30/11/2012

Syrie: les insurgés soutenus par Paris derrière l'attentat de Jaramanah, 50 morts.

Lu dans Le Figaro :

"Jaramanah, vaste quartier à 5 km de Damas, peuplé en majorité de druzes, d'alaouites et de chrétiens, les minorités qui soutiennent encore le régime de Bachar el-Assad. Contrôler Jaramanah c'est couper la circulation entre Damas et l'aéroport -donc aboutir à sa fermeture- et c'est disposer d'une voie d'accès à la capitale par le sud.

(...) De récentes négociations ont eu lieu entre des dignitaires religieux proches de l'Armée syrienne libre et des représentants de Jaramanah. Les premiers souhaitent l'ouverture de passages leur permettant de s'approcher de Damas. Mais les représentants des minorités ont refusé. En représailles, un double attentat suicide, vraisemblablement commis par des groupes islamistes radicaux proches d'al-Qaida, a tué mardi dernier plus de 50 personnes à Jaramanah."

16:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.