02/01/2013

L'imâm islamiste Tareq Oubrou, nommé Chevalier de la Légion d’honneur !

Institué par Napoléon Bonaparte le 19 mai 1802, l’ordre national de la Légion d’honneur récompense « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation ».  Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les Bordelais ont la surprise de voir Tareq Oubrou, leur imâm radical promu au grade de chevalier, alors que pour lui la Nation doit être remplacée par un Califat transnational, "la frontière entre les peuples musulmans" étant "une méprisable hérésie".

Né au Maroc (naturalisé français comme nombre d'islamistes)  il est un grand admirateur du fondateur des Frères musulmans, Hassan Al Banna auquel il a consacré des longues conférences filmées. Extraits :


Hasan Al-Banna conference en francais1/5 

"le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour restaurer ce Califat" 

"L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans."

La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef d’Etat."

"La politique des musulmans ce n'est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge"

L’imam Al-Banna veut qu’on soit comme des salafistes car on interprète pas, car l’interprétation peut prêter à l’abus, par conséquence on peut risquer d’abolir une caractéristique (des attribus de Allah)»  « on entre pas dans le comment car c’est un champs qui est  hors de portée par rapport à notre raison. Ce n’est pas une innovation de la part de Al-Banna car c’est une attitude qui a été adopté par Muhammad et ses compagnons »  

tout homme qui réfute un verset formel du Coran, ou bien qui interprète un verset du Coran abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’islam"          

Source : Tareq Oubrou, Les bases de la compréhension de l’islam chez l’imam Al-Banna. conférence visionnable en ligne. datation non précisée, estimée au milieu des années 90.

Pour une biographie détaillée et plus de preuves accablantes de l'intégrisme de T.Oubrou, lire Ces maires qui courtisent l'islamisme (éditions Tatamis, 2010), le premier chapitre est entièrement consacré à Bordeaux. Oubrou ne s'est risqué à aucun commentaire sur ce livre qui le déshabille, se sachant entièrement cerné. Seuls les journalistes croient encore à son rôle de composition de républicain, personnage qu'il joue à merveille pour obtenir sa Grande mosquée à Bordeaux.

Joachim Véliocas. Observatoire de l'islamisation.

10:47 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tareq oubrou, oubrou, tareq, tariq oubrou | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.