Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2013

50% des mosquées en Grande Bretagne sont contrôlées par les Déoband (Talibans)

 3c7ac2d6a5871e05dda203661e66c249.jpg

Dépêche AFP du 07/09/2007 (extrait)

 

    “Près de la moitié des mosquées de Grande-Bretagne sont gérées par une secte radicale de l’islam sunnite, dont le chef spirituel au Royaume-Uni appelle les musulmans à “verser le sang” au nom de la religion, a indiqué le Times dans son édition d'aujourd'hui. Citant une copie d'un rapport de police, le quotidien précise que plus de 600 des 1.350 mosquées britanniques sont gérées par la secte Deobandi, mouvement fondamentaliste présent notamment en Afghanistan et au Pakistan et qui prêche un islam délivré de l'influence "amorale" de l'Occident".

Pour en savoir plus sur Riyadh ul Haq, leader des deoband en GB, cliquer ici pour une biographie, et ici pour des extraits de prêches.

Connaitre l'Islam enseigné par le juge Muhammad Taqi Usmani, un des plus éminents de l’école déobandi (courant de l’Islam sunnite majoritaire au Pakistan et donc en Angleterre et non simple « secte » déviante  comme le sous entend l’AFP)

Pour une revue des principaux mouvements islamiques en GB cliquer ici

 

15:42 Publié dans 20- GRANDE BRETAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, france, politique, modem, jeunes populaires | |  Facebook | |

07/01/2011

Les classiques du droit musulman à l’Institut du Monde Arabe : le sens du Djihâd

 

dominique-baudi-ima.jpg 

Dominique Baudis (UMP) assume-t-il héberger une littérature djihadiste dans son Institut ?

Pour comprendre le Djihâd en phase de revitalisation, nous publions à nouveau cette enquête de septembre 2007 exposant des morceaux choisis d'ouvrages présents à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe. En l'occurence les traités de droit musulman, disponibles dans toutes les bibliothèques musulmanes, appellant au djhâd contre ceux qui refusent de se convertir ou de se soumettre à l'Odre islamique. Qu'en pense l'euro-député Dominique Baudis (UMP) qui préside l'IMA ? Nous doutons qu'il ait lu les livres de la bibliothèque dont il est responsable...

 

1- La Risâla d’Al Qayrawânî

   La Risâla (L'Epître), d’Ibn Abî Zayd Al-Qayrawânî, est l’épître de référence chez les sunnites de rite malékite. Le rite malékite est officiel au Maroc et en Algérie, majoritaire en Tunisie et au Sénégal. Voir à ce titre la présentation de Al-Qayrawânî par le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques marocain. Le rite  malékite a été choisi par l’Institut de théologie de la Grande Mosquée de Paris, et les milliers de pratiquants en France, issus du Maghreb, suivent les prescriptions des « Savants » de cette école juridique.

   Considéré comme « L’Islam du juste milieu » le malékisme, pratiqué intégralement, est aussi dangereux que le Wahhabisme saoudien.

 

  Concernant le jîhâd voici la photo du chapitre 30, page 85, issu de l’exemplaire de l’Institut du Monde Arabe édité par l’Office des Publications Universitaires, Alger (code bibliothèque 244.221 IBN A).


Si les "infidèles" refusent l' "invitation" (le fameux appel) à embrasser l'islam, ou le statut de dhimmi, ils doivent être combattus par les armes :

79e369cef8c687b0b8652fdaff7666a7.jpg

2- La Risâla de l’imâm Ash-Shâfî

    L’imâm Ash-Shâfi (767-820), est le fondateur de l’école chaféite. Contemporain et élève de l’imâm Malik Ibn Anas (710-795), fondateur de l’école malékite, les différences des deux écoles sont donc minimes, et relèvent plus de différences d’ordre méthodologiques que de divergences sur le fond de la charia. Le chaféisme restreint la place du jugement personnel (ray’) ainsi que le recours à l’analogie (qiyas) pour juger du comportement  présent, par rapport aux situations analogues trouvées dans les traditions (Hadith) fournissant les solutions jurisprudentielles. Le Chaféisme fut l’école officielle du Califat abbasside (750-1258). Il est pratiqué en Indonésie, Thaïlande, aux Comores, aux Philippines et en Inde et est religion d'État au Brunei Darussalam et en Malaisie.

    L’ouvrage majeur de Shâfi est sa Risâla. La traduction française de Lakhdar Souami chez Actes Sud est disponible à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe sous la référence 244.231.SAF.

   Ouvrage beaucoup plus volumineux que la Risâla de Al-Qayrawânî (qui est elle une simple synthèse à destination du peuple), la partie consacrée au jihâd est argumentée par de nombreuses citations du Coran et des Hadith, les deux sources du droit.

 Voir les extraits scannés des pages (248-249), (250-251), (252-254). Le djihâd  y est clairement offensif.

Bien d'autres ouvrages prônant la guerre offensive sont disponibles aussi bien à la bibliothèque qu'à la librairie de l'Institut. Nous avons des preuves vidéos en plus des scans d'au moins 5 ouvrages de référence. Tout cela est à la disposition de la justice française...

    On mesurera toute l’inanité des propagandistes qui essayent de faire passer le djihâd comme un simple recours de légitime défense ou comme avant tout un « effort spirituel contre ses mauvais penchants ». C’est le cas des médiatiques Eric Geoffroy et Malek Chebel. On remerciera le Monde des religions pour avoir fait appel à l’islamologue Marie Thérèse Urvoy dans son numéro de ce mois consacré au jihâd dans le Coran. La vérité est une denrée rare en France sur le sujet. Ici, nous nous contentons de la vérité des textes, sélectionnés par l’Institut du Monde Arabe.

Observatoire de l’islamisation, septembre 2007.

14:57 Publié dans 02- COMPRENDRE L'ISLAM | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, politique, uni assas, jeunes populaires, christiannisme, france | |  Facebook | |

10/03/2008

Lyon : un élève sur trois ne mange plus de porc

   Un article du Figaro révèle l’ampleur de l’islamisation scolaire :

À Lyon, un tiers des élèves ne mangent plus le plat principal, jugé impur. Un phénomène devenu massif ces dernières années dans les cantines du primaire, à en croire les chiffres avancés par la mairie de Lyon. Lire la suite sur le site du Figaro.

18:31 Publié dans 11- L'islam à l'école | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump;modem, politique, fn | |  Facebook | |

03/02/2008

Le site français du Ministère des Affaires Islamiques saoudien publie des appels à l'extermination des juifs, au jihâd et à l'éxecution des apostats

28b9da5d98781cb9779a7df65f355f4d.gif
 Alors que MAM vient d'annoncer à grand renfort d'une longue interview dans le Figaro, "Je veux mettre fin à la propagande terroriste" son plan contre les sites islamistes dangeureux, hébergés à l'étranger, on lui conseille de commencer par un site très officiel et identifiable, celui du Ministère des Affaires religieuses saoudien, dont nous avions dénoncé le contenu en Juillet 2007. Depuis, il est toujours en ligne. Nous republions donc la même note d'alerte, qui n'a pas l'air d'inquiéter le Ministère de l'Intérieur français :

   

    L’Arabie Saoudite, dont on sait à quel point la diplomatie française sait traiter avec déférence les représentants afin d’obtenir des marchés (voir à ce titre le chapitre 9 de mon livre), ne fait jamais l’objet d’aucunes critiques lors des visites officielles, alors même qu’elle emprisonne les Chrétiens qui osent célébrer des messes, qu’elle couvre l’idéologie la plus meurtrière du siècle débutant : l’Islam wahhabitte. Et bien la France ferait bien d’adresser des remarques courtoises mais fermes au Royaume car son Ministère des Affaires Islamiques, des Waqfs, de l’Appel et de l’Orientation vient de mettre en ligne un site Internet en français qui contient des dizaines d’appels au meurtres à l’encontre des apostats, des juifs et des polythéistes, des auteurs d'adultères (le Président Français était donc concerné jusqu'à hier) (cliquer ci-dessous)

Lire la suite

15:45 Publié dans 01 - COMMUNIQUES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, jeunes populaires, mpf, modem, politique, france, royal | |  Facebook | |

19/01/2008

Verset abrogeant (nâsikh), verset abrogé (mansûkh)

Très bonne synthèse d'une des clés essentielle de compréhension de l'islam, réalisée par le Blog Le chant du coq :    

"Pourquoi revenir sur cette règle de l’abrogation, dont j’ai déjà parlé précédemment ? Parce qu’elle constitue une clé absolument indispensable pour la compréhension du Coran et donc de l’islam. Si on ne connaît pas le sens de cette règle fondamentale, on ne peut qu’être déconcerté ou découragé devant les nombreuses contradictions présentes dans le livre saint des musulmans ; on risque également de se faire « rouler dans la farine » lors de discussions avec des musulmans rusés et/ou malintentionnés.

  Anne-Marie Delcambre consacre un bref chapitre de son dernier livre
[1]  à ce thème. Elle rappelle que « dans le cas de deux versets qui se contredisent, pour les spécialistes, le verset révélé en dernier abroge le verset révélé en premier ».

   Etant donné que dans le Coran les sourates ne sont pas classées dans l’ordre chronologique mais par ordre de grandeur décroissante (de la plus longue sourate à la plus courte, à l’exception de la première sourate), une question se pose inévitablement : en cas de contradiction entre deux versets, comment savoir quel est le verset révélé en dernier ?

   Réponse : « Il faut (…) se référer aux études des savants de l’islam pour connaître l’ordre chronologique ». Ceux-ci distinguent les sourates mecquoises (révélées à La Mecque entre 610 et 622) et les sourates médinoises (révélées à Médine entre 622 et 632).

   Le principe du verset abrogeant (nâsikh) et du verset abrogé (mansûkh) est contenu dans le Coran lui-même[...] Les premiers (tolérants) appartiennent à la période mecquoise, les seconds (violents) à la période médinoise."

Lire l'article complet 

Voir toutes les notes de la catégorie Connaître l'islam

18:05 Publié dans 02- COMPRENDRE L'ISLAM | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, politique, modem | |  Facebook | |

17/01/2008

Les musulmans de plus en plus pratiquants en France (Ifop-La Croix)

 

   Les musulmans sont de plus en plus pratiquants en France, 70% d'entre eux déclarant notamment observer le jeûne du ramadan contre 60% en 2001, selon une enquête de l'institut de sondage Ifop publiée jeudi dans le quotidien La Croix. Selon cette étude, 71% des musulmans se déclarent "croyants" et parmi eux 33% se déclarent "croyants et pratiquants". Presque quatre musulmans sur dix (39%) disent prier chaque jour. Il étaient 31% en 1994 et 33% en 2001. Parmi les plus de 55 ans, ils sont 64% à prier chaque jour et 44% parmi les 25-34 ans. La prière du vendredi à la mosquée est elle aussi en progression constante: elle concerne 23% des musulmans en 2007, contre 20% en 2001 et 16% en 1994, avec une augmentation de la pratique chez les jeunes. Quant au jeûne du ramadan, il est observé par 70% des musulmans en 2007, contre 60% en 2001 et 1994. A contrario, 20% de musulmans déclarent en 2007 ne pas jeûner alors qu'ils étaient 32% en 1989.

17:45 Publié dans 13- ISLAMISATION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, sarkozy, fn, royal, modem, politique | |  Facebook | |

11/12/2007

Constitution bis : face au « OUI » islamique manifestons notre « NON »

  
9e823d57c46fbfc011ace83319334754.jpg 
  Initiative du député Paul-Marie Coûteaux et du collectif  "Non c'est Non" :
                                                                    
    Le mercredi 12 décembre, un rassemblement pour le respect du Non aura lieu à partir de 20 heures, Place Saint-Michel (Paris 5ème), devant la fontaine.
                                          
   Ce même mercredi 12 décembre, de 19 à 20 heures 45, se tiendra à La Sorbonne (17, rue de la Sorbonne. M° Cluny ou Luxembourg - Amphithéâtre Cauchy) un colloque sur "La Nouvelle Constitution Européenne". Y sera notamment présenté le numéro spécial (n° 4) des Cahiers de L'Indépendance, dont le dossier est consacré à l'analyse de La Nouvelle Constitution Européenne - entrée libre à partir de 18 h 50.

 

 Pourquoi le « oui » serait aussi  islamique ? Il n’y a pas là de basse démagogie à affirmer cela, car toutes les organisations islamiques avaient effectivement appelé à voter Oui le 29 mai 2005. Ce consensus islamique fut tellement criant que Xavier Ternisien en avait fait un article dans le Monde du 11 Mai 2005, intitulé  « Les organisations musulmanes en majorité pour le oui »

-         L’UAM93, dont nous avions brossé le portrait , diffusa un communiqué intitulé  « musulmans, L’Europe se construira avec nous». L’argumentation de l’organisation se tenait presque : « pour laisser une chance à la Turquie » ; « pour donner à l’Europe un nouveau départ, plus humain, plus social, plus respectueux des minorités religieuses » ; « pour rendre l’Europe plus forte face aux Etats-Unis » là, l’UAM93 démontrait son incapacité à produire de l’analyse politique...

-         L’UOIF, le même mois, diffusait également son communiqué intitulé « L’UOIF vers plus d’Europe ». Bien qu’elle n’appela pas explicitement au oui, le sens implicite était plus que limpide : « L’Europe doit aussi prendre en compte les diversités culturelles et religieuses qui la composent, et c’est en ce sens que l’UOIF a exprimé sa satisfaction lors de l’adoption par le Conseil Européen du traité de Nice, de la « Charte des droits fondamentaux ... La communauté musulmane de France, partie intégrante de la nation française appelle tous ses membres à prendre conscience de l’importance du choix qui leur est proposé et appelle chaque citoyenne et chaque citoyen à contribuer à l’enrichissement du débat et à exprimer son choix en participant pleinement à cette consultation »

-          Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande Mosquée de Paris, déclara lui : « Je vote oui des deux mains. C’est mon attachement au président de la République qui parle ! Ses arguments m’ont beaucoup impressionné. L’Europe est plus nécessaire que jamais. Elle va dans le sens évident du progrès...  »

       Le Traité européen, en interdisant les contrôles aux frontières nationales, en interdisant les expulsions collectives de clandestins, en dépossédant les nations de leurs prérogatives en matière migratoire ( les délivrances de titres de séjour et les demandes d’asiles  dépendent depuis mai 2004 des votes à majorité qualifiée, en vertu du Traité d’Amsterdam) pour laisser la Commission immigrationniste impulser les projets de loi, en facilitant les élargissements futur, en garantissant le libre exercice de sa religion dans "’espace social" selon la Charte des droits fondamentaux (ce qui aboutira à l'autorisation du port du voile dans les administrations)…ne peut en effet que faciliter la colonisation musulmane. Surtout quand la lutte contre l'islamophobie devient une priorité.

     Pour voir un échantillon de textes du Traité européen étayant les affirmations ci-dessus et les intentions de la Commission en matière migratoire, cliquer ici.

Observatoire de l'islamisation, octobre 2007.

Lire la suite

19:55 Publié dans 24- UNION EUROPENNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, politique, france, fn, jeunes populaires, modem | |  Facebook | |

17/11/2007

Vendredi soir, les marocains naturalisés ont confirmé le bien fondé d'un projet de loi permettant la déchéance de la nationalité française

   C’est le Salon Beige qui relève le scandale :

   La France recevait le Maroc pour un match amical de football au stade de France. Et que s'est-il passé, hormis le résultat nul final? Les tribunes étaient rouges de drapeaux marocains. On a même vu un drapeau algérien. La Marseillaise fut sifflée, les joueurs français conspués, sifflés par le public pendant tout le match dès qu'un d'entre eux avait le ballon, des commentateurs qui ne relevaient aucune de ces manifestations scandaleuses sauf les sifflets pendant l'hymne national, voire même semblaient se réjouir de cette "ferveur", etc.
Une ambiance exécrable, anti-française, haineuse, qui n'avait rien à voir avec la simple passion de supporteurs. Le tout, dans le stade de France qui se voulait, à son inauguration en 1998, le fleuron du sport français et la vitrine d'une certaine France.
Qui relèvera? Qui réagira?  Sans doute personne. Voilà le deuxième scandale, peut-être pire encore.

Lahire

   Addendum 17/11 à 10h30 : Réactions de joueurs dans l'Equipe :
"Contre le Maroc, on se demandait si on jouait à domicile" (Landreau)
"c'était un bon match nul à l'extérieur" (Rothen)

  A noter que les marocains naturalisés « français » conservent leur nationalité d’origine.  Hassan II avait lui même affirmé ne pas croire à la francisation des immigrés « Je n’aimerais pas du tout que les Marocains fassent l’objet d’une tentative d’intégration car ils ne seront jamais intégrés. Ce seront de mauvais français. " Hassan II, 7/7, TF1, 16 mai 1993.

 

14:20 Publié dans 12- IMMIGRATION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, modem, jeunes populaires, france, politique | |  Facebook | |

09/11/2007

Vers une future libanisation de l'armée française

b7e1e3a00e703889aa34c176bd4411f2.jpg 

Lu dans l'Express du 1er novembre:

« Le premier aumônier général musulman aux armées, Abdelkader Arbi - dont le poste a été créé en 2006 - travaille à un projet permettant à la douzaine d'imams placés sous ses ordres de se rendre en pèlerinage à La Mecque »                                

                                                                                                                                                          

   Une armée musulmane ne pourra -charia oblige- faire la guerre à des pays musulmans si le scénario se présentait. Une infiltration trop importante affaiblirait notablement la cohésion de la grande muette. Un rapport publié en avril 1990 par le Centre d'études sur la sélection du personnel de l'armée de terre rapportait que « les Maghrébins commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d'obéissance, 6 fois plus d'outrages à supérieurs et 8 fois plus d'insoumissions» 

   Plus fraiche, une enquête commandée par l'Intérieur fin 2004, effectuée sur 328 jeunes musulmans « français », posait la question:

« En cas de conflit, seriez-vous prêt à vous engager pour défendre la nation? »

   70% de « non »...l'auteur de l'enquête, Khalid el-Quandili, relevait une raison majeure. Les jeunes ne conçoivent pas de « défendre la nation contre l'Islam », ce qui serait « vécu comme une trahison ».

   Avant de prendre fonction, monsieur Arbi, qui se déclare de surcroit « Algérien de coeur »1, fut un élu de la municipalité de Cléon en Seine-Maritime où siégant avec la majorité de gauche, il oeuvrait également énormément pour la mosquée de la ville. L'homme a signé une pétition en 2006 réclamant la punission du « blasphème », suite aux caricatures de Mahomet. Un activiste de l'islam militant donc.

   On l'a vu féliciter, au mois de juin 2006, l'inauguration par Nicolas Sarkozy d' un monument aux « musulmans morts pour la France » à Douaumont, créant une différenciation dangereuse entre les héros de la Grande guerre, noirs, arabes et métropolitains, laissant présager des récupérations politiques à des fins idéologiques dont on connait la fin: légitimer la colonisation actuelle de la France.

La libanisation de l'armée française est bel et bien en marche.

 

Observatoire de l'islamisation, novembre 2007.

1Le Monde, 19 juin 2005, article de Xavier Ternisien

17:20 Publié dans 13- ISLAMISATION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, sarkozy, modem, ps, france, politique, jeunes populaires | |  Facebook | |

Le Roi Abdallah reçu par Elisabeth II, au son de la musique de Dark Vador jouée par la garde royale

17:20 Publié dans 20- GRANDE BRETAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, jeunes populaires, france, politique, modem | |  Facebook | |