05/12/2012

Le directeur de la campagne contre l'islamophobie soutient la liberté de "niquer la France"

arton3631.jpg05/12/2012 — 15h45
PARIS (NOVOpress) — L’hebdomadaire gaucho-culturel les Inrocks, dont le propriétaire est Mathieu Pigasse de la banque Lazard – qui vient d’obtenir plusieurs contrats avec l’Etat–  et dirigée par Audey Pulvar, vient de se signaler par une pétition de soutien aux deux Saïd (Saïdou du groupe Zep et Saïd Bouamama, “sociologue”). En effet, ces deux derniers ont été condamnés, suite à une action en justice de l’Agrif, suite à la parution du livre « Nique la France, devoir d’insolence »

Se parant de la vertu d’insolence et d’une certaine tradition polémiste et libertaire, l’hebdomadaire bien pensant Les Inrocks a donc mis en ligne une pétition pour soutenir ces deux personnages. Le texte de cette pétition est un cas d’école : les mêmes qui nous ont déjà expliqué maintes fois que le racisme anti-blanc et le racisme anti-Français n’existaient pas, nous disent désormais qu’écrire ou chanter “Nique la France” serait carrément un acte antiraciste ! (sic).

D’autant que la liste des signataires est particulièrement édifiante : Houria Bouteldja, Rokhaya Diallo, mais également Marwan Muhamad le porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

Intrigué par cette signature, Novopress a contacté le CCIF pour avoir quelques explications. Et pendant l’entretien (fichier ci-dessous), une militante du CCIF a botté en touche, indiquant que la fonction de porte-parole du CCIF n’est pas précisée avec la signature de Marwan Muhamad. Marque d’une certaine gêne ?

17:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.