12/01/2013

J-F Copé trouve légitime que des moniteurs encadrant des enfants refusent de s'alimenter

Mohammed Moussaoui, chef du Conseil Français du Culte Musulman est interrogé sur Oumma.com sur sa rencontre de mise au point avec le chef de l'UMP sur l'affaire ridicule des "pains aux chocolats". 

2011-04-05T183132Z_1065646432_PM1E7451KSI01_RTRMADP_3_FRANCE-ISLAM_0.JPG
Il révèle que Jean-François Copé s'est défendu en rappelant qu'il avait soutenu les moniteurs musulmans  suspendus l'été dernier pour avoir refusé de manger alors qu'ils encadraient des dizaines de jeunes enfants. La mairie de Gennevilliers dirigeant la colonie de vacances faisait mentionner sur les contrats de travail la nécessité de s'alimenter suite au malaise d'une monitrice au volant d'un véhicule l'année précédente. La mairie expliqua dans un communiqué que les quatre musulmans
 "n'ont pas respecté, en cours de séjour, les obligations de leur contrat de travail, pouvant ainsi mettre en cause la sécurité physique des enfants dont ils avaient la responsabilité"

Pour Jean-François Copé, le respect de la charia et les bonnes relations avec les  musulmans semblent passer avant la sécurité des enfants pouvant donc être, exemple, promenés en voiture à 19h par des individus à jeûn depuis 6 heure le matin.

Voici l'extrait de l'interview : 

"Oumma: Le 12 octobre, vous recevez un courrier de Jean-François Copé s’étonnant de votre décision, dans lequel il se défend d’être un artisan de la bouc- émissarisation des musulmans. 

Mohammed Moussaoui: Tout à fait. Il me fait part de son incompréhension face aux poursuites engagées contre lui, évoquant déjà une mauvaise interprétation de ses propos. Pour me prouver sa bonne foi, il insiste également sur le fait qu’il a pris fait et cause pour les quatre animateurs de colonies de vacances démis de leur fonction, cet été, à cause du jeûne du Ramadan. Ce qui est vrai d’ailleurs, et je n’ai pas été insensible à cela.Lire l'interview intégrale

11:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.