13/11/2012

France 3 mésinforme sur les snipers de Sarajevo: ils étaient surtout bosno-musulmans (35 français tués)

44196982.jpgDans le documentaire Les cht'is d'Allah, le gang de Roubaix, diffusé lundi soir, France 3 présente les snipers de Sarajevo qui tiraient sur les civils et les Casques bleus comme étant des Serbes, alors que les 2/3 des soldats français morts lors de cette guerre le furent par des snipers bosniaques (voir plus bas). Immédiatement après l'évocation de Snipers forcément serbes le documentaire montre les images horribles du résultat de tirs d'obus sur un marché de civils, mais sans donner le nom des auteurs alors qu'il est aujourd'hui historiquement établi que les obus  tombés sur le marché de Markalé étaient tirés depuis les positions bosniaques. Technique ignoble visant à tirer sur ses propres compatriotes pour faire porter le chapeau aux Serbes.  On comprend que la chaîne de gauche France 3 refuse d'écorner l'image de François Mitterrand qui soutenait à l'époque l'islamiste Alitja Izebtegovic contre les Serbes sous demande (déjà) de BHL.

Voici des témoignages de première main pour les sceptiques :


"Je n'oublierai jamais, non plus, ce soldat français grièvement blessé, à Dobrijna, par un sniper bosniaque. Pour moi, ce fut le sommet de l'horreur, car il était en train, précisément, de distribuer de la nourriture à la population bosniaque."

Général Briquemont, L'Express, 03/02/1994

 

"Même avec des ordres rapides, l’acquisition des objectifs est trop longue face à des ennemis fugitifs et cachés. Surtout, nous restons liés à l’idée qu’il faut tirer sur des cibles visibles, comme au champ de tir. Nous cherchons à abattre des hommes sans comprendre que le but de ce combat est purement psychologique. Les miliciens bosniaques qui nous agressent cherchent, au mieux à nous empêcher de nous installer au milieu de leur secteur, au pire à nous tester."

UNE EXPERIENCE DE LUTTE CONTRE LES SNIPERS À SARAJEVO (1993-1994) Récit du Lieutenant Michel Goya


"J'étais à Sarajevo quand les snipers bosniaques musulmans ont tué deux fillettes qui jouaient près de la ligne de front , dans le quartier serbe de Grbavica" Général américain Michael Rose

 

"Ces Snipers musulmans visaient des casques bleus de la Forpronu. C'est ainsi que les Musulmans de Bosnie ont tué plus des deux tiers des 56 Casques bleus français tués sous les balles.La grande majorité des morts des Casques bleus français est liée à des tirs provenants de miliciens bosniaques. Cette accusation est étayée par les déclaration de membres du gouvernement français rapportés par Jean Daniel (Nouvel Obs)par les déclarations d'officiers supérieurs français tels que l'amiral Lanxade ou le général Pierre-Marie Gallois, le colonel Legrier ou le commandant Franchet"

Colonel Patrick Barriot, médecin à l'antenne chirugicale n°7 durant la guerre.

 

"Le commandant Franchet, officier d'état-major de la Forpronu, décrit les provocations des musulmans bosniaques et les tireurs embusqués visant les civils musulmans ou des casques bleus français. (pour mieux faire porter le chapeau aux Serbes). Il donne également de nombreux détails sur les provocations des Bosno-musulmans, en particulier le travail des tireurs embusqués de la 521ème brigade bosniaque du major Mujanovic le 19 novembre 1992 à Bosanska Krupa. Il cite le nom de deux Casques bleus français, le segent Vaudet et le caporal Marot, abbattus en 1992 par des tireurs bosnaques embusqués à Sarajevo." extrait tiré du livre de Patrick Barriot et Eve Crépin, Le procès Milosevic ou l'inculpation du peuple serbe, édition L'Age d'Homme.  

Le document de l'ECPAD "les Forces françaises dans la guerre de Bosnie" publie même une photo d'un Sniper bosniaque. www.ecpad.fr/wp-content/.../Dossier-thema-Bosnie-avril-2012.pdf

01:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.