11/12/2012

Les gentils musulmans américains du documentaire de Paul Moreira/Canal+ soutiennent Morsi et sa constitution islamique

paulmoreira.jpgDans le documentaire intitulé Islam, antéchrist et jambon beurre: enquête sur la machine anti-islam diffusé l'année dernière sur Canal+, Paul Moreira s'était donné pour mission de dénoncer les islamophobes en tentant de tourner en dérision leurs craintes. Aux Etats-Unis il présenta les activistes islamovigilants (Pamela Geller et Robert Spencer notamment), comme des illuminés osant voir des islamistes dans le Council of American Islamic Relations (CAIR), plus grand lobby muslman américain. Moreira était allé à la rencontre du CAIR dans ses bureaux feutrés de Washington où il avait obtenu la garantie verbale qu'ils étaient gentils, et les islamophobes méchants.

Nous avions rappelé dans Le mensuel de l'Observatoire de février 2012 les liens du CAIR avec les Frères Musulmans. Le site officiel des Frères Musulmans Ikwanweb avait publié une interview d'un membre du Conseil de la confrérie, Mohammed Habib (le 24 août 2008), dans laquelle celui-ci reconnaissait ouvertement que la direction égyptienne des Frères entretient des liens avec le CAIR.

Omar Ahmad, co-fondateur du CAIR, avait déclaré lors d'une conférence: " L'islam n'est pas venu en Amérique à l'égal des autres religions, mais pour dominer. Le coran devrait être l'autorité suprême en Amérique, et l'islam devrait être la seule religion acceptée sur terre". Pour plus de preuves sur la nature extrémiste du mouvement, lire Muslim Mafia (WND Books,2009) , une enquête explosive de deux journalistes infiltrés plusieurs mois dans le CAIR...publiée pourtant deux ans avant le reportage puéril de Moreira.

Dès lors, il n'y aura plus que Canal+ pour s'étonner de la défense actuelle des Frères Musulmans égyptiens -dont la nouvelle constitution basée sur la charia- par les responsables  du CAIR:

Source : CAIR Targets Morsi/Brotherhood Critics, IPT News, 5 décembre 2012. Extrait traduit par Poste de veille

"Le directeur de CAIR-Los Angeles, Hussam Ayloush, a fait l’éloge de Morsi pour s’être octroyé davantage de pouvoirs afin d’empêcher la «magistrature corrompue» de saper et défaire chaque étape du processus démocratique.»

Dans un post sur Facebook, Ayloush blâme l’opposition laïque pour les conflits internes en Égypte. «Une grande partie de l'opposition égyptienne semble être plus intéressée à s'opposer à Morsi et aux Frères musulmans qu’à réellement aider l’Égypte à devenir une démocratie stable et institutionnelle ».

Cyrus McGoldrick de CAIR-New-York a dénigré le mouvement d'opposition à Morsi, le décrivant comme le «dernier soubresaut de la vieille garde pro-Occident/Moubarak/Israël désireuse de préserver le pouvoir de la magistrature». La directrice de CAIR-San Francisco, Zahra Billoo, rejette les préoccupations américaines voulant que la constitution islamiste ne protège pas les droits humains. «Pourquoi nous soucions-nous ce que prévoit la Constitution égyptienne sur les détentions indéfinies quand elles sont pratiquées par le gouvernement américain ? », a-t-elle écrit lundi sur Twitter."

 

22:44 Publié dans 04 - COLLABORATION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.