31/03/2012

Les médias français censurent l'épuration anti-chrétienne en Syrie

knsb4.jpg

Sources : CNA (Catholic News Agency),  Agence Fides.Traduction et synthèse par Bivouac-id.

"Presque tous les chrétiens de la ville Syrienne de Homs déchirée par les conflits, ont dû fuir  les persécutions, après attaques et saisies de leurs maisons par des ”fanatiques” ayant des liens avec Al-Qaida.

Avec 90% des chrétiens qui auraient déjà été forcés à quitter leurs foyers, la violence fait craindre que la Syrie devienne un “second Irak” avec des attaques d’églises, des enlèvements et des expulsions forcées de croyants.

L’exode de plus de 50.000 chrétiens a eu lieu en grande partie durant les six dernières semaines. Cela fait partie du “nettoyage ethnique en cours” des chrétiens par des groupes islamiques liés à Al-Qaïda, et par différents groupes wahhabites qui compteraient dans leurs rangs des mercenaires venant de Libye et d’Irak, explique l’organisation Charité Catholique pour Eglise en Détresse.

Les islamistes sont passés de maison en maison dans les quartiers de Hamidiya et de Bustan al-Diwan, forçant les chrétiens à partir sans leur laisser la possibilité d’emporter leurs biens.

La crise à Homs confirme les craintes d’une influence grandissante des islamistes dans la région, après le vide de pouvoir laissé par la chute d’autres gouvernements dans la région lors du ”printemps arabe”.

22:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

29/03/2012

Merah: La réaction nauséabonde du Collectif des Musulmans de France

cmf.jpg

Ennasri Nabil, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), proche de Tariq Ramadan, écrit sur Havre de savoir :

"Pourquoi parle-t-on de Merah comme s’il avait effectivement été le responsable de tous ces meurtres ? Que je sache, la justice n’a pas encore rendu son verdict ? En parlant d’“assassin“, de “monstre“ et de “tueur“, comment les plus hautes autorités de l’Etat peuvent se permettre à ce point de fouler aux pieds la règle élémentaire de la présomption d’innocence ? Parce qu’en l’occurrence le présumé avait tout pour être désigné comme le coupable idéal ?"

Lu sur leur site:"Né au début des années 1990, le Collectif des Musulmans de France (CMF) est un réseau (de musulmans, associations et mosquées) qui promeut un Islam de France respectueux, autonome et ouvert sur la société et le monde. Il s’inscrit dans l’aspiration toujours grandissante des citoyens français de confession musulmane à une participation active et constructive aux débats de société nationaux et internationaux"

16:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Tous les conférenciers étrangers de l'UOIF interdits de territoire suite aux informations de l'Observatoire de l'islamisation

Il était temps. Des années ont passé après nos premières révélations sur les profils ultra-radicaux des conférenciers orientaux de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). En nous indignant dès le lendemain de la neutralisation de Mohammed Merah des visas octroyés à des prêcheurs assumant leur volonté de tuer les Juifs (pas "seulement" les sionistes), les apostats et les homosexuels, nous avons obtenu l'oreille attentive de Claude Guéant. Nous nous félicitons de ce changement d'attitude face au totalitarisme vert et applaudissons l'esprit de responsabilité de Claude Guéant.

Le Parisien révèle en effet aujourd'hui:

"Les quatre prédicateurs concernés par l'interdiction de se rendre en France: sont Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi, Abdallah Basfar. Ils se sont vu refuser ou retirer la possibilité de se rendre sur le territoire français. «Les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public», expliquent Beauvau et le Quai d'Orsay."

Nous tenons à souligner cependant l'énorme incohérence de l'UMP et d'Alain Juppé qui au niveau local mettent des terrains à disposition et votent des financements publics aux mosquées de l'UOIF tandis que le gouvernement interdit de territoire leurs idéologues. Lire l'enquête Ces maires qui courtisent l'islamisme sur la collaboration matérielle entre des mairies UMP et l'UOIF. La démission d'Alain Juppé serait le minimum vu ses accointances avec les Frères Musulmans à Bordeaux.

La rédaction de l'Observatoire de l'islamisation. 

16:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les pages de soutien à Merah se multiplient sur Facebook

293765_346982732019373_100001229471616_992412_550124282_n.jpg

15:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/03/2012

La marche d'hommage à Mohamed Merah à Toulouse [vidéo]

Dimanche dernier dans la cite des Izards dont est originaire  Mohamed Merah. Chez les jeunes du quartier les avis étaient partagés mais “ la plupart ont voulu rendre hommage a Mohamed Merah”. 

20:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le salafisme est "l'interprétation la plus proche de la vérité du texte" (Université de Tunis)

20110420101148__ben-achour1.png.jpg

Le professeur de droit Yadh Ben Achour (Université de Tunis), spécialiste de l'islam politique, nous éclaire dans son ouvrage  La deuxième Fâtiha, l'islam et la pensée des droits de l'homme paru aux Presses universitaires de France, 2011 :

"L'erreur serait de supposer que ce salafiste est un pauvre égaré dans l'histoire de l'islam. Cessons de croire à la théorie de l'aberration qui veut que le salafiste ne représente pas l'islam ou que c'est l'enfant maudit de la famille. Il faut rappeler que ce dernier ne manque ni de cohérence, ni de force de conviction et de persuasion. Derrière lui, pour le soutenir, se profilent les armées du savoir religieux, avec des chefs remarquables: les 'Ash'arî, Shâf'i [lire ses textes], 'ibn Hanbal, Bâqillânî, Ghazâlî [note de l'Obs-i: loué par BHL], 'ibn 'Asâkir,Subkî, Fakh a-dine a-Râzi [loué par BHL aussi] 'ibn Taimiyya.Derrière lui, une tradition triomphant à travers les siècles de tous les adversaires, hérétiques, libres penseurs, poètes maudits, philosophes. Devant lui, sous sa bannière, sur tout l'espace de la planète, des peuples entiers se mobilisent pour la défense et l'intégrité de leur religion. Des Etats et des gouvernements se mobilisent pour le servir. La sainte alliance n'a jamais disposé d'autant de force" page 175

"La version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l'histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte. Mais le plus important est de garder à l'esprit que les différences  entre les salafistes et les autres sont plus apparentes que réelles. C'est précisément de là que provient le malentendu le plus grave. Il convient, par conséquent, de rappeler l'existence d'accords fondamentaux, avec des divergences sur la seule action politique, entre cet islam intégriste et l'islam "de tout le monde". Sur le fond, les deux islams se retrouvent : la cité terrestre doit préparer la cité céleste, la parole incréee de Dieu définit les droits de Dieu et ceux des hommes, pour la restauration de l'ordre divin  et naturel le musulman est tenu par un "devoir de violence", qu'on ne peut nommer autrement et qui se manifeste notamment par la loi pénale (hudûd) et la théorie du djihâd. L'existence entière s'articule autour du culte et des prières qui rythment la vie, mais également autour des règles détaillées sur le licite et l'illicite moral et juridique. Le poid des anciens, salaf,pèse également sur les uns et les autres." page 179

19:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Série d'incidents graves liés à l'affaire Merah (Le Parisien)

Plusieurs incidents graves ont été recensés par la police, un peu partout en France, depuis la mort de Mohamed Merah.Lire dans Le Parisien.

Une journaliste de France Soir confirme l'ambiance d'avant guerre civile :

24vk40x.jpg 

Extrait de France-Soir:

"Un gardien d’immeuble et une professeur d’histoire-géo, tous deux d’origine maghrébine et de confession musulmane, confient leurs inquiétudes sur une situation qu’ils jugent « alarmante » dans les banlieues.

(…) « Depuis vendredi dernier, dans la cité, il y a des tags qui rendent hommage à Merah. On lit « Gloire à Mohamed », « Gloire au martyr »… Si ça continue, ça va exploser. Des gamins capables de perdre la tête comme Merah, il y en a d’autres par ici. »

(…) Difficile dès lors de vérifier les dires de M., mais lui l’assure, « Merah est « glorifié » parce qu’il a mis la France à genoux. »  Lire la suite…

19:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le vice-président de l'UOIF chez Robert Ménard persiste à défendre Al-Qaradawi

Il faut visionner l'interview de Robert Ménard du 27 mars avec le responsable de l'UOIF, qui fait mine de s'étonner  des propos de Yussuf Al-Qaradawi sur les Juifs , présentant le cheikh (voulant tuer aussi les homosexuels et les apostats) comme quelqu'un de "tolérant". Une posture de déni qui en dit long sur la principale fédération d'associations musulmanes de France.

Pour rafraichir la mémoire de l'UOIF:

19:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les invités fanatiques de l'UOIF enfin privés de visas: Joachim Véliocas plus efficace que la DCRI?

::communiqué de l'Observatoire de l'islamisation du 23 mars 2012::

L'Observatoire de l'islamisation, après avoir dénoncé sans relâche depuis cinq ans l'octroi de visas pour des "savants" Moyen-orientaux intervenant chaque année au rassemblement de l'UOIF voulant tuer pêle-mêle Juifs, apostats et homosexuels etc, est enfin entendu. Alors que selon un responsable de l'UOIF interrogé par Robert Ménard sur ITV le 27 mars "les autorités avaient donné leur accord" pour leur séjour, il aura fallu sept morts, un "buzz" internet  mettant en ébullition toute la blogosphère juive, le communiqué de deux associations juives, un communiqué du FN et une dépêche AFP, pour que le cabinet de Claude Guéant daigne annuler les visas accordés par le très islamophile Quai d'Orsay d'Alain Juppé. Alain Juppé, qui par ailleurs a fait acheter un terrain à Bordeaux pour les Frères Musulmans, doit au mieux démissionner, au pire s'expliquer. 

Les médias qui évoquent de possibles dysfonctionnements du renseignement sur l'affaire Mohamed Merah,  devraient maintenant s'interroger pour savoir pourquoi de simples blogueurs issus de la société civile sont plus efficaces pour alerter sur l'extrémisme des prêcheurs connus pour justifier le meurtre au nom d'Allah, que les milliers de fonctionnaires de l'Intérieur qui arrivent à croire Merah quand il évoque ses escapades touristiques au Pakistan..

Mais tout n'est pas réglé, seuls Al-Qaradawi et Al-Masri ont été interdits de séjour in extremis par Nicolas Sarkozy , et non Abdelkafi Chahata et Tariq Ramadan qui vient d'affirmer que Merah est une "victime de l'ordre social" (sur son site) , qui voit en Qaradawi un "savant"  et qui plaide pour  un "printemps arabe des quartiers", devant être inspiré par les émeutes urbaines de 2005 !

Jusqu'au bout, le gouvernement Sarkozy aura péché par laxisme à l'égard de l'islamisme, et ce n'est pas un micro réveil électoraliste à un mois du premier tour qui fera illusion.

Joachim Véliocas, directeur de l'Observatoire de l'islamisation

Dernier ouvrage paru: Ces maires qui courtisent l'islamisme (Tatamis, 2010)

18:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/03/2012

Chantal Brunel obtient l'investiture de l'UMP pour les législatives...malgré l'utilisation de fonds parlementaires pour financer l'islamisme

  

Chantal Brunel, soutenue par François Fillon qui lui a écrit le 28 avril 2012 pour louer sa politique "d'ouverture sur lme monde" (sic) est de nouveau candidate dans la 8eme circonscription de la Seine-et-Marne, malgré l'utilisation de fonds parlementaires pour financer des islamistes étrangers à Roissy-en-Brie, dont le parrain financier et idéologique a écrit des livres djihadistes.

Relire le dossier complet avec les documents accablants. L'UMP est pourtant au courant, l'affaire avait fait la Une de Minute en juin 2010 (lire l'article).La député de Seine-et-Marne avait écrit à l'hebdommadaire patriote pour tenter piteusement d'expliquer son action de collaboration matérielle avec le totalitarisme islamiste...avec nos impôts. La direction de l'UMP n'a jamais protesté, sanctionné ou simplement réagit. Qui ne dit mot consent. Et le cas n'est pas isolé chez les élus UMP, lire l'enquête Ces maires qui courtisent l'islamisme, livre qui est en cours de réimpression grâce à un succès qui ne faiblit pas.

22:37 Publié dans 04 - COLLABORATION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/03/2012

Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l'Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l'UOIF du 6 avril 2012

Addendum 26.03: Suite à notre article, en flagrant délit de laxisme, Sarkozy annule les visas.

Le double language de l'Elysée sur l'islamisme est scandaleux. Lié étroitement à l'état wahhabite du Qatar (lire l'enquête de Robert Ménard), principal mécène de l'islamisme, Nicolas Sarkozy et son réseau tolèrent l'islamisme des Frères musulmans tout en disant combattre l'extrémisme...

 Alors que le président de la république vient d'annoncer des mesures de surveillance des internautes islamistes, le plus grand rassemblement de musulmans d'Europe, au grand jour, invite des prédicateurs fomentant les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. Pourquoi tant de laxisme? "Pour ne pas fragiliser nos positions à l'export" nous a indiqué une source de haut niveau dans le renseignement, la vedette du Rassemblement,  Al-Qaradawi, étant un proche de la famille Al-Thani dirigeant le Qatar, elle même amie de Nicolas Sarkozy (ceci expliquant les exonérations fiscales des qatariens entre autre). Al-Jazeera, instrument d'influence du Qatar, est présidée par Hamad Bin Khalifa Al-Thani, émir du Qatar. Le psychopathe et antisémite cheikh Al-Qaradawi est le prédicateur officiel de la chaîne. Avec d'autres "savants musulmans", il débarque en France du 6 au 9 avril. 

Présentation de trois conférenciers étrangers en tête d'affiche du Rassemblement annuel de l'UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice... parmi plus de 400 lieux de prières :

thumb_qaradawi.jpg

- Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l'Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

    Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu'elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l'antisémitisime et Hitler, voici ce qu'a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV

"Tout au long de l'histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu'il leur a fait - et bien qu'ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C'était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j'espère est qu'à l'approche de la fin de mes jours, Allah me donne l'occasion d'aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d'Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l'univers. Que la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous."

- Autre conférencier (parmi tant d'autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri : 

al_masri.jpg

 Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : "Comme le dit le dicton : "L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi." Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[...]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[...]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[...]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites ! "


Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d'un cynisme inoui sur Al-Nas TV 

    " Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d'un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l'égard du Juif- si petite soit-elle - et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l'islam. Alors il alla vers lui et demanda: "Ne ressentez-vous pas une attirance pour l'islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman" Le Juif dit:« La seule chose qui m'empêche de devenir musulman, c'est que j'aime boire de l'alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m'empêche, c'est que je suis un alcoolique ».

     Le musulman a conçu un plan, il lui a dit: " Deviens un musulman, et continue à boire." Le Juif dit "Très bien" et proclama :"je proclame qu'il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah, et Muhammad est le Messager d'Allah " le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l'alcool, nous allons t'infliger la punition pour bu d'alcool, et si tu renonces à l'islam, nous te tuerons. "Donc l'homme est resté musulman et n'a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman."

Lors d'une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l'UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu'il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans...

 

omar-abdel-kafy-311-150x150.jpg

 - Le Cheikh Omar Abdelkafi Chahata, est l’un des plus éminents prédicateurs contemporains. Il est né à Minieh En Egypte le premier mai 1951. Il a obtenu la licence en langue Arabe et Sciences Islamiques en plus d’un Master en Jurisprudence comparée ( Al Fiqh Al Mouqaran). Il est membre du comité des Sages qui fait partie de l’Union Mondial des Savants musulmans (dirigée par Qaradawi), membre de "l’Académie de la Recherche Scientifique" (SIC), il est aussi directeur du Centre des Études Coraniques de l’Institution du "Prix Dubaï international du Saint Coran". 

Dans une émission télévisée, Abdelkafi consacre le programme au premier calife de l'islam Abu Bakr (calife de 632 à 634), dont l'action politique se résume au combat contre des tribus ne voulant pas s'islamiser dans le Hedjaz, et d'autres ne voulant pas payer l'impôt islamique dans le Nedj. Pour le prédicateur égyptien, il était tout à fait normal de combattre les hommes de ces tribus : 

"La première bataille que Abu Bakr a dirigé, ses compagnons voulaient qu'il reste à Médine mais il avait tenu a les accompagner (...) ils campaient à côté des tribus de Abs et Zubyan qui furent informés que Abu Bakr dirigeait l'armée, ils l'ont surpris à un endroit s'appellant Al-Qussa quelques kilomètres plus loin, les ont tué et sont retournés à Médine. Cette victoire laissa une grande impression chez les musulmans. Abu Bark préparait son armée à combattre les apostats qui refusaient de payer la zakat [impôt obligatoire dont s'acquittent les bons musulmans], ceux qui dénigrent le coran, ces apostats dont Allah a dit à son Messager [Muhammad]: "prenez leurs âmes et leurs richesses afin de les purifier et invoquez Allah" . Donc pourquoi on devrait considérer Abu Bakr comme un criminel, ils ne voulaient pas payer le zakat, donc Abu bakr a insisté pour qu'on les combatte"  

Il serait long de publier tout le contenu de l'émission, elle est visionable sur youtube avec un sous-titrage anglais. 

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d'Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français...mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s'étonner que des soldats de l'islam mettent en musique ce qu'ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas-Observatoire de l'islamisation- 19 mars 2011

Dernier ouvrage paru: Ces maires qui courtisent l'islamisme (éditions Tatamis, 2010)

23:32 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Mohamed Merah terrorisait le quartier: plusieurs plaintes déposées...sans suite.

Merah: archi-connu et maintes fois dénoncé à la police pour des exactions dans le quartier.

Le Télégramme vient de publier des témoignages édifiants de riverains ayant subi l'islamiste, montrant toute la réalité de territoires que la police a abandonné.

- Merah a frappé violemment Aicha, 16 ans, qui a porté plainte...en vain.

- Merah fanfaronait avec un Flashball. .

- Merah sortait déguisé en djihadiste dans la rue avec son sabre. 

- Merah a sequestré un jeune du quartier en l'obligeant a regarder des vidéos djihadistes sous la menace d'un sabre.

 "Aïcha a "tout gardé" : "la robe de sa fille tâchée de sang et déchirée, le dépôt de plainte, les courriers de relance, des photos et les certificats médicaux..." lire

                                                                                                                 

Réponse du gouvernement aux 600 zones de non droit (répertoriées en raison de repli islamiste et pour leur dangerosité) ces 10 dernières années :

- Suppression de 17 escadrons de gendarmeries mobiles (1 escadron = 120 hommes!), pourtant les seuls avec les CRS formés pour les émeutes urbaines.

- Suppression de 9 000 fonctionnaires de police. Retour au niveau de 1997!

- Pour la seule zone de Toulouse en gendarmerie  "il nous manque 50 sous-officiers pour travailler normalement" nous a confié un haut gradé sur place. On n'ose imaginer les manques côté police qui a en charge le centre ville...

J.V 

01:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/03/2012

Le "Livre du Jihad" enseigné à la mosquée de Pontoise

(article du 17 novembre 2011 rediffusé en raison de l'actualité)

Le "Livre du Jihâd" est un chapitre  (pages 466 à 485) de l'ouvrage Boulough Al Maram enseigné tous les mardi à la mosquée de Pontoise selon son programme scolaire. L'islam "ouvert" selon le Préfet et le député-maire Philippe Houillon (UMP)...IMG00327-20111102-1603.jpg

Article intégral paru dans Le Mensuel de l'Observatoire intitulé "L'islamisme sous bénédiction républicaine à Pontoise"


Lors de son inauguration en mai 2004, la première grande mosquée du Val d'Oise reçut un accueil très favorable des autorités républicaines, Le Parisien titrait alors "Concert de louange pour inaugurer la mosquée". Le quotidien francilien écrivait : "La mosquée de Pontoise, la première de la ville nouvelle, a été inaugurée hier matin dans la partie basse du quartier de Marcouville. Sous les applaudissements de nombreux représentants des communautés musulmane mais aussi chrétienne, dont le curé de Pontoise et le pasteur d'Osny, le député-maire et le sous-préfet de Pontoise, le président de l'association Avicenne et l'imam de la mosquée ont symboliquement dévoilé ensemble la plaque du centre cultuel et culturel. Ouverte depuis novembre 2002, mais achevée depuis peu, cette mosquée de taille moyenne (500 places pour la grande salle de prière, 150 pour les femmes) a apparemment séduit ses hôtes. Au terme d'une visite par-ticulièrement transparente, des salles de soutien scolaire aux parkings, tous ont loué la qualité du bâtiment et son intégration dans la ville. Entre les drapeaux français et européen, Philippe Houillon (UMP) et le sous-préfet Daniel Wojciechowski ont salué l'esprit d'ouverture et de solidarité des responsables du lieu." (Le Parisien du 05.05.2004)


Huit ans après l'inauguration, le paysage a été bouleversé dans la ville de Pontoise : des centaines d'individus se vétissent de djellabas et arborent une longue barbe pour ne pas ressembler aux koufars (mécréants), les femmes allant à la mosquée sont évidemment toutes voilées. L'école coranique enseignant l'arabe et la charia aux enfants et adultes, est pleine.


Pour connaitre ce qui est enseigné à la mosquée Masjid rien de plus simple, le site internet de la mosquée nous expose le programme scolaire. Le mardi est consacré à l'étude du droit jurisprudentiel islamique, le Fiqh, plus connu sous le nom de charia, recouvrant tous les domaines du droit positif, du droit civil au droit pénal tout en donnant des prescriptions de comportement afin de suivre "la voie droite", et de propager l'islam par le combat si possible.
Donc, tous les mardis, c'est un traité de droit très classique qui est programmé: le Boulough Al-Marâm signifiant "La Réalisation du But". Son auteur, ibn Hajar Al-Asqualani (1372- 1448), connu sous la contraction de Ibn Hajar, est une sommité historique pour les musulmans étant donné la fonction qu'il occupait de son vivant : Qâdi Principal d'Egypte nommé par les derniers sultans Mamelouk , fonction qu'il présida 21 ans. Ses funérailles ont d'après les historiens de l'époque rassemblées cinquante mille personnes, dont le sultan et le calife de l'époque al-Mustakfi II .


L'ouvrage, une référence intemporelle, est disponible dans toutes les librairies musulmanes de Paris. Il est édité depuis 1999 en langue française par la maison d'édition Dar Ous Salam, basée en Arabie Saoudite qui a pour principaux centres de diffusion le Pakistan et le Royaume Uni. On ne sera donc pas étonné que le Bureau de prédication islamique de Ryadh, organe de prosélytisme du ministère des Affaires islamiques de l'Arabie Saoudite, disposant de moyens financiers colossaux, félicite la mosquée de Pontoise pour ses enseignements sur son site francophone Islamhouse.com : "Voici le programme de cours de la belle mosquée de Cergy-Pontoise qui vous donne rendez-vous toutes les semaines de l‟année, sauf contre-indications. Sachez qu‟une salle pour nos soeurs est disponible. Qu'Allah récompense les responsables de cette mosquée et préserve tous ceux qui s'appliquent à propager l'Islam !"

Le contenu du Boulough Al Marâm : châtiments et Jihad offensif

1053-2279-thickbox.jpg

   Manuel dont la version arabe-français comporte 600 pages, sa fonction est de classer en chapitres appelés "Livres" les Hadith formant la deuxième source de jurisprudence islamique après le Coran, correspondant aux propos de Mahomet rapportés par ses compagnons. Nous n'allons pas vous exposer les fastidieuses parties sur les purifications avant la prière, ou les indications sur le Hajj, le pèlerinage à la Mecque, mais nous pencher sur le droit pénal avec ses châtiments physiques et le gros chapitre sur le Jihad montrant qu'il est sans équivoque un devoir pour étendre l'islamisme dans le monde entier, et non une seule guerre défensive. Le champ lexical du "Livre du Jihad" est clair : "propagation" ; "attaque"; "faire triompher l'islam"; "conquête"; "expédition". Les femmes issues du butin de guerre peuvent être violées, même si elles sont mariées, et être licitement réduites en esclavage. Mahomet y est décrit installant des catapultes pour prendre d'assaut la ville de Tâ'if, Ibn Hajar expliquant que femmes et enfants peuvent être légalement tués dans ce type de "conquête" provoquant des victimes collatérales inévitables. Qu'en pense le préfet du Val d'Oise et le chef de l'UMP du département, Philippe Houillon ayant facilité et inauguré ce foyer de l'islamisme radical ?

Lire la suite de cet article dont la retranscription du "Livre du Jihad", suivi des traductions des prêches de la mosquée, dans Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation, 7 euros (format PDF)

14:56 Publié dans 02- COMPRENDRE L'ISLAM, 10 - MOSQUEES EXISTANTES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

20/03/2012

La mosquée salafiste de Nogent-le-Rotrou enseigne le martyre au combat

ng.jpg  

(cliquer sur l'article pour agrandir)

Echo Républicain n°21.067 - mercredi 5 octobre 2011.JPG

Mourir au combat pour faire triompher la parole d'Allah (et pas seulement pour se défendre) est enseigné sur le site Internet de la prochaine très grande mosquée de cette ville du Perche. La ville met à disposition un terrain municipal de 1274m2 pour un loyer annuel de 900 euros. Sur 784m2 de surface au sol, cette mosquée avec minaret -une première dans le Perche- qui comportera deux salles de classe pour l'enseignement de l'arabe et de la Sharia sera opérationelle fin 2012 selon le président de l’Association culturelle, sportive et sociale des musulmans de Nogent-le-Rotrou.

On peut voir l'avancement des travaux ici. 

800px-Nogent-le-Rotrou_-_City_center_seen_from_Château_Saint-Jean.JPG

Cette petite ville (photo) de 11 000 habitants, dans la tranquille campagne du Perche où nombre de parisiens ont leur maison de campagne aux alentours se passerait bien d'une telle publicité. 

Les musulmans annoncent clairement leur couleur salafiste sur leur site internet. Des textes édités en Arabie Séoudite, d'auteurs bien connus des islamologues sont intégralement scannés à la disposition des fidèles. Parmi les deux livres présentés, le grand classique La Citadelle du Musulman de Ibn Wahf al-Qathaani, édité par le ministère des Affaires Islamiques du royaume d'Arabie Séoudite, et présenté par des étudiants de l'Université Islamique de Médine, soit l'institution la plus extrémiste de l'islamisme. 

A la page 18, une définition du Martyr [Shahîd] est conforme à l'islam traditionnel, voici la copie d'écran:

martyr.jpg

Les musulmans, pour tromper les occidentaux, affirment souvent que le djihad est seulement défensif. Ce passage, en affirmant que la défense de l'islam n'est pas la seule raison de son déclenchement car il faut avant tout que la "parole d'Allah soit la plus haute" ( que les autres religions) illustre bien le projet suprémaciste de l'islamisme.

Page 72 on lit également un passage aux accents offensifs:

attaque.jpg

L'autre ouvrage mis en ligne est un grand classique de la charia sunnite, Le Jardin des vertueux de An Nawawî, dont de nombreux passages appellent à attaquer physiquement les non musulmans. Un chapître entier s'intitule "Le mérite de la guerre sainte", une guerre offensive (page 337 et suivantes):

3- Aisha (RA) a rapporté ce Hadith : « Plus d’exil après la libération de ma Mecque ; mais il n’y a plus dorénavant qu’une sortie pour la guerre sainte ou pour toute autre bonne intention. Quand on vous appelle au combat, répondez-y. » (Hadith authentique)

 Page 36, un hadith atteste que le combat ne doit cesser que lorsque les "infidèles" reconnaissent Mohammad comme un messager :

 "le Messager de Dieu appela ‘Alji Ibn Abi Tâleb (RA) et lui donna la bannière en lui disant : « Marche sans te retourner jusqu’à ce que Dieu te donne la victoire » ‘Ali se mit en marche puis s’arrêta un moment sans se retourner et cria : « O Messager de Dieu ! A propos de quoi dois-je combattre ces gens ? » Il dit : « Combats-les jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Mohammad est le Messager de Dieu. (Rapporté par Moslim)

Page 39 sur la guerre contre les idôlatres : 

"109. Anas (RA) a dit : « Mon oncle Anas Ibn Annadr s’absenta de la bataille de Badr. Il dit : « O Messager de Dieu ! Je mesuis absenté de ta première bataille contre les idolâtres. Si Dieu me permet de participer à la guerre contre les idolâtres, Dieu verra (ou fera voir) certainement ce que je ferai ».

Page 43 : "117. Abou Dharr Joundab Ibn Joumâda (RA) a dit : “J’ai dit : « O Messager de Dieu ! Quelle est la meilleure action ? » Il dit :« La foi en Dieu et le combat pour sa cause ».

Page 57, est évoquée la doctrine classique de la conversion, la soumission ou la mort : 

Ali (RA) dit : « Dois-je les combattre jusqu’à ce qu’ils embrassent l’Islam ? » Il [Mohammad] dit : « Mets-toi en marche posément jusqu’à ce que tu arrives à leur terre et invite-les à l’Islam. Informe-les des devoirs qu’ils auront vis-à-vis de Dieu exalté à la suite de leur conversion.

Page 58 : 177. D’après Zeyd Ibn Khaled Al Jouhanni (RA), le Messager de Dieu a dit : « Celui qui équipe un combattant au service de Dieu, a le même salaire (auprès de Dieu) que lui et celui qui remplace dans le bien un combattant dans sa famille a le même salaire que lui ». (Unanimement reconnu authentique) " 

Page 49: "390. Selon Ibn 'Omar (das), le Messager de Dieu a dit: «J'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'y a de dieu que Dieu et que Mohammad est le Messager de Dieu, puis qu'ils fassent correctement la prière et qu'ils donnent l'aumône légale. S'ils ont fait tout cela, ils ont assuré contre moi leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement». (Unanimement reconnu authentique)

Page 343 : 1341. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu a dit: «Celui qui meurt sans avoir jamais combattu (au servicede Dieu) ni eu le désir de le faire, meurt dans l'une des catégories des hypocrites». (Unanimement reconnu authentique). Messager de Dieu dit: «Celui qui combat pour que la parole de Dieu soit la plus haute, c'est ce combat qui est au service de Dieu». (Unanimement reconnu authentique)

1345. Selon Abou Oumàma (das), quelqu'un dit: «O Messager de Dieu! Donne-moi l'autorisation de parcourir le monde». Le Prophète lui dit: «Le parcours du monde pour ma communauté est dans le combat au service de Dieu puissant et glorifié». (Rapporté par Abou Dawùd)

1349. Selon Anas (das), le Prophète a dit: «Combattez les idolâtres avec vos biens, vos vies et vos langues». (Rapporté par Abou Dawùd)

1352. Selon Abou Hourayra, (das), selon Jàber (das), le Prophète a dit: «La guerre c'est l'art de tromper l'ennemi».(Unanimement reconnu authentique)

Sur l'extermination des Juifs :

1820. Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu a dit: L'heure ne se lèvera pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs, au point que le Juif se cachera derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront alors: «O Musulman! Voici derrière moi un Juif, viens le tuer», sauf un arbre épineux de Jérusalem nommé «gharqad». C'est eneffet un arbre appartenant aux Juifs».  

Qu'en pense Claude Guéant ?

Lire aussi sur le même sujet : Le "Livre du Jihad" enseigné à la mosquée de Pontoise.

11:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

19/03/2012

Un apologiste de l'extermination des Juifs au Parc-expo de Mulhouse...avec l'UMP [rediff]

 Article du 30.06.2010 rediffusé suite à la prévisible tuerie de Toulouse. 

Sans titre.JPG

En haut Safwate Hijazi, invité vedette de l'UOIF samedi à Mulhouse. Ci-dessus, celle qui est membre de la commission des finances et rapporteur spécial du Plan de relance...par les mosquées subventionnées ?  

  Au ministère de l'Intérieur on était pourtant au courant de la liste des invités de ce samedi 26 juin. A chaque congrès de l'UOIF, national ou dans  ses déclinaisons régionales comme à Mulhouse samedi dernier, des visas sont gracieusement octroyés à des proches du Hamas. L'année dernière j'avais, avec d'autres spécialistes de l'islamisme, alerté sur la présence du koweitien Tareq Al-Suwaidan ayant appelé tranquillement à conquérir Rome (ainsi que l'a prophétisé Mahomet selon la tradition islamique officielle) lors des Rencontres musulmanes du Bourget d'avril 2009. Cela n'a servit à rien, car les services d'Eric Besson et de Brice Hortefeux ont encore octroyé un visa à celui qui dirige la branche koweitienne des Frères musulmans pour les rencontres du printemps 2010, ayant attiré plus de 100 000 musulmans venant de toute la France.

  Cette fois-ci, c'est encore une grosse pointure de l'islam radical qui était l'invité vedette des premières Rencontres des musulmans de l'est, organisées par l'Association des musulmans de Mulhouse, l'AMAL, membre de l'UOIF. Le pro-lapidation Hani Ramadan, également présent samedi, passait pour un modéré à côté :

  L'égyptien Safwate Hijazi est interdit de territoire au Royaume-Uni par le Home Office car « considéré comme impliqué dans des comportements inacceptables de glorification du terrorisme » lors de la publication d’une liste de seize noms le 5 mai 2009. Il s’est aussi fait remarqué sur la chaîne du Hamas , Al-Aqsa TV, un 31 décembre 2008 pour avoir fait l’apologie des opérations martyrs. Voici la retranscription de son intervention : 

« Se faire tuer nous importe peu, c’est à quoi nous aspirons. Le martyr pour Allah, c’est la victoire d’Allah qui vient sur nous. C’est le paradis pour la première goutte de sang d’un martyr. Je refuse d’accepter des condoléances ou des consolations pour un martyr. Cela m’attriste énormément quand je vois ça à la télévision. Une femme palestinienne de Gaza pleurant et exaltant un martyr (…) nous voyons toujours des femmes et des mères de martyrs en Palestine pleurant de joie, et se préparant pour un autre martyr, un autre homme, qui reprendra la bannière (…) Vous nous menacez de mort ? Par Allah vous nous menacez avec ce dont nous désirons le plus, vous nous menacez de ce à quoi nos âmes aspirent. Par Allah, j’aimerais apporter une arme et être parmi vous, j’aimerais me retrouver aux côtés de la jeunesse des brigades  Al-Qassam, essuyer leur visage de la poussière produite par le lancement d’un missile, et de crier Allah est grand avec eux. (…) Vous [le Hamas] pavez le chemin pour la guerre annoncée par le prophète Mahomet : « Le jour du jugement n’arrivera pas avant que les musulmans combattent les Juifs. Les juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres. Mais les pierres et les arbres diront  ‘Oh musulman, oh servant d’Allah, il y a un juif derrière moi, viens et tues-le[1]’. Vous êtes ceux qui préparez le chemin à cela, qui préparez la terre au retour du Califat dans les pas des prophètes. Nous leur disons : nous ne sommes pas égaux. Notre mort nous conduit au paradis, alors que votre mort vous conduit dans les flammes de l’enfer. Le Jihad est notre voie, pour la gloire d’Allah, c’est notre option stratégique, et non  la paix » 

Le 4 janvier 2009, le cheikh Higazi, sur la chaîne salafiste égyptienne Al-Nas :

Safwat Higazi: « Une organisation américano-israélienne qui effectue la veille des médias arabes, du nom de MEMRI – disons que ce sont ses initiales – a accusé plusieurs grands oulémas et cheikhs musulmans des télévisions arabes, y compris le Dr Sallah Sultan et le cheikh Safwat Higazi, d’incitation au meurtre de Juifs et à la haine des États-Unis. (…) C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite. Oui, je hais le sionisme. Oui, le Jour du Jugement n’adviendra pas tant que nous ne nous serons pas battus contre les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que cela vous plaise ou pas.(...)Par Allah, s’ils nous laissaient faire, nous vous dévorerions intégralement et nous vous arracherions la tête de nos dents. Nous n’attendrions pas d’avoir des armes, des RPG ou des balles. Si nos dirigeants nous laissaient faire, nous vous attraperions dans la rue pour vous dévorer avec nos dents."

  France 3 qui ne s'est pas donné la peine de se renseigner sur les conférenciers, parle d'une "foire conviviale", et estime à 4000 le nombre des participants.

  Le journal L'Alsace dans un compte rendu très politiquement correct rapporte que "Les organisateurs ont invité tous les élus politiques, parmi lesquels le maire  Jean Rottner (UMP) et la députée Arlette Grosskost". Soit celui qui a succédé à Jean-Marie Bockel à la mairie de Mulhouse,  et la député UMP Grosskost de la cinquième circonscription du Haut-Rhin (site Internet). Il leur suffisaient pourtant de demander au services de renseignement l'identité de ce petit monde pour savoir où ils mettaient les pieds, d'autant que de nombreux livres ont sorti l'UOIF de son anonymat depuis une dizaine d'années. Pas d'excuses donc.

L'Alsace rapporte également: "Autre objectif du rassemblement : relancer les dons pour le projet de la grande mosquée de Mulhouse qui doit ouvrir ses portes au cours de l’été 2012 (coût global : 9 millions d’euros)"

Explications : en juillet 2006, le maire (à l'époque socialiste) de Mulhouse, Jean-Marie Bockel, promit une subvention correspondant à l’achat de 4500m2 de terrain à l'AMAL, avec l’accord de son conseil municipal, pour y construire une mosquée géante. L’association précise les mensurations : deux niveau pour une capacité de 2000 personnes, une école de 10 salles de classes avec plusieurs annexes dont la superficie est de 487 m², un centre culturel avec une salle polyvalente et plusieurs annexes sur une superficie de 447 m² ainsi qu’un  centre social  de 260 m² . Une galerie commerciale sera intégrée à l'ensemble, dont une supérette et une boucherie halal, le tout surmonté d'un minaret. Concernant le deuxième volet du projet, la partie culturelle, on trouvera une salle polyvalente de 600 personnes, 10 salles de cours, une cour de récréation de 700m² , une bibliothèque, une salle informatique, une salle de jeux et de sport , un salon de thé ainsi que des salles de réception. Budget total: 3,6 millions d'euros.

Lors du conseil municipal délibératoire, le 18 septembre 2006, Jean Marie Bockel affirma :  « cette architecture nous convient, y compris la coupole et le minaret. Il est normal qu'un lieu de culte soit identifié tout en respectant son environnement. » 

On voit mal comment dans l'environnement de la ville de Mulhouse, un tel monument oriental pourrait s'intégrer. Un minaret toisant la « ville au cent cheminées », qui accueillit longtemps les ordres monastiques Franciscains, Augustins, Clarisses et les Chevaliers de l'ordre de Malte implantés dès 1269 en la chapelle Saint-Jean ? 

Le 15 septembre 2008, une nouvelle réunion du conseil municipal entérina une subvention de 235 000 euros pour acquérir comme promis les hectares nécessaires.

Et c'est ainsi que nos impôts financent l'islamisme radical avec la majorité présidentielle actuelle, tout comme l'a aussi démontré à Roissy-en-Brie la porte parole de l'UMP Chantal Brunel le 5 juin dernier, dans une décontraction stupéfiante. Quand est-ce que l'UMP sortira de son Grand aveuglement ?

Joachim Véliocas, directeur de l'Observatoire de l'islamisation.


[1] Safwat Hijazi  fait référence aux propos de Mahomet rapportés dans le Hadith authentique de El-Bokhari livre 56, Chap.94, tome 2

15:31 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

17/03/2012

Georges Clooney aux côtés des Chrétiens du Sud Soudan bombardés par le régime islamiste de Al-Bachir

12:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

16/03/2012

Editorial du numéro de mars : "Lire attentivement les textes"

 couv9405g_260.jpg

Par Joachim Véliocas

De nombreuses visions et représentations de l’islam s’affrontent. Dans les médias, sur le terrain politique, chacun accuse l’autre d’un côté de caricaturer et « d'idéologiser »  (terme que m’attribue Gilles Képel dans son livre Quatre vingt-treize) ou d'« essentialiser » les musulmans. De l’autre côté, on accuse en retour les premiers  de pécher par naïveté et de  faire le jeu de l’islamisme. 

Les quolibets ne tardent jamais à fuser, et le contradicteur devient soit un « extrémiste », un « islamophobe »,  soit un « collabo » de l’islam. 

Mais l’islam dans tout ça ? Il faut être rigoureux.  Selon le professeur Yadh Ben Achour de l’Université de Tunis « La version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l'histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte ».

Pour Marie-Thérèse Urvoy, islamologue que nous avons interrogé ce mois-ci :

   "Il n’y a pas islam modéré et islam  violent il y a islam tout court d’ailleurs les musulmans eux-mêmes ne disent que ça! Ces nuances sont pour les occidentaux ! " 

Car en ce qui concerne l’islam sunnite, il n’y a pas de coran alternatif et de Sunna authentique (propos de Mahomet formant la tradition) à la carte. Ce tronc commun juridique est  l’islam dans son essence même.  Dès lors comment ne pas considérer les islamistes voulant appliquer une charia  issue de ces textes fondateurs comme étant les  fidèles les plus observant de l’islam? 

C’est pourquoi le travail scientifique de Marie-Thérèse Urvoy est très précieux. Dans son dernier livre, Essai de critique littéraire dans le nouveau monde arabo-islamique (Cerf, 2011) elle fait parler les textes qui font autorité en islam. Le soufisme y est mis à nu, Ibn Rushd (Averroès) est lui cerné par ses limites dans l'exercice de la rationalité, étant donné le balisage de sa pensée par le droit islamique. Enfin, Ibn Qayyim Al-Jawzzya, un juriste sunnite du XIVème siècle, cité en référence par l’imâm de Bordeaux Tareq Oubrou, y est confondu par ses écrits ignobles à l’encontre des dhimmis. Seule la vérité nous libèrera du climat médiatique délétère actuel.

Découvrir le sommaire et se procurer le numéro de mars de l'Observatoire de l'islamisation.

12:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/03/2012

Le Grand Mufti d'Arabie saoudite appelle à la destruction de toutes les églises de la péninsule arabique

6a01156fb0b420970c0168e8ceca02970c-500wi.jpg

Source : Saudi Grand Mufti Calls for "Destruction of All Churches in Region", par Raymond Ibrahim, 14 mai 2012. Traduction par Poste de veille

"Selon plusieurs sources de nouvelles arabes, le Grand Mufti d’Arabie saoudite, Cheikh Abdul Aziz bin Abdullah, a déclaré lundi qu’« il est nécessaire de détruire toutes les églises de la région ».

Le Grand Mufti a fait cette déclaration en réponse à la question d'une délégation du Koweït sur la position d'un membre du parlement de ce pays ayant récemment appelé à «l’enlèvement» des églises (plus tard, il a «clarifié» sa pensée : il voulait simplement dire qu’aucune église ne devrait être construire au Koweït). La délégation koweïtienne souhaitait avoir une confirmation de l'interprétation de la charia concernant les églises.

Dans sa réponse, le Grand Mufti «a souligné que le Koweït fait partie de la péninsule arabique, et qu’il est donc nécessaire de détruire toutes les églises qui y sont situées». À l'instar des grands muftis avant lui, le cheikh a fondé sa réponse sur le célèbre hadith, ou tradition, dans lequel le prophète de l'islam a déclaré, sur son lit de mort, qu’«il ne doit pas y avoir deux religions dans la péninsule [arabique]», et qui a toujours été interprété comme signifiant que seul l’islam peut être pratiqué dans la région.

Bien que ces faits parlent d’eux-mêmes, considérez ceci : Cheikh Abdul Aziz bin Abdullah n'est pas seulement un musulman quelconque qui hait les églises. Il est le Grand Mufti de la nation qui a donné l’islam au monde. En outre, il préside le Conseil suprême des oulémas [experts de l’islam] et le Comité permanent pour la Recherche scientifique et la Fatwa. Par conséquent, quand il se prononce sur ce que  l’islam enseigne, ses paroles ont un poids extrêmement important. [...]

13:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

14/03/2012

La Canard révèle le rôle de Patrick Karam (UMP) chargé de rameuter les islamistes pour Sarkozy

Afficher en + grand

scaled.php?tn=0&server=615&filename=ka0xm.jpg&xsize=640&ysize=640

Nos lecteurs étaient déjà au courant de ces manoeuvres :

13:56 Publié dans 04 - COLLABORATION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le terme "islamophobie" a été inventé par les Frères Musulmans révèle un ex-membre

 agenda-167195.jpg

Alors que jeudi Science-po Aix-en-Provence organise avec l'Institut du Monde Arabe un colloque intitulé "Dépasser les islamophobies européennes-Muslim Pride" (en partenariat avec les sites islamistes Oumma et Saphirnews qui font de la pub pour l'UOIF!) il est important de souligner que ce vocable est d'origine islamiste, destiné à paralyser toute critique même scientifique de l'islam.

Le néologisme «islamophobie» n'a pas émergé ex nihilo. Il a été inventé, délibérément, par les Frères musulmans de l'Institut international pour la pensée islamique (IIIT), qui est basé en Virginie du Nord, qui fait office de boîte à idée et d'Institut de formation pour les cadres du mouvement. J'ai parfaitement démontré le caractère radical de cet institut en citant les ouvrages qu'il édite dans mon livreCes Maires qui courtisent l'islamisme (Tatamis,2010), notament les écrits du fondateurs Isma'il Raji al-Faruqi (1921-1986).

     Abdur-Rahman Muhammad, un ancien membre de l'IIIT qui a depuis quitté l'Institut par désaccord, était présent lors de la création du mot. "Ce terme odieux" écrit-il, "n'est rien de plus qu'un terme cliché conçu dans les entrailles du think tank musulman dans le but de mettre à bas les critiques" ...

     Muhammad décrit la stratégie derrière l'invention du mot:

     "Dans un effort pour faire taire les critiques envers l'islam politique, ses défenseurs ont jugé utile de construire une terminologie qui leur permettrait de se poser en victimes."

 Muhammad a dit qu'il était présent quand ses collègues d'alors, réunis dans les bureaux de l'Institut international pour la pensée islamique dans le Nord de la Virginie, ont inventé le terme «islamophobie».

    
Abdur-Rahman Muhammad a déclaré que les islamistes ont décidé d'imiter les militants homosexuels qui ont utilisé le terme «homophobie» pour faire taire les critiques.

(source: FrontPageMag)

Repenti, et dorénavant musulman libéral militant contre les Frères Musulmans, Abdur-Rahman Muhammad a écrit une tribune dans le DailyNews où il dit comprendre les opposants à la mosquée de Ground Zero et où il dénonce l'usage subversif du terme islamophobie.

13:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Berlin: funérailles géantes pour un Turc tué alors qu'il agressait en bande des Allemands

L'enterrement d'un membre d'une bande de vingt turcs ayant agressé des allemands, tué en légitime défense,  a déplacé toute la communauté. La communauté s'est mobilisée entre les deux petits jours qui ont séparé sa mort des obsèques. La solidarité de la oumma est automatique, quelque soit la qualité d'un de ses membres.

00:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/03/2012

Attaque salafiste dans une mosquée chiite de Bruxelles: un mort

ATS/Newsnet du 13.03:

Un homme a mis le feu lundi soir à une mosquée chiite de Bruxelles, tuant l'imam, blessant une autre personne et détruisant en grande partie l'édifice religieux.

Le bâtiment visé est la plus importante mosquée chiite de la ville, parmi les quatre que compte la région de Bruxelles et son million d'habitants. Elle porte le nom de mosquée «Rida», et est située dans le quartier d'Anderlecht qui compte une forte population d'origine immigrée, et musulmane en particulier.

Au moins un homme, armé d'une hache et d'un couteau, est entré dans l'édifice et y a répandu de l'essence avec des «accélérants» pour propager l'incendie, a précisé lors d'une conférence de presse le substitut du procureur, Jean-Marc Meilleur. Le feu s'est rapidement propagé et a ravagé une grande partie du bâtiment.

Suspect pris au piège

L'imam de la mosquée, âgé de 46 ans et père de quatre enfants selon des fidèles, a péri victime d'intoxication par la fumée dégagée, en tentant de s'échapper du bâtiment, ont indiqué des témoins. Un autre responsable de la mosquée, ayant tenté en vain avec l'imam d'éteindre l'incendie, a réussi in extremis à sortir. Il a été légèrement blessé par l'inhalation de la fumée.

L'homme responsable de l'incendie criminel a été interpellé sur les lieux par la police. Il a en fait été enfermé à l'intérieur de la mosquée par des fidèles qui l'ont retenu alors qu'il tentait de s'échapper, a expliqué la police.

«A l'heure actuelle, il y a un seul suspect», a indiqué le substitut du procureur, sans exclure qu'il puisse y avoir des complices. Son nom n'a pas été divulgué et le procureur a souligné qu'il était trop tôt pour évoquer une piste. «On laisse toutes les portes ouvertes», a-t-il dit.

Salafistes pointés du doigt

Un responsable chiite, Azzedine Laghmich, travaillant dans la mosquée, a affirmé que les slogans criés par l'agresseur, liés au conflit en cours en Syrie, pointaient en direction du mouvement salafiste anti-chiite. «C'est un salafiste, tous les témoignages des gens présents le montrent».

Selon ce responsable, la mosquée visée avait reçu dans le passé des lettres de menace de sunnites, liées notamment au conflit en Irak. Il a mis en cause «le discours haineux prêché dans certaines mosquées» salafistes de la ville.

La communauté sunnite est largement majoritaire à Bruxelles, tandis que les chiites ne représentent qu'une infime partie des musulmans dans la capitale belge. La ministre belge de l'Intérieur, Joëlle Milquet, s'est dite «très choquée par les faits qui se sont produits», qu'elle a condamnés «avec fermeté et indignation».

12:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

12/03/2012

Une centaine d'enfants français mourraient chaque année à cause de la viande halal

En refusant d'étiqueter la viande halal et en accordant une dérogation aux normes d'hygiène européennes pour l'abattage, le gouvernement français est responsable de morts qui pourraient être facilement évités... s' il écoutait les scientifiques plutôt que les islamistes.

Extrait du documentaire de France 5 ‘La vérité si je mange’ du 11/03/2012:

"Selon la législation européenne, l'abattage doit se faire après étourdissement de la bête et la tête en bas, l'oesophage est ligaturé justement pour éviter que le contenu de l'intestin ne se répande sur la viande. Mais il y a une dérogation européenne pour l'abattage rituel. Un rapport d'expert avait déjà attiré notre attention et souligne les risques liés à l'abattage rituel. Il est mis en évidence que "l'impossibilité matérielle de ligaturer l'oesophage des animaux est très préjudiciable à la salubrité des produits obtenus, car elle se traduit par une souillure massive du bas des carcasses (dont la tête) occasionné par l'abondant épanchement à travers la section béante de l'oesophage des matières stercoraires en provenance de l'estomac"

Commentaire du toxicologue Jean-Louis Thillie: "Cette augmentation de la contamination des steack hachés par l'Echerichia Colli (note: bactérie mortelle) me parait [corrélée] avec l'augmentation de la consommation de la viande halal ou casher (...) avec toutes les bactéries susceptibles d'être pathogènes pour l'homme"

il ajoute: "ça atteint les jeunes, soit définitivement , soit ce sont des infections mortelles, soit des transplantation rénales, c'est inadmissible. On a eu 26 décès de la vache folle, ou de la variante  Creutzfeldt-Jakob chez nous en France. Et chaque année on a plus d'une centaine d'enfants qui meurent de ces beasteaks hachés"

Question du documentaire: "Mais comment à l'heure de la taçabilité ces viandes à risque se retrouvent-elles commercialisées sans aucune mention spéciale et sous la forme de steack hachés?" A cause de la soumission de l'UMP aux islamistes, dont la direction demande aux députés qui voudraient l'étiquetage d'abandonner.

Selon la Fédération vétérinaire européenne: « l'abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ».

15:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Arrestation de 150 islamistes insurgés par la police danoise

120308_black_cobra_muslimer_glostrup_stormning_domstol.jpg

Source anglophone.

"150 membres du gang musulman des "Black Cobra" (qui réclame l'application de la charia) ont tenté de prendre d'assaut un poste de police et un tribunalLa raison de l'agression est le procès contre deux sympathisants pakistanais des Hells Angels (gang de motard) qui avaient tiré sur un certain nombre d'islamistes du gang Black Cobra.

Les 150 individus étaient venus exiger "vengeance." Bon nombre des immigrants criminels des Black Cobra étaient masqués.Un grand nombre d'officiers de police sont intervenus, ont fouillés et arrêtés les  musulmansEnviron 20 armes différentes ont été trouvées sur les voyousLa police a été soumise à des jets de bouteilles.

Les criminels musulmans ont ravagé et saccagé plusieurs banlieues nord et provoqué des émeutes afin de se venger des arrestationsLa guerre entre les Hells Angeles et les gangs islamiques  continue également sans relâche.

Ces six derniers mois, tous les tirs par armes à feu, une cinquantaine, à Copenhague, sont liés à une lutte de pouvoir entre les Hells Angels et les gangs musulmans agglomérés autour des Black Cobramaintenant habituellement appelés les "gangs de la charia". Black Cobra est  très implanté dans la ville de Malmö.

La situation est tellement désastreuse à Copenhague que la police semble avoir renoncé à certains districts, les services municipaux ont cessé de fonctionner et le public est invité à rester à l'intérieur ou à éviter les districts."

15:02 Publié dans 19- DANEMARK | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/03/2012

Irak: une centaine de jeunes au look islamiquement incorrect tués par la police des moeurs

6a01156fb0b420970c016302a63304970d-800wi.jpg

Source : Dozens of Iraqi teenagers stoned to death for ‘emo’ haircuts: activists, Al Arabyia, 12 mars 2012. Traduction par Poste de veille

Des activistes irakiens ont sonné l’alerte : des dizaines d’adolescents ont été exécutés par la police religieuse à cause de leur coupe de cheveux « emo ».

Les activistes ont dit au quotidien al-Akhbar basé au Caire qu'au moins 90 adolescents irakiens au look « emo » avaient été lapidés par la police des mœurs le mois dernier. La violente répression contre les adolescents irakiens « emo » est intervenue après que le ministre de l’Intérieur les a qualifiés d'«adorateurs du diable ».

Une déclaration du ministre de l’Intérieur affirme que « "le phénomène emo", ou adoration du diable, est investigué par la police des mœurs qui a l’autorisation de l’éliminer dès que possible car il représente une menace et a des répercussions négatives sur la société. Ils portent des vêtements étranges et ajustés décorés avec des photos de crânes et ils utilisent de la papeterie en forme de crânes. Ils portent aussi des anneaux au nez et sur la langue et se livrent à d’autres activités bizarres ». La déclaration précise que le ministère de l’Éducation a autorisé la Police des mœurs à entrer dans les écoles de Bagdad et à pointer les étudiants ayant un look occidental.

Les activistes ont dit au journal qu'un groupe d'hommes armés habillés en civil ont conduit les adolescents dans des endroits isolés il y a quelques jours, ils les ont lapidés à mort et ont jeté leurs corps dans des bennes à ordures à travers la capitale, Bagdad. « Ils commencent par jeter des blocs de béton sur les bras des garçons, puis sur leurs jambes, avant de donner un coup final sur la tête. S’il n’est pas mort, ils recommencent », a déclaré au journal une personne qui a réussi à s’échapper.

Le nombre exact de morts reste inconnu, mais Hana Al-Bayaty du Tribunal de Bruxelles, une ONG qui s'occupe des questions irakiennes, a déclaré que les chiffres actuels se situent « entre 90 et 100 ». Les activistes affirment que des tracts distribués à Bagdad avisent les adolescents d’éviter le style « emo », et que dans certaines régions, des adolescents homosexuels ont été tués à coups de blocs de béton sur la tête.

12:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/03/2012

Maroc: 90% des demandes de visas pour la France acceptées

464900_photo_1331300190871-1-0_09032012143811_medium.jpg?1331309753

Le ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue frrançais Alain Juppé à Rabat, le 9 mars 2012

Lu dans Au fait Maroc (extrait):

"Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani et son homologue français, Alain Juppé, ont plaidé vendredi à Rabat pour une coopération triangulaire Maroc-France-Afrique à travers le développement de programmes d'action en Afrique.(...)Le chef de la diplomatie française a, en outre, annoncé que 90 pc des demandes de visas déposées dans les différentes représentations consulaires françaises au Maroc, ont été acceptées, assurant que la France veillera à alléger encore les procédures d'obtention de visas"suite

Dans la même logique Alain Juppé a fait acheter un terrain par la mairie de Bordeaux afin de le mettre à disposition d'un islamiste marocain, Tareq Oubrou, qui se réfère dans ses ouvrages aux plus extrémistes des juristes hanbalites (Ibn Tayymiya, Ibn Qayyim Al-Jawziyya) et au fondateur des Frères Musulmans Hassan al-Banna.

Pour une analyse complète du futur imâm de la Grande mosquée de Bordeaux lire Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis. 

17:31 Publié dans 04 - COLLABORATION, 12- IMMIGRATION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Syrie: l’islam dans la révolution (Par Thomas Pierret)

Thomas Pierret est maître de conférences en islam contemporain à l’université d’Édimbourg. Il vient de publier un ouvrage intitulé Baas et islam en Syrie. La dynastie Assad face aux oulémas (Paris, PUF, 2011).

Lire son article très intéressant dans la revue Politique Internationale.

10:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

09/03/2012

Amel Bent souhaterait aussi porter le voile un jour comme Diam's.

Amel Bent a eu un énorme soutien médiatique pour sa chanson "nouveau français" (clip)

Son ex copain Moussa Kouissi a lui été condamné à 15 ans de prison pour le meurtre de Moustapha à Pantin en 2006.

20:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Mosquée de Pontoise: "exterminer les sionistes"; "aider les combattants du Soudan"

Le "collectif cheik Yassine" (1938-2004) du nom de l'ancien dirigeant du Hamas neutralisé en 2004, s'est fait connaitre les années passées en manifestant devant la mosquée de Paris afin de dénoncer les relations de Dalil Boubaker avec la communauté juive.

Vendredi 17 février, le meneur du groupuscule a installé sa sono devant la mosquée salafiste de Pontoise, a harangué les fidèles, qui l'ont écouté poliment tout au long d'un discours qui a fait mouche.

Jouant sur le syndrome de victimisation, il ose faire un lien entre les lois françaises contre le voile à l'école ou la burka... avec le massacre de Srebrenica !

Alternant ses diatribes en français et en arabe pour les propos les plus sulfureux, il finit son discours en arabe, dont voici la traduction :

"Que Dieu casse le dos de ceux qui veulent du mal à l'islam et aux musulmans, renforce les palestiniens, détruisse les sionistes et les extermine, extermine tous ceux qui ne sont pas ennemis du sionisme, aide les combattants en Tchéchênie et en Irak, détruise le colonisateur et l'extermine, aide les combattants en Syrie, détruise leurs ennemis, aide les combattants au Cashmire, au Soudan, et partout ailleurs"

Le chant final: "Par cette foi nous vivons, pour cette foi nous mourons et nous combattons."

Tout combat entrepris par des musulmans dans le monde serait forcément bon, quand bien même il s'agit du gouvernement islamiste Soudanais qui a massacré des millions de Chrétiens ces vingt dernières années, dont le président Omar El-Bechir est aujourd'hui poursuivit par le CPI pour crimes  contre l'humanité,  quand bien même il s'agit de méthodes terroristes qui touchent des civils.

Relire aussi notre article précédent :

Le "Livre du Jihâd" enseigné à la mosquée de Pontoise

Le "Livre du Jihâd" est un chapitre  (pages 466 à 485) de l'ouvrage Boulough Al Maram enseigné tous les mardi à la mosquée de Pontoise selon son programme scolaire. L'islam "ouvert" selon le Préfet et le député-maire Philippe Houillon (UMP). Lire l'article

14:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

"Halalisation française" (F.O.G - Le Point)

Par FRANZ-OLIVIER GIESBERT 

"Ce n'est pas une affaire anecdotique, mais une sorte de scandale d'État, enfanté par les excès du communautarisme et la cupidité extrême de l'industrie de la viande ou de la grande distribution. Sans oublier la duplicité de nos politiciens.

La République est-elle encore vraiment laïque ? Les Français mangent halal sans le savoir, puisque leur industrie produit beaucoup plus de viande de ce type que nécessaire. Logique, ça permet de "marger" plus : on supprime un poste de la chaîne d'abattage, celui de l'étourdissement, et qu'importe si l'on saigne directement les bêtes, avec toutes les souffrances - et les toxines - afférentes. L'essentiel n'est-il pas de gagner davantage ?Lire la suite dans Le Point

00:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |