03/12/2012

Egypte: la Haute magistrature remplacée de facto par les "savants" d'Al-Azhar

Les lois égyptiennes devront désormais se conformer à la jurisprudence islamique avant tout, et devront être validées par les oulémas d'Al-Azhar. La Haute cour constitutionelle dans sa forme actuelle est condamnée, et ne servira demain qu'à entériner les avis islamistes sans autre boussole que la Charia.

Lu dans Le Figaro :

"En fin de matinée, les manifestants ont gagné. Un porte-parole annonce que la cour se met en «grève ouverte», dénonçant l'«assassinat psychologique» des juges. La grève des 19 «Sages» lève le dernier obstacle juridique à la marche forcée du président Morsi, issu des Frères musulmans, vers la promulgation de la loi fondamentale contestée.(...)

"Le fossé qui s'est creusé entre les deux Égypte paraissait difficile à combler dimanche matin, devant le siège de la Haute Cour. Comme lors de la grande manifestation de samedi, les militants ne pratiquent pas l'art de l'esquive cher au président Morsi, qui parle d'«unir les Égyptiens». Pour eux, la nouvelle Constitution, c'est surtout le triomphe » du Coran. Le texte réserve aux savants de l'université islamique d'al-Azhar le rôle de conformer le droit à la «jurisprudence des écoles sunnites" Suite

09:28 Publié dans 23- EGYPTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.