27/11/2012

Londres: la conférence d'un imâm enseignant le meurtre des homosexuels à l'Université de Brunel crée la polémique (Huffpost)

La polémique enfle dans la presse britannique, c'est maintenant le Huffington Post du 26 novembre (version anglaise) qui relate l'affaire, les associations étudiantes se mobilisant contre la venue du théologien musulman. Nous avons synthétisé le long article du HuffPost :

Phillips Promesses, président de l'Union des étudiants Brunel (UBS), a confirmé qu'une "manifestation pacifique" aurait lieu ce jour car "L'UBS est au courant de la venue la semaine prochaine  de Abou Oussama, et est conscient des propos controversés qui lui sont attribués  (...)

o-ABU-USAMAH-570.jpg

Abu Oussama dans un documentaire de Channel 4,  Dispatches report, Undercover Mosque,  diffusé en 2007 est filmé disant: «Celui qui quitte l'Islam pour toute autre religion doit être tué dans un état islamique." 

et

"Voulez-vous pratiquer l'homosexualité avec les hommes? Prenez cet homme homosexuel et  jetez-le en haut d'une montagne.

"Allah a créé la femme, même si elle obtient un doctorat, déficiente. Son intelligence est incomplète. Elle souffre peut-être d'hormones qui font d'elle une émotionnelle. Il faut deux témoins feminins pour équivaloir un témoin masculin [dans les tribunaux islamiques]."

La police qui a enquêté sur ces propos est allé dans le sens de Abu-Ussama expliquant que ses propos ont été sortis de leur contexte (sic)

The Crown Prosecution Service (équivalent de la police judiciaire) a suspendu toute poursuite donnant raison à l'imâm et qualifiant le documentaire de Channel 4 de "distordre la réalité" en ne diffusant que de courts extraits ("The splicing together of extracts from longer speeches appears to have completely distorted what the speakers were saying.")

Le porte parole de l'Université affirme pour l'instant maintenir la conférence de l'islamiste afin de respecter la liberté d'expression, et a simplement demandé au très spécial conférencier de garantir de ne pas émettre des propos haineux.

Peter Tatchell, militant des droits de l'homme, a déclaré au Huffington Post que l'Université au Royaume-Uni avait «doubles standards».

"Abou Oussama approuve l'assassinat des gays et des musulmans qui renoncent à leur foi.

"L'université de Brunel ne permettrait jamais à une conférence donnée par un suprématiste blanc qui  utiliserait des insultes racistes et a préconiserait l'assassinat des personnes noires. Pourquoi deux poids deux mesures? La liberté d'expression ne comprend pas le droit d'inciter à la violence. Il crée une atmosphère d'intimidation qui réduit la liberté des gens à dire ce qu'ils pensent. " (source)

Voit tous nos articles de notre catégorie Grande Bretagne. 

17:34 Publié dans 20- GRANDE BRETAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.