20/11/2014

Etat Islamique: les jihadistes se radicalisent aussi dans les mosquées françaises (Laurent)

  

Interview de Samuel Laurent dans La Dépêche du 18.11.2014:

(…) On a l'impression qu'on essaie de découpler les deux : à la mosquée, on apprend l'islam modéré et sur internet l'islam radical. C'est faux. Aujourd'hui, les mosquées sont responsables car dans toutes, on trouve des noyaux durs. La mosquée n'a pas besoin d'un imam salafiste pour contenir des salafistes. Ces derniers sont honnis par les fidèles modérés mais ils prospèrent. Le recrutement n'est donc pas virtuel. Il est dans nos villes, dans nos cités. Il y a véritablement des cellules, des mouvances qui favorisent cette éclosion.

Ces Français ont-ils un rôle particulier dans l'organisation de l'EI ?

Non, ces gamins ne sont que des sous-fifres. Celui de la vidéo de dimanche se montre à visage découvert. Il n'a pas de valeur pour EI comme le chef des bourreaux, sinon il serait lui aussi masqué. Il est là pour mourir et a une valeur négligeable. On le met en avant pour donner la version officielle de l'État islamique qui est «je me radicalise tout seul en France.» Les cellules en France, les relais sont une vérité que veut cacher l'État islamique. Celui-ci contrôle tout ce qui sort, tous les échanges avec les journalistes. Il ne faut donc pas prendre pour argent comptant les propos des jihadistes français. Lire l'article intégral

09:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

19/11/2014

Etat Islamique: nouveau livre de Samuel Laurent

41KfS+WUcFL.jpg

Lu dans Valeurs Actuelles du jeudi 20 novembre (extrait)

"À quarante et un ans, Samuel Laurent publie, cette semaine, son troisième livre, l’État islamique (Seuil), une enquête de terrain consacrée à Dae’ch, loin des travaux de nos islamologues de salon qui encombrent le paysage médiatico-politique avec un sujet qu’ils maîtrisent souvent fort peu. Un document qui devrait très vite entrer dans la catégorie des best-sellers.

Valeurs actuelles vous présente en exclusivité les bonnes feuilles de ce remarquable ouvrage écrit à la source de cette entreprise de terreur qu’est l’organisation de l’État islamique, par un auteur atypique, consultant international depuis des années, et plutôt culotté. Et qui se place parmi les très grands aventuriers de l’Orient — proche, moyen ou extrême.

Depuis presque dix ans, Samuel Laurent rencontre en Irak, en Somalie, en Libye et en Syrie tout le gotha du monde musulman radical parti en guerre contre l’Occident. Il connaît personnellement plusieurs émirs du Front al-Nosra et de Dae’ch… Il en côtoyait déjà certains, en 2006, à Falloujah et à Tikrit à l’époque des terribles combats contre l’armée américaine. Lire la suite dans Valeurs

écouter Samuel Laurent à partir de 8 minutes 45 secondes :

" On est entrain de se focaliser sur le jihad, qui est la partie immergée de l'iceberg, mais il n'y a pas de jihad sans radicalisation, le problème c'est l'islam radical qui est le terreau qui permet de partir. C'est à partir de l'islam radical qu'on se construit une idéologie, et l'islam radical ne vient pas d'internet, il vient pas du cloud computing, ni des nuages, c'est dans les cités, les réseaux existent"

Le journaliste LCI : Mais Maxime Hauchard ne vient pas d'une cité par exemple, il vient de cette petite ville de Normandie

S.Laurent : On est véritablement dans la caricature, parceque oui il est dans un petit pavillon de banlieue en Normandie mais je pense que ce garçon savait quand même aller à Rouen, savait aller à Mantes-la-Jolie, à Paris, etc. Ce n'est pas difficile de trouver des réseaux (…) rejoindre une communauté salafiste, qu'on trouve dans toutes les cités françaises c'est extrêmement facile"

  

18:47 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : organigramme, financements, filières | |  Facebook | |

18/11/2014

Les Emirats classent l’UOIF comme "groupe terroriste"...UMP-PS aident à l'édification de ses mosquées.

Actualisation 18 Novembre: Marine Le Pen demande la dissolution de l'UOIF "vitrine de l'islam radical" lire son communiqué

En mars 2012, six prédicateurs de l'UOIF avaient été interdits de séjour pour incitation à la haine (Le Figaro du 30.03.2012 ci dessous)…sans remettre en question le bien fondé de la présence de l'organisation en France qui dirige 200 mosquées, souvent édifiées sur des terrains municipaux.

P1040558.JPG

Le gouvernement des Émirats arabes unis a officiellement approuvé samedi la désignation de 82 organisations, y compris les Frères musulmans et l’Etat islamique d’Irak et de la Syrie (ISIS) de l’Egypte, comme les groupes terroristes, dans sa loi fédérale sur la lutte contre le terrorisme. L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), branche française des Frères, y figure.

En janvier 2014, 30 personnes accusées d'avoir constitué une cellule des Frères musulmans sur le territoire des EAU furent condamnés à des peines de 3 mois à 5 ans de prison. C’est le deuxième procès de masse aux Emirats après celui de l’été dernier qui avait attribué des peines de 7 à 15 ans de prison à 64 islamistes émiriens.

L'Egypte avait de son côté classé dès décembre 2013 les Frères Musulmans comme "organisation terroriste" (lire).

Dans l'enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme, la collaboration entre UMP, PS et UOIF a été démontrée sans susciter  de contestation devant la profusion des cas dans les mairies gérées par ces partis collaborationnistes :

2383149236.jpg

Acheter l'enquête sur Fnac.com

21:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

17/11/2014

Une mosquée illégale de Nice fermée par la préfecture...6 ans après le jugement d'expulsion

Port-de-Nice-Vue-d-ensemble.jpg

Lu dans Metro du lundi 17 novembre : "A Nice, dans le quartier Bon-Voyage, au pied de la tour 20, la police a condamné une petite salle de prière occupée illégalement depuis des années. "Le tribunal d'instance avait prononcé le 11 février 2008 l'expulsion de l'association de ce local qui n'est pas adapté pour recevoir du public" explique à metronews la sénatrice UMP Dominique Estrosi-Sassone, présidente de Côte d'Azur Habitat, propriétaire de ce lieu de 70 mètres carrés. Lire la suite

Six ans pour faire appliquer la loi aux islamites...

Sur la multiplication des mosquées à Nice par la collaboration active de Christian Estrosi, lire le livre de Philippe Vardon "L'imâm Estrosi: bientôt vingt mosquées à Nice" préface de Joachim Véliocas (éditions Idées, 2014).

22:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/11/2014

La résistance des maires FN aux projets de mosquées objet d'une émission France Culture (écouter)

Capture d’écran 2014-11-13 à 17.39.52.png

17:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les détenus islamistes regroupés à Fresnes

728a2250-114b-11e2-89aa-9a6a227cc93e-493x328.jpg

Lu dans Le Figaro du 13 novembre (extrait):

"Les détenus du centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) identifiés comme islamistes radicaux ont été regroupés dans une même partie de l'établissement, à titre expérimental. 

L'objectif de ce regroupement est d'empêcher ces détenus "de pouvoir recruter au sein de la population" pénitentiaire, a indiqué une source pénitentiaire, sous couvert d'anonymat. Ils ne pourront ainsi plus "toucher les personnes plus faibles, qui seraient susceptibles d'être radicalisées", a-t-elle ajouté. Suite

09:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/11/2014

De jeunes enfants "français" armés, djihadistes en Syrie (Video)

11/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
La scène se passe dans la ville de Rakka (Syrie) qui est aux mains de l’Etat Islamique.

Un homme parlant français s’adresse à deux enfants. L’un répond en français qu’il vient de “Strasbourg 6-7″. L’autre enfant déclare, avec un accent de la Ville Rose, venir “de Toulouse, de la Reynerie”, un quartier sensible ; à la question “tu représentes Mohamed Merah ?  Allah Ou-akbar !” il répond “oui”.

Plus tard le “Strasbourgeois” déclare “Vaut mieux venir ici car là où vous êtes [en France] vous avez pas de chance. Parce que là-bas, vous êtes dans un pays de «koufars» (infidèles). Ici on est des «moudjahidines», on est en Syrie, on est à Racca ici, c’est la guerre ici !”

Par le droit du sol ils sont français.

La vidéo est hébergée par Daily Military Defense & War Archive dont le but est de présenter des documents sur la guerre vue des deux cotés. L’organisme indique que la vidéo a probablement été filmée entre octobre et novembre 2014.

 

19:01 Publié dans 23- SYRIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/11/2014

Mise en vente des meubles des maisons des chrétiens sur les marchés de Mossoul

mossoul_0.png

Mossoul (Agence Fides) – Sur les marchés de Mossoul, des zones entières sont désormais occupées par les meubles et autres ustensiles provenant du pillage des maisons abandonnées par les chrétiens. Les biens ainsi obtenus sont mis en vente à des prix très bas. C’est ce que révèlent les habitants mêmes de la ville occupée depuis juin dernier par les djihadistes du prétendu « Etat islamique », qui ont fait parvenir au site Internet www.ankawa.com des informations intéressantes concernant l’accueil réservé par la population locale à ce genre de commerce.Lire la suite

15:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

09/11/2014

Un rapport de la police suédoise recense 55 zones hostiles s'insérant parmi 186 quartiers musulmans qualifiés d' "aires d'exclusion".

Addendum vidéo

Capture d’écran 2014-11-06 à 11.35.38.png

Un rapport officiel de 29 pages riches en cartes (photo) rendu public le 24 octobre 2014 par la police suédoise recense 55 zones de non droit où police et pompiers ne peuvent entrer sans susciter de violentes réactions, les pompiers et ambulances se faisant systématiquement escorter. Le rapport mentionne des check-point matérialisés par des véhicules de surveillance à l'entrée de ces zones. Les gangs étrangers sont cités comme étant les gestionnaires de ces zones. Exemple parmi d'autres, une voiture de police poursuivant des délinquants s'est faite attaquée en mai 2014 par 50 individus hostiles ayant extrait les forces de l'ordre par la force. Le commandement central de la police refusa d'envoyer des renforts pour ne pas déclencher une guerre. Les policiers furent relachés après négociations.

La carte des 55 "no go zones" (zones de non droit) s'insère dans celle des 186 ghettos ethniques à dominance musulmane déjà recensés rapporte The Sweden Report rappelant leur multiplication due à une immigration de 200 000 nouveaux étrangers s'installant durablement chaque année.

Les émeutes violentes de 2013 ont abouti à des mesures d'adaptation au terrain, comme des unités de "dialogue" avec les riverains de ces zones. L'académie de police de Stockolm réagit en mettant en place un cursus de sensibilisation aux cultures étrangères afin d'établir un dialogue interculturel rapporte The Daily Caller du 2 novembre.

rappel :



 Observatoite de l'islamisation. Novembre 2014

18:58 Publié dans 19- SUEDE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

08/11/2014

Mère du jihadiste Drugeon: "Je n'ai pas élevé mon fils comme ça" dit-elle...en niqab.

Un grand moment de télévision.

12:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

07/11/2014

Caricature d'une police "raciste" tuant impunément sur le site musulman Saphirnews

Exciter la haine anti-policière, voilà ce que semble vouloir créer un des premiers site d'informations musulman, en relayant complaisamment la sortie d'un livre à charge :

7116401-10904859.jpg

Saphirnews est un site favorable aux Frères Musulmans dont le Hamas comme nous l'avions montré, ce qui n'empêche pas la Fondapol de Dominique Reynié (photo) de nouer un partenariat avec pour lutter contre le "populisme", lire notre article sur cette collaboration.

1280x720-6VU.jpg

16:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les tarifs du marché aux esclaves de l'Etat Islamique respectant la pratique du "prophète"

10752040_787704047966564_1519992470_n.jpgLu dans Le Parisien du 5 novembre (extrait):

"C'est un document effroyable. L'agence de presse irakienne Iraqinews est parvenue à se procurer une liste établie par l'organisation Etat Islamique, fixant le prix de vente des femmes Yézidis ou chrétiennes en tant qu'esclaves. Selon leur âge, les femmes peuvent être achetées pour un prix variant de 35 à 138 euros. Selon les prix fixés par l'organisation, une fillette âgée de 1 à 9 ans coûterait 200.000 dinars (soit 138 euros), une fille de 10 à 20 ans 150.000 dinars (104 euros), une femme entre 20 et 30 ans 100.000 dinars (69 euros), une femme entre 30 et 40 ans 75.000 dinars (52 euros) et une femme âgée de 40 à 50 ans 50.000 dinars (35 euros). (…)

L'organisation Etat Islamique, dont plusieurs marchés aux esclaves ont été reportés à Mossoul en Irak ou Racca en Syrie, a déjà justifié le kidnapping de femmes et leur esclavage, en se référant à la théologie islamique. «Chacun doit se rappeler que mettre en esclavage les familles d'infidèles et marier leur femme est un aspect fermement établi de la charia, ou loi islamique», déclarait l'organisation dans une publication en ligne, citée par CNN.

Le document, daté du 16 octobre 2014, a été publié quelques jours après une vidéo, montrant plusieurs combattants de l'Etat Islamique discuter, hilares, de l'achat de femmes yézidies. «Aujourd’hui c’est le jour de distribution, c’est la volonté de Dieu», lance l'un tandis que la personne qui filme fait le tour de la salle demandant qui veut d'une femme yézidie et si les intéressés seront «capables de la gérer». Les hommes amusés détaillent leur façon de choisir: qualité de la dentition, couleur des yeux…"

L'esclavage a toujours été licite en islam, et pour cause, le prophète lui même avait des esclaves et en avait règlementé l'usage (lire sa biographie). Quand les Français arrivent à Alger en 1830, province de l'Empire ottoman, ils y libèrent des centaines d'esclaves chrétiens.

09:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le sénateur Stéphane Ravier pointe les insuffisances du projet de loi anti djihadiste

09:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

06/11/2014

Décès d'Abdewahab Meddeb : son débat historique avec Tariq Ramadan.

« Ce que je voyais monter au fur et à mesure, un islam qui changeait de plus en plus, que je n’aimais plus, que je trouvais très inquiétant.

Les visites que je faisais en Egypte, entre l’Egypte de 1975, dix ans après 1985 je vois une Egypte totalement changée, incompréhensible pour moi, je reviens en 1997 le mal est encore pire.

La concession faite par l’islam officiel, l’islam des états, au message des islamistes, des prêches terribles que j’entendais à la télévision officielle, un certain Charaoui par exemple, un diffuseur de superstition, d’obscurantisme « tout est dans le coran de l’atome à l’électricité », des choses aberrantes !

Je suis arrivé en Egypte pour un séjour en septembre à la veille des attentats de Louxor, et quand ces attentats ont eu lieux personnellement je n’étais pas du tout surpris car j’ai eu l’impression que ces attentats étaient le passage à l’acte de tout ce que j’entendais »

Extrait d' Abdewahab Meddeb dans Ce Soir ou jamais face à Tariq Ramadan :

L’écrivain, poète et philosophe Abdelwahab Meddeb est décédé ce 6 novembre à Paris. Biographie.

Il se disait non croyant, et n'est donc pas récupérable par ceux qui croient à "l'islam des lumières".

Auteur de l'étude très remarquée La maladie de l'islam (Seuil), il n'hésite pas à affirmer que la violence de l'islam dont en premier lieu le jihâd offensif, provient des sources mêmes de la Charia (Coran+Sunna). Bien que de culture musulmane, Meddeb n'est pas pratiquant et ne saurait donc être représentatif d'une pensée libérale toujours introuvable chez les sunnites pratiquants. Penseur nietzchéen, ses références intellectuelles  sont plus les philosophes allemands de la modernité que les oulemas, cadis et autres cheikh incultes...

Il a dépeint sur la chaîne première, sans état d'âme, les musulmans : «90% des musulmans actuels sont bêtes». Il blâme également la burqa qu’il trouve tout simplement «abominable» et ne veut surtout pas voir les femmes circuler dans les villes dans ces «cercueils verticaux».

 Parmi d'autres citations, nous pouvons citer Meddeb dans Libération du 23.9.2006 :"Nous avons à faire à un Prophète qui a été violent, qui a tué et qui a appelé à tuer. La guerre avec les Mecquois fut une guerre de conversion. Il y a eu aussi la guerre avec les juifs et le massacre des juifs à Médine, décidé par le Prophète (...)L'islamisme est, certes, la maladie de l'islam, mais les germes sont dans le texte lui-même. "

 Sur la oumma en terre d'islam, dans le Nouvel Observateur du 17.1.2008 :  "La crainte que suscitent les femmes et les étrangers est le signe d'une communauté grégaire fermée sur elle-même, empêtrée dans l'endogamie, la réclusion des femmes, la xénophobie"

Sur la dangeurosité de la Charia: "Chaque fois qu'il y a contradiction flagrante entre les droits de l'homme et la charia, prééminence doit être donnée aux droits de l'homme. En tous les cas, il importe de faire constater l'incompatibilité et de dénoncer surtout les compromis qu'aucune ruse juridique ne peut soutenir."

18:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

05/11/2014

BHL revient de Tunisie où il a rencontré les Frères Musulmans libyens et tunisiens (Vidéo décryptage)

Lu sur Oumma.com

"Qu’est venu faire BHL en Tunisie ?  Dans cet entretien accordé à l'Esprit d'actu,  Nicolas Beau revient notamment sur le voyage controversé de BHL en Tunisie. Auteur du livre "L'exception tunisienne: chronique d'une transition démocratique mouvementée" (ed. Seuil), co-écrit avec Dominique Lagarde,  Nicolas Beau est  directeur du site Mondafrique. Il  a travaillé au Monde, à Libération et au Canard Enchaîné." 

Lire en complément l'article de Mondafrique : "Les lourds secrets de BHL en Libye"

22:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

04/11/2014

Boubakeur : "L'unité des musulmans avec l'UOIF est plus important que les idées partisanes"

Interrogé par Yves Thréard du Figaro, Dalil Boubakeur considère les Frères Musulmans de l'UOIF comme ses "frères" et souhaite réaliser l'unité avec cette mouture radicale l'islam. Il refuse ensuite de soutenir l'exclusion des femmes en niqab des universités françaises. Les choses sont désormais claires, l'islam en France est compatible avec les Frères Musulmans.

 Dans un entretien d'oumma.com du 19 juillet 2012, Boubakeur  prit la défense de l'UOIF quand ses invités extrémistes furent interdits de séjour pour appels au meurtre :

"Oumma.com: Faut-il comprendre que vous allez vous rapprocher de l'UOIF ?

D. Boubakeur: Je me rapproche de ceux qui travaillent. Le fait que l'UOIF a été la première composante à quitter le CFCM, à exprimer son désaccord, pour d'autres raisons que les nôtres, nous rapproche indéniablement. L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n'ai rien vu d’illégal à cela.(...) L'UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité, notamment pour El Hadj Brez Touhami qui est un homme que j'estime beaucoup. Je suis profondément musulman et désireux de me rapprocher de mes frères qui pratiquent leur religion  avec rigueur. (...) Nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l'UOIF."

Pour ceux qui ont lu notre ouvrage L'islamisation de la France paru en 2006, ils ne seront pas surpris, car Boubakeur avait déjà exprimé son amitié pour l'UOIF. Le 26 mars 2005 au Bourget, il était aux côtés du président de l’UOIF Lhaj Thami Brezen. Il fait dorénavant cause commune avec les radicaux:

« Notre vieille amitié, c’est une amitié d’une décennie[…] nous voulons taire nos différences ou nos divergences de points de vue pour voir l’essentiel, l’essentiel. L’essentiel nous l’avons dit c’est la réussite de la communauté musulmane dans son insertion harmonieuse, sereine, dans la société française »

- Un journaliste pose la question : « mais il en reste des divergences ? »

- Boubakeur : « heu écoutez, des divergences non, nous avons été très francs, vous savez on a jamais caché nos divergences quand il y en a eu nous l’avons dit à un moment donné pour la constitution du CFCM, nous n’avons pas été tout à fait d’accord, et pendant le parcours de la consultation forcément il y a eut des moments mais là récemment avec la fondation nous avons vu que nos convergences sont vraiment trop fortes , sont vraiment importantes, donc nous allons inch’Allah aujourd’hui poser la pierre à partir de laquelle nous allons construire la confiance et le dialogue qui nous manquait vraiment […]  Nos différences de visions ne doivent pas nous diviser, car nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer. »

Observatoire de l'islamisation- novembre 2014

18:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

03/11/2014

L'imâm qui a convaincu Maxence Buttey est contre l'interdiction du niqab (France3)

L'imâm de Noisy-le-Grand, Enis Chabchoub, auprès duquel le conseiller municipal FN de la même ville dit s'être rapproché lors de sa conversion à l'islam, s'exprimait sur France 3 concernant le port du niqab (52ème seconde) :

L'imâm est membre des islamistes avérés de l'UAM93, préférant les lois de la charia à celles de la république, dont nous parlons souvent à l'Observatoire de l'islamisation.

19:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

02/11/2014

Un jeune Britannique sur sept a de la sympathie pour l'Etat Islamique (The Times)

Capture d’écran 2014-11-02 à 17.29.11.png

L'article du Times du 30 octobre 2014.

Traduction par Poste de Veille :

"Un jeune adulte britannique sur sept a des «sentiments chaleureux» envers l’État islamique, selon un sondage. L’EI surfe sur une vague de sentiment «anti-politiques» chez les jeunes de moins de 35 ans désaffectés qui admirent le courage des jihadistes, préviennent des universitaires.  

Un Londonien sur dix et un Écossais sur 12 ont une opinion favorable de l’État islamique, mais la sympathie pour le groupe militant atteint son plus haut niveau chez les moins de 25 ans, révèle l'enquête Populus. [...]

Dans le premier sondage rigoureux mesurant les sentiments des Britanniques à l’égard de l’Etat islamique, 2000 adultes ont été invités à classer plusieurs pays et organisations terroristes sur une échelle de un à dix en fonction des sentiments «chaleureux et favorables» qu’ils ont à leur endroit.

Bien que l'écrasante majorité de la population - 88 pour cent - ait donné un faible score à l’État islamique, 5,2 pour cent des 18 à 34 ans ont donné neuf ou dix. Dans l'ensemble, 14 pour cent des moins de 25 ans et 12 pour cent des 25 à 34 ans ont donné à l’État islamique un score compris entre six et dix, ce qui implique une certaine sympathie."Suite

17:34 Publié dans 20- GRANDE BRETAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

01/11/2014

Le nombre de mosquées salafistes a plus que doublé en trois ans (Le Figaro)

B1Wrs5jIgAE5shr.jpg

Le Figaro du 1er novembre 2014.

Ce chiffre de 89 ne parait que prendre en compte les salafistes les plus hargneux, car nombre de grandes mosquées officielles distillent un islam wahhabitte, ainsi que  nous l'avons repéré à Pontoise, Lyon, Cannes, etc. 

14:25 Publié dans 10 - MOSQUEES EXISTANTES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

François Fillon en visite chez les islamistes pro niqab de l'UAM93 (MAJ Vidéo)


Visite de Mr François Fillon à l'UAM-93 par uam93

henniche_fillon.jpg

Lu sur le site de l''Union des Associations Musulmanes du 93 :

"L’UAM-93 a eu le plaisir de recevoir le jeudi 9 octobre 2014, Mr François Fillon, ancien Premier Ministre.

Les questions d’actualité et l’avenir de notre pays étaient au centre de cette rencontre, bien sûr un intérêt particulier a été donné à l’islamophobie et les attentes des musulmans de France.

L’ancien Premier Ministre était accompagné du Sénateur-maire Mr Philippe Dallier et de Mr Fayçal Menia élu d’Aubervilliers."

L’UAM93 est le principal réseau associatif musulman du département, gérant ses plus grandes mosquées, et chez qui se presse toute la classe politique (sauf FN), a pourtant publié plusieurs textes à la gloire du niqab sur son site pour s'opposer à la loi du gouvernement Fillon :

Un est titré: 

 "Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage

 La République a beau répéter et placarder partout que son idole avait le visage dévoilé (2), les vrais Musulmans n’en ont que faire. Leur foi implique, en effet, la croyance au fait que l’Omniscient, le Sage, Celui qui connaît intimement Ses créatures sait mieux ce qui est bon pour eux.(...)Le Coran nous enseigne que Dieu, dans son infinie miséricorde, a révélé une multitude de législations poursuivant les mêmes fins bien que divergentes sur les moyens à mettre en œuvre (3). Sa dernière législation, la voie (sharia) islamique, intervient à un stade d’avancement intellectuel de l’humanité tel qu’elle demeure valable selon toutes les époques et tous les contextes géographiques, sociétaux, etc. "Lire sur le site de l'UAM93

Un autre article publié en janvier 2010 

"Lettre ouverte aux pseudos Musulmans qui renforcent les non musulmans dans leur croisade contre ceux qui se révèlent être plus musulmans qu’eux" (sic) par Daniel Youssef Leclercq.  L'auteur affirme clairement que si une loi est votée afin d'interdire la burqa, elle ne sera pas considérée comme légitime car en contravention avec la Charia (Loi de Dieu) :

"Ultime provocation, on exige des Musulmans d’opter sans réserves pour les lois (humaines) de la République et de renoncer aux Lois de Dieu, sous peine de sanctions. Mais, liberté de penser oblige, rien n’oblige à adhérer à une quelconque loi quand bien même elle serait votée par une majorité d’inconscients""

(...)

"En conclusion, les grands muftis de la République laïque pourront toujours aboyer cela n’empêchera pas la caravane islamique de continuer son chemin jusqu’à sa destination finale."

" Les démocrites " est un néologisme employé dans le texte qui trouve son explication en note de bas de page : "Démocrites (d’hypocrite) et non démocrates comme ils le clament à hauts cris"...la catégorie des hypocrites est vouée aux gémonies dans le Coran.

  Daniel Youssef Leclerc est un des principaux auteurs du site de l'UAM93. Converti à l’islam en 1984 par le mouvement Tabligh, il créa l’association Intégrité. Leclerc, comme le philosophe communiste et négationniste Roger Garaudy, fut désigné membre permanent de la Ligue islamique mondiale (LIM) en 1999, instrument de l'Arabie Séoudite. Interrogé en 1992 par Jean-Paul Mari, un journaliste du Nouvel Observateur, Leclerc alors président de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF, intégrée au CFCM), avait déclaré que « Si demain on avait une majorité dans ce pays, pourquoi est-ce qu’on imposerait pas la Charia progressivement ? Ca vous dérange? Tant pis ! » [propos de D.Y.Leclerc recueillis par Jean-Paul Mari du Nouvel Observateur dans le numéro du 12-18 novembre 1992 ]

 A l'été 2010, l'UAM93 avait complaisament relayé un communiqué de "145 musulmanes et musulmans de la Réunion ayant toutes et tous étudié la théologie musulmanejustifiant clairement le port du niqab : 

"Le Niqâb (voile intégral) est bien un élément religieux et cultuel : ce n'est pas seulement un habit traditionnel ou culturel. Nous trouvons, de ce fait, très dommage que certaines personnes en décrètent le contraire au nom de l'islam.Nous tenons à exprimer notre vive inquiétude par rapport à cette nouvelle stigmatisation" source

Observatoire de l'islamisation- octobre 2014

11:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

31/10/2014

Les promoteurs de l'école islamique du Loiret fermée administrativement manifestent devant la préfecture

Environ deux cents personnes de confession musulmane se sont rassemblés devant la Préfecture du Loiret, pour dénoncer selon eux " l'injustice" dont ils seraient victimes de la part de l'État et du Maire de la commune de La Chapelle Saint Mesmin (située à l'est d'Orléans) depuis que celui-ci a décidée de fermer l'école musulmane le 25 septembre dernier, privant du coup aussi de classe, selon eux" les 75 élèves de pouvoir suivre leurs cours à école", et mettant au chômage le personnel de l'enseignement .

La République du Centre informait en septembre (extrait)

"L’école musulmane visée par une enquête judiciaire.

L’école musulmane a-t-elle enfreint le code de l’urbanisme ? Le parquet d’Orléans a confié aux services de la direction départementale des territoires le soin de vérifier si les travaux réalisés dans les locaux de l’établissement privé, ouvert à La Chapelle-Saint-Mesmin, sont conformes à la législation. (…)
Si la polémique politique est loin d’être éteinte, c’est sur le terrain administratif et, maintenant judiciaire, que l’étau semble se resserrer autour du nouvel établissement privé.

Menace de fermeture
Rappel des faits : le 4 septembre, la commission départementale de sécurité visitait en urgence les lieux qui accueille, depuis la rentrée, quelque 70 enfants. Une liste de « 15 points » posant problème est alors dressée : il est notamment question d’absence d’autorisation des travaux réalisés pour l’aménagement de cette ancienne crèche" Lire la suite

17:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Il veut tuer les "fils de Sion" et conquérir Rome : invité à la Foire Musulmane de Bruxelles

media_l_7240443.jpg

Rappel : en 2009 Tareq al-Suwaidan avait rappelé au congrès de l'UOIF la prophétie de Mahomet sur la nécessaire conquête de Rome, nous étions le seul média à avoir réagi. La Foire de Musulmane de Bruxelles est organisée par la société GEDIS dirigée par l'ancien président de l'UOIF Fouad Alaoui.

C'est Gedis qui organisait la Foire de l'UOIF en France en avril dernier où de nombreux livres salafistes et jihadistes appelant à tuer les apostats, les polythéistes et les homosexuels étaient vendus en tête de gondole.

Autre invité habituel, le jordanien Rateb Nabulsi prédicateur sur la chaine wahhabitte Iqra, qui veut tuer les homosexuels :

 Autre invité, le très islamophile et médiatique Raphael Liogier de l'Observatoire du religieux (Science-Po Aix) pour qui l'islamisation est un mythe, titre de son dernier livre militant. Mais que fait-il à l'IEP d'Aix en-Provence en tant qu' "universitaire" ? La direction de l'institution devrait se poser des questions sur son engagement aux côtés des Frères Musulmans.

Observatoire de l'islamisation

09:42 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

30/10/2014

Appel aux dons pour une action en justice contre les magasins vendant des livres jihadistes

Lu sur le site Class Action contre Carrefour et Fnac :

"Carrefour, Fnac et Gibert ont mis en vente depuis juillet 2014 des ouvrages de propagande jihadiste, dont les textes mettent en danger la sécurité de l’Etat Français, par, entre autres déclarations violentes, des appels au meurtre et à la « guerre sainte ». En conséquence, 1500 citoyens désemparés prennent la décision de mettre les enseignes devant leurs responsabilités, ainsi que le Ministre de l’Intérieur censé protéger les citoyens de ce pays et qui a comparé ces ouvrages à la bible.

16016_821738924513384_9215280370039771144_n.jpgMaitre Gilles-William Goldnadel a accepté d’instruire le dossier bénévolement, en contrepartie d’un don à Avocats sans Frontières de 15.000 €. En conséquence, ce sont 1500 citoyens désemparés qui se mobilisent en réunissant ce don à hauteur de 10 € par citoyen désemparé. 1500 a valeur de sondage. La récolte a commencé le 2 aout 2014 et s’éteindra lorsque la somme sera définitivement réunie.

Envoyer les chèques de 10 euros (ou plus) à : Sylvia Bourdon Boite Postale 10240 75865 Paris Cedex 18.

Lire notre article : La Fnac met toujours en rayon "La Voie du Musulman" qui appelle à tuer les apostats, exterminer les polythéistes et conquérir le monde par le Jihad.

 Rappel des faits :

21:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Entre 1990 et 2013, environ 2 780 000 maghrébins se sont installés en France (OMI)

2724097910_1.jpg

30/10/2014 – PARIS (via Polémia)
2.780.000, c’est le nombre d’immigrés maghrébins qui se sont installés, légalement ou non, en France entre 1990 et 2013. Se fondant sur les données de l’Office des migrations internationales des Nations Unies, le think tank américain Pew Research center vient de publier une étude démontrant que 2.780.000 immigrés maghrébins (Algérie, Tunisie, Maroc) se sont installés, légalement ou non, en France entre 1990 et 2013, soit 37% des immigrés qui y sont arrivés durant la même période, formant ainsi la communauté maghrébine la plus importante du monde.

L’intérêt de l’étude est de ne pas prendre en compte les chiffres des pays d’immigrations, mais celui des pays d’origine, ceux d’où partent les immigrés. 930.000 Algériens vivaient à l’étranger en 1990, puis 1.040.000 en 2000, 1.710.000 en 2010 et 1.7770.000 en 2013. Le grand départ d’Algérie n’a donc pas eu lieu dans les années 1990 (durant la guerre civile entre armée et islamistes) mais dans la décennie 2000 d’Abdelaziz Bouteflika durant la période dite « de réconciliation » (avec 670.000 départs essentiellement vers la France et le Canada). Toutefois, les années 1994-1995 ont été déclencheurs de ce phénomène qui se poursuit toujours.

Aucun chiffre n’est donné sur la descendance de ces immigrés (souvent naturalisés ou disposant d’une bi-nationalité) mais le taux de fécondité (sur deux générations immigrées) permet d’estimer à au moins quatre fois plus, au minimum, le nombre de personnes s’origine maghrébine en France (soit 12 millions). (Source : Faits & Documents, n° 384, 15-31 octobre 2014.)

21:28 Publié dans 12- IMMIGRATION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

François Bayrou inaugure une allée "Emir Abd el-Kader" : lettre ouverte d'Alexis Arette

1716977_7244719_800x400.jpg

François Bayrou et Azouz Begag (2e en partant de la gauche) ont inauguré l’allée en compagnie de l’arrière-petit-fils de l’émir, Mehdi Abd el-Kader, 90 ans (casquette grise).

Lire l'article de Sud Ouest du 27 octobre 2014

Une saine réaction de l'écrivain-paysan Alexis Arette  vice-président de l’Académie de Béarn :

"28 octobre 2014 

Alexis Arette, Paysan à Momas 64230 à François Bayrou 

Maire de Pau 64 000 

 

François, 

Je ne pense pas que l’inauguration de l’allée Abd-el-Kader améliorera les problèmes de circulation que la précédente municipalité t’a laissés en cadeau, et je doute que le geste soit assez fort pour convaincre les coraniques palois de voter en faveur du Pays de Béarn. Si tu y avais ajouté le geste audacieux d’une circoncision publique, peut-être… 

À cette occasion, il m’est revenu à l’esprit qu’Abd-el-Kader était un humaniste tout à fait particulier. Dans la guerre qu’il menait contre les Français, pour les droits de l’homme musulman de conserver un harem et de pratiquer l’esclavage, il y eut quelques trêves, et au cours de l’une d’elle, les Français acceptèrent de rendre à l’émir une centaine de ses esclaves noirs, qui avaient cru trouver la liberté en se réfugiant sous notre drapeau. Abd-el-Kader les fit tous décapiter. Il n’était, ce faisant, qu’un très modeste émule de Mahomed qui, lui, avait fait couper le cou des 900 juifs de la tribu des Banou-Caraïza, pour mettre leurs jolies femmes dans le lit de ses guer-riers. Tamerlan devait faire mieux encore en édifiant des pyramides avec les têtes des infidèles tombées sous le cimeterre. 

Mais ce ne sont là que des broutilles de l’histoire, et même le Pape François, en accord avec les Imams qui prolifèrent en France comme des champignons, nous affirme que l’Islam est, contrairement à quelques apparences, tolérant et miséricordieux. Bien sûr, les historiens Occidentaux affirment qu’il y eut entre le seizième et le dix huitième siècle, 4 millions de chrétiens razziés sur nos côtes, et plus de 18 millions de noirs réduits en esclavage, et châtrés afin qu’ils ne reproduisent pas, mais je me demande si ces historiens n’avaient pas été contaminés par le virus Lepé-niste ! La bête immonde est partout ! la preuve ? C’est que même quelques mahométans sont gagnés par le virus, tel l’anthropologue Malek Chebel qui écrit : « Parce que je suis un intellectuel musulman (…) je me sens missionné pour dénoncer ce drame de l’esclavage qui a contaminé tous les pays où l’Islam à prospéré ! » 

Fort heureusement, des gestes comme l’inauguration de l’allée Abd-el-Kader prouvent que l’on peut être esclavagiste et coupeur de têtes, et tout de même tenu pour un grand homme par la République. Madame Taubira même, a tenu à aller plus loin dans l’humanisme. Dans l’express du 4 Mai 2006 elle affirmait : « Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière Arabo-Musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfais de leurs Pères ! » A remarquer que la justice Taubirienne a déjà porté ses fruits : je lis aujourd’hui sur internet qu’un certain Karim vient d’être interpellé par la police pour la 197ième fois ! En voila un au moins qui n’est pas traumatisé par l’héritage de ses pères, et qui pourra revoter Hollande la prochaine fois. Nous n’en avons pas fini de découvrir les beautés du Système ! 

De leur coté, les humanistes de Boko Haram et quelques autres ne relâchent pas leurs ef-forts pour arracher la jeunesse Africaine à la déchéance Occidentale. Il y a quelques semaines, c’était 200 lycéennes qui étaient enlevées à Chibok. Avant-hier c’étaient 60 femmes enlevées à Wagga. Hier c’étaient 30 Jeunes razziés à Mafa. La religion d’Abd-el Kader manifeste partout une semblable ferveur, et à mon sens ce n’est pas une simple allée qui devrait garder la mémoire du premier vaincu du Djihad, mais une autoroute ! 

Avec bien sûr, dès l’entrée, l’emblème du croissant et de l’étoile, pour éclairer les destinées de la république. 

Alexis Arette.

11:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

29/10/2014

Manifestation pour Asia Bibi : le cardinal André Vingt-Trois la qualifie de "fixation fanatique"

f7c5b170-4d2b-11e2-803a-3f38bf064921-493x328.jpg

Jeudi dernier, une mobilisation organisée par Chrétienté-Solidarité devant l'ambassade du Pakistan, demandait simplement la clémence pour Asia Bibi accusée à tort de blasphème et condamnée à mort pour cette raison. Des réfugiés pakistanais, des prêtres dont un pakistanais, des chrétiens d'Orient, qui ont pris la parole à la tribune apprécieront les propos du cardinal-archevêque de Paris sur Radio Notre-Dame le 24 octobre , interrogé précisément par le journaliste sur la pertinence d'une telle manifestation :

"Dans des cas particuliers, la manifestation publique a l’effet inverse de celle qu’on cherche. C'est à dire qu'on est dans un cas de  fixation politico-religieuse et fanatique, et que le soutien des chrétiens étrangers d’une certaine façon est perçue comme une caution de la sentence qui a été rendue par le tribunal. Je crois que les démarches les plus efficaces sont les démarches diplomatiques et gouvernementales quand des États; qui ne sont pas nécessairement occidentaux, expriment leur désaccord et leur volonté à travers les voies habituelles ".

Pour André Vingt-Trois, on trouve des fanatiques chrétiens comme on trouve des fanatiques musulmans, ainsi qu'il l'affirmait dans une interview au Figaro du 1er avril 2012 (ce n'est pas une blague) :

Le Figaro : Avez-vous été gêné par la référence à l'islam dans la campagne électorale ?

André Vingt-Trois : Ce qui me gêne, et d'autres responsables religieux avec moi, c'est de voir la dimension religieuse de l'existence devenir un argument de campagne électorale. C'est manqué au pacte de la laïcité. Les problèmes objectifs posés à la République sont des questions d'ordre public gérés par la loi et son autorité. L'islam, ce sont des musulmans qui ne se ressemblent pas tous. Certains peuvent être excessifs, voire fanatiques, comme des catholiques peuvent l'être"

(Rappel: au moment de cette interview, la conférence des évêques de France s'était prononcée contre l'interdiction de la burqa afin de ne pas compromettre le "dialogue")

Bernard Antony réagit sur son blog :

"Nous avons été stupéfaits de ces propos non seulement injustes et injurieux mais de plus atrocement diffamatoires. Le cardinal, peut-être et espérons-le, totalement désinformé, a piétiné la vérité de la diversité des appelants à notre manifestation de différentes sensibilités politiques mais aussi religieuses.
 
Nous voilà donc d’abord classés par lui dans « une fixation politico-fanatique et religieuse » (sic !). Ensuite il s’emberlificote quelque peu dans la construction des phrases et le sens des mots. Mais cela, on ne le lui reprochera pas, tout le monde n’a pas le don du clair maniement de notre langue.
 
Sans doute, lorsqu’il parle de « caution », veut-il dire « argument » et c’est déjà tristement injurieux. Mais s’il emploie le mot dans son véritable sens, affirmant donc que cette manifestation revenait à cautionner l’abomination de ceux qui ont pour la deuxième fois condamné Asia Bibi à la pendaison, alors c’est effrayant ! 
 
Je ne puis laisser passer cela. Je suis prêt à pardonner à titre personnel les injures que m’adresserait monsieur le cardinal. Mais là, il a injurié atrocement non seulement Chrétienté-Solidarité, mais tous ceux qui ont appelé avec nous à la manifestation" Lire la suite
Lire aussi la réaction de Vivien Hoch, philosophe et membre de Chrétienté Solidarité.
 
Voici les interventions de réfugiés pakistanais chrétiens et d'un prêtre d'origine indienne lors de la manifestation afin que le cardinal Vingt-Trois visualise ses "fanatiques":

Tous les autres discours ici

Pour les catholiques décontenancés par l'attitude de l'épiscopat français qui inaugure les nouvelles mosquées (nombreux cas), ils peuvent s'intéresser à la Fraternité Saint-Pie X dont nous avions évoqué l' approche lucide de la question islamique dans un dossier de notre mensuel, et consacré un article sur la vision de l'islam de Mgr Lefebvre, son fondateur.
 
Joachim Véliocas
Observatoire de l'islamisation.

12:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

28/10/2014

Les Tunisiens ont plus voté islamiste en France (30%) qu'en Tunisie (26%)

Presque un Tunisien sur trois résidant en France soutient les Frères Musulmans d'Ennahda dans les urnes (Deux circonscriptions en France, résultat pour la 1) :

Capture d’écran 2014-10-28 à 13.15.27.png

Rappel : Elections en Tunisie: les Frères Musulmans en minorité mais à 26%

13:19 Publié dans 23- TUNISIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L'armée libanaise reprend le contrôle de Tripoli attaquée par le Front al-Nosra

p01-3-----------3_826820_318987_large.jpg

Lu dans L'Orient Le Jour du 28.11.2014 (extrait) :

"Attaquée vendredi à Tripoli par des groupes de combattants islamistes proches du front al-Nosra, l'armée libanaise a pris hier, après trois jours de violents combats, le contrôle de leur fief de Bab el-Tebbaneh, après les avoir délogés des vieux souks où ils lui livraient une guérilla. Pour trancher militairement, et pour la première fois depuis des années, la troupe a fait usage de son artillerie, dans les dédales de Bab el-Tebbaneh.
Des milliers d'habitants ont dû fuir les zones bombardées. Les affrontements ont causé d'immenses dégâts aux anciens souks et à certains quartiers. Les combats, qui ont atteint pour la première fois le centre historique, ont fait 16 morts dont 11 soldats, selon un bilan provisoire. On ignore le bilan des pertes dans le camp des islamistes.Lire la suite

11:30 Publié dans 23- LIBAN | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/10/2014

La lettre d' Asia Bibi au Pape François

Pope-Francis-1122.png

C’est une révélation que nous a faite hier le blog Vatican Insider du quotidien italien La Stampa. Un de ses journalistes, Paolo Affatato, a obtenu une copie d’une lettre qu’Asia Bibi a adressée au pape François peu de temps après l’arrêt de la Cour d’appel de Lahore du 16 octobre dernier, confirmant la sentence de mort, en novembre 2010, d’un tribunal de première instance. Je n’ai sous les yeux que la version espagnole de cette lettre. Voici la traduction des extraits qu’en donne Vatican Insider.

« Pape François, je suis votre fille Asia Bibi. S’il vous plaît, priez pour moi, pour mon salut et pour ma liberté. Actuellement, je ne peux que me confier à Dieu qui est le Tout-Puissant et qui peut tout (…) Je m’accroche toujours à ma foi chrétienne et je place ma confiance en Dieu, notre Père, qui me défendra et me rendra ma liberté. Je me confie aussi à vous, Saint Père François, et à vos prières (…) Pape François, je sais que vous priez pour moi de tout votre cœur. Je sais que grâce à votre prière ma liberté pourra être possible. Et au nom de Dieu Tout-Puissant et de sa gloire, je vous exprime toute ma reconnaissance pour votre proximité en ce moment de souffrance et de déception (…) Mon seul espoir est de pouvoir revoir un jour toute ma famille réunie et heureuse. Je crois que Dieu ne m’abandonne pas et qu’il a un projet de bien et de bonheur pour moi, qui se manifestera d’ici peu. Je remercie toutes les personnes qui dans les communautés chrétiennes de par le monde prient pour moi et font tout leur possible pour m’aider ». source

13:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Elections en Tunisie: les Frères Musulmans en minorité mais à 26%

Meeting_Ennahda_Sidi_Bouzid.jpg

Lu sur le média tunisien Kapitalis (extrait)

Par Rachid Barnat

"Si pour les Tunisiens, il était clair qu'il fallait écarter les Frères musulmans de tout pouvoir pour leur idéologie néfaste, qui a mis à genou la Tunisie en 3 ans de pouvoir, et les occasions n'ont pas manqué pour leur dire leur rejet (assassinats politiques de de Lotfi Nagdh, Chokri Belaid, Mohamed Brahmi...); pour l'opposition, son attitude vis-à-vis des Frères nahdhaouis, a agacé bon nombre de Tunisiens d'autant qu'elle traitait les «khwanjia» nahdhaouis comme s'ils étaient incontournables et indispensables à la vie politique en Tunisie. Obéirait-elle à des «pressions» étrangères qui veulent que les islamistes restent coûte-que-coûte au pouvoir ou du moins dans le paysage politique en Tunisie, depuis que leurs «frères» en Egypte ont été écartés du pouvoir et leur parti a été interdit pour cause de terrorisme? Il faut croire que oui!

Faisant de la Tunisie un laboratoire pour expérimenter de nouveaux concepts «démocratiques», qui choqueraient les démocrates des vieilles démocraties mais qu'ils imposent aux démocrates tunisiens.

Rappelez-vous les manifestations massives quotidiennes durant plus d'un mois, pour dire «dégage» à Ennahdha, responsable de tous les malheurs des Tunisiens et des assassinats politiques ! Que fit chaque fois l'opposition? Elle a repris le dialogue après chaque assassinat avec les responsables politiques de la mort de Lotfi Nagdh, de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi ! Et de «consensus», en «dialogue national», concepts que découvrent ahuris les démocrates tunisiens, l'opposition a, à chaque fois légitimé, un parti qui a perdu toutes les légitimités et en premier la légitimité électorale. Ce qui est une première en «démocratie»: des élus refusent de respecter le peuple ni le mandat qu'il leur accorde ni sa durée... et l'opposition acquiesce.

Et depuis les Tunisiens ont compris le rôle joué par les Américains et les Européens qui soutiennent les islamistes: ils voulaient par tous les moyens imposer les Frères musulmans aux Tunisiens, poussant le cynisme jusqu'à prétendre que leur islamisme est modéré et compatible avec la démocratie. D'où leur idée de «consensus» et de «dialogue national» pour redonner leur chance à des «frères» que beaucoup de Tunisiens exècrent de plus en plus, transformant ainsi la Tunisie en laboratoire expérimental pour une «démocratie» spéciale pour le «monde arabe», après l'échec de la démocratie version occidentale en Irak, inadaptée aux «Arabes», selon leurs analystes!

Selon les estimations des observateurs, Ennahdha compterait entre 500.000 et 800.000 entre adhérents et sympathisants. Alors que le nombre d'électeurs potentiels tunisiens est estimé à 5 millions.

Le succès mitigé des démocrates

Au vu du résultat des élections législatives et des premières estimations, on s'étonne de voir que Nida Tounes ne récolterait que 37% voix alors qu'Ennahdha en récolterait 26%! Lire l'article intégral sur Kapitalis.

10:56 Publié dans 23- TUNISIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |