisme, Sarkozy annule les visas.

Le double language de l'Elysée sur l'islamisme est scandaleux. Lié étroitement à l'état wahhabite du Qatar (lire l'enquête de Robert Ménard), principal mécène de l'islamisme, Nicolas Sarkozy et son réseau tolèrent l'islamisme des Frères musulmans tout en disant combattre l'extrémisme...

 Alors que le président de la république vient d'annoncer des mesures de surveillance des internautes islamistes, le plus grand rassemblement de musulmans d'Europe, au grand jour, invite des prédicateurs fomentant les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. Pourquoi tant de laxisme? "Pour ne pas fragiliser nos positions à l'export" nous a indiqué une source de haut niveau dans le renseignement, la vedette du Rassemblement,  Al-Qaradawi, étant un proche de la famille Al-Thani dirigeant le Qatar, elle même amie de Nicolas Sarkozy (ceci expliquant les exonérations fiscales des qatariens entre autre). Al-Jazeera, instrument d'influence du Qatar, est présidée par Hamad Bin Khalifa Al-Thani, émir du Qatar. Le psychopathe et antisémite cheikh Al-Qaradawi est le prédicateur officiel de la chaîne. Avec d'autres "savants musulmans", il débarque en France du 6 au 9 avril. 

Présentation de trois conférenciers étrangers en tête d'affiche du Rassemblement annuel de l'UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice... parmi plus de 400 lieux de prières :

thumb_qaradawi.jpg

- Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l'Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

    Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu'elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l'antisémitisime et Hitler, voici ce qu'a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV

"Tout au long de l'histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu'il leur a fait - et bien qu'ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C'était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j'espère est qu'à l'approche de la fin de mes jours, Allah me donne l'occasion d'aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d'Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l'univers. Que la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous."

- Autre conférencier (parmi tant d'autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri : 

al_masri.jpg

 Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : "Comme le dit le dicton : "L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi." Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[...]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[...]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[...]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites ! "


Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d'un cynisme inoui sur Al-Nas TV 

    " Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d'un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l'égard du Juif- si petite soit-elle - et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l'islam. Alors il alla vers lui et demanda: "Ne ressentez-vous pas une attirance pour l'islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman" Le Juif dit:« La seule chose qui m'empêche de devenir musulman, c'est que j'aime boire de l'alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m'empêche, c'est que je suis un alcoolique ».

     Le musulman a conçu un plan, il lui a dit: " Deviens un musulman, et continue à boire." Le Juif dit "Très bien" et proclama :"je proclame qu'il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah, et Muhammad est le Messager d'Allah " le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l'alcool, nous allons t'infliger la punition pour bu d'alcool, et si tu renonces à l'islam, nous te tuerons. "Donc l'homme est resté musulman et n'a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman."

Lors d'une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l'UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu'il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans...

 

omar-abdel-kafy-311-150x150.jpg

 - Le Cheikh Omar Abdelkafi Chahata, est l’un des plus éminents prédicateurs contemporains. Il est né à Minieh En Egypte le premier mai 1951. Il a obtenu la licence en langue Arabe et Sciences Islamiques en plus d’un Master en Jurisprudence comparée ( Al Fiqh Al Mouqaran). Il est membre du comité des Sages qui fait partie de l’Union Mondial des Savants musulmans (dirigée par Qaradawi), membre de "l’Académie de la Recherche Scientifique" (SIC), il est aussi directeur du Centre des Études Coraniques de l’Institution du "Prix Dubaï international du Saint Coran". 

Dans une émission télévisée, Abdelkafi consacre le programme au premier calife de l'islam Abu Bakr (calife de 632 à 634), dont l'action politique se résume au combat contre des tribus ne voulant pas s'islamiser dans le Hedjaz, et d'autres ne voulant pas payer l'impôt islamique dans le Nedj. Pour le prédicateur égyptien, il était tout à fait normal de combattre les hommes de ces tribus : 

"La première bataille que Abu Bakr a dirigé, ses compagnons voulaient qu'il reste à Médine mais il avait tenu a les accompagner (...) ils campaient à côté des tribus de Abs et Zubyan qui furent informés que Abu Bakr dirigeait l'armée, ils l'ont surpris à un endroit s'appellant Al-Qussa quelques kilomètres plus loin, les ont tué et sont retournés à Médine. Cette victoire laissa une grande impression chez les musulmans. Abu Bark préparait son armée à combattre les apostats qui refusaient de payer la zakat [impôt obligatoire dont s'acquittent les bons musulmans], ceux qui dénigrent le coran, ces apostats dont Allah a dit à son Messager [Muhammad]: "prenez leurs âmes et leurs richesses afin de les purifier et invoquez Allah" . Donc pourquoi on devrait considérer Abu Bakr comme un criminel, ils ne voulaient pas payer le zakat, donc Abu bakr a insisté pour qu'on les combatte"  

Il serait long de publier tout le contenu de l'émission, elle est visionable sur youtube avec un sous-titrage anglais. 

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d'Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français...mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s'étonner que des soldats de l'islam mettent en musique ce qu'ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas-Observatoire de l'islamisation- 19 mars 2011

Dernier ouvrage paru: Ces maires qui courtisent l'islamisme (éditions Tatamis, 2010)

23:32 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.