Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2015

Quand les Algériens musulmans refusaient la citoyenneté française pour conserver leur "statut coranique"

Jean Monneret à propos du Décret Cremieux par enquete-debat

"Voici une conférence passionnante de l’historien spécialiste de l’Algérie française Jean Monneret à propos du statut civique des musulmans en Algérie française. Nous avons extrait de cette conférence de plus d’une heure et demi un passage sur le décret Crémieux, tant il nous paraît que circulent de fausses informations à son sujet, que M. Monneret a bien rectifiées. Ainsi il nous apprend notamment que seulement 398 musulmans ont demandé à devenir Français à part entière, alors que la possibilité leur était laissée. En effet explique-t-il, “renoncer à un statut coranique pour demander à accepter un statut occidental est considéré comme une apostasie”. On est donc loin des théories fumeuses sur les musulmans exclus par les Français de la citoyenneté, contrairement aux juifs, et tout ce que ça implique." Source Enquête-Débat

Se procurer les ouvrages indispensables de Jean Monneret sur l'Algérie dont ses dernières révélations sur les terroristes du FLN soutenus par les socialistes :

10:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/03/2015

Radicalisation du discours islamiste du président turc Erdogan : la lutte contre l'occident ravivée.

Erdogan.jpg

Source : Al-Monitor 

"Les discours récents du président turc, Recep Tayyip Erdogan ont été marqués par une rhétorique de plus en plus radicale.

 La paranoïa anti-occidentale, basée sur un mélange extrémiste de nationalisme turc et d'islamisme, ont infusé plus en plus ses discours. L'exemple le plus frappant de cette métamorphose inquiétant était le discours qu'il a prononcé lors d'une cérémonie tenue le 16 Mars dans le palais présidentiel où il attribua des médailles d'honneur aux anciens combattants de l'armée et les familles des soldats tombés au combat.

"Ces terres demeurent notre maison parce que chacun des 78 millions de citoyens de ce pays, hommes et femmes, même les enfants et les personnes âgées - voient le martyre comme un honneur si nécessaire. Sinon, nous ne aurions pas été autorisé à rester un seul jour ici ", at-il dit.

«Ne pensez même pas que la lutte, commencée il y a 1400 ans entre la vérité [l'Islam] et l'erreur [autres croyances] est terminée. Ne pensez même pas que ceux qui ont mis un oeil sur ces terres il y a 1000 années ont renoncé à leurs ambitions. Ne pensez même pas que ceux qui se placèrent aux Dardanelles, puis à travers l'Anatolie il y a 100 ans, qui viennent avec les armées les plus puissantes (les occidentaux), des armes et de la technologie de l'époque, se sont repentis. Non, ils ne ont jamais ainsi. Cette lutte de longue date est en cours et se poursuivra ", a-t-il ajouté.

Erdogan a poursuivi en disant, «Nous devons continuer à endurer avec cette prise de conscience, toujours prêt pour l'une des deux belles (éventualités), et prendre des mesures en conséquence."

Ce que Erdogan voulait dire par deux «belles» éventualités est l'espérance de devenir un "martyr" ou "Ghazi". Dans le sens islamique, un martyr est quelqu'un qui sacrifie sa vie au nom d'Allah, alors que «Ghazi» est un titre honorant combattants qui ont survécu à une guerre au nom d'Allah. Dans la culture turque contemporaine, le «martyr» et les termes de «Ghazi» sont généralement utilisés pour désigner les combattants qui  tués ou blessés tout en défendant la patrie. Lire la suite sur le média arabe Al Monitor 

10:18 Publié dans 22- TURQUIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L'Etat Islamique continue sa progression en Libye (FR24)

09:58 Publié dans 32- Etat Islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

26/03/2015

“Celui qui mange du porc a tendance à avoir le comportement d’un porc” affirme un imâm de la mosquée de Villetaneuse

25/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Lors d’un prêche à la mosquée de Villetaneuse, le prédicateur musulman Mehdi Kabir, disciple du cheikh tunisien pro-Ennahdha Béchir Ben Hassen, s’en prend violemment à tous ceux qui – non-musulmans – consomment de la viande de porc :

"Celui qui mange du porc a tendance à avoir le comportement d’un porc. C’est pour cela que les consommateurs de viande de porc, tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n’ont pas de pudeur vis à vis d’Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde, sans aucune pudeur ni aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

15:59 Publié dans 10 - MOSQUEES EXISTANTES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

"Les femmes sont égoïstes par nature" selon l’imam Mohamed Khattabi de la mosquée Aïcha de Montpellier

khattabi.jpg

Extrait du sermon du vendredi 8 mars 2015 à la mosquée Aïcha de Montpellier, de l’imam Mohamed Khattabi :

"Peu importe tout le bien que vous ferez à une femme, elle le niera. Son égoïsme la poussera à le nier. Ceci est vrai pour toutes les femmes, qu’elles soient occidentales, arabes, musulmanes, juives ou chrétiennes. C’est la nature des femmes. Lorsqu’une femme est en colère, elle nie tout le bien que les hommes lui ont fait, elle nie entièrement tout le bien que l’homme lui a fait. " Lire et regarder en vidéo le sermon intégral sur Memri

15:53 Publié dans 10 - MOSQUEES EXISTANTES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le Coran a été lu dans la basilique de Longpont dans le cadre du "dialogue islamo-chrétien"

pt145743.jpg

Nous apprenons que le samedi 21 mars 2015 un « pèlerinage islamo chrétien » doit avoir lieu dans la basilique de Longpont située en Essonne (photo). 
Avec la participation de : Mgr Dubost, Evèque d’Evry, et de Ghaleb Bencheikh, Président de « Religions pour la Paix » dont voici le programme tel qu’il apparaît sur le site du sanctuaire : 
En savoir plus sur Islam et Vérité

13:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le cardinal Sarah s'oppose aux chrétiens voulant combattre l'Etat Islamique

Le-cardinal-Sarah-encourage-la-Manif-pour-tous_article_popin.jpg

L'abbé Guy Pagès, spécialiste de l'islam, rend compte de l'intervention du cardinal Sarah "en tournée" en France :

"Je suis allé écouter le cardinal Sarah à l’église Saint Eugène à Paris, et ai été surpris qu’il ait condamné, comme il l'a fait ailleurs, le choix fait par certains jeunes et valeureux Occidentaux d’aller s’enrôler dans les milices chrétiennes d’autodéfense au Moyen-Orient, au motif que lors de Son arrestation, Jésus a dit à Pierre : « Remet ton épée dans le fourreau. Celui qui fait périr par l’épée périra aussi par l’épée. » (Mt 26.52).

 Or, nonobstant le religieux respect que je dois ‒ et que j’ai ‒ pour le cardinal, force est pour moi de dénoncer le contresens qu’il fait de cette citation. En effet (…)  Lire la suite sur le blog de l'abbé Pagès

13:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/03/2015

Les mairies UMP et PS, premiers bailleurs fonciers des mosquées ? (Le Figaro)

Capture d’écran 2015-03-23 à 23.31.16.pngLire l'excellente tribune de Jean-Christophe Moreau (EHESS) dans Le Figaro intitulée "Mosquées: comment les élus contournent la loi de 1905" 

"Lorsque les élus sont directement concernés par l'implantation de nouveaux lieux de culte, en particulier lorsqu'il est question de l'islam, le souci de neutralité s'efface au profit d'un volontarisme municipal évident. Sur 190 lieux de culte musulmans en chantier (ou inaugurés depuis 2011), on constate que 114 projets ont été rendus possibles grâce à la cession d'un terrain municipal (dont 76 terrains vendus après déclassement et 38 terrains mis à disposition par bail emphytéotique administratif). Tout porte donc à croire que les municipalités -toutes tendances politiques confondues à l'exception du Front national- sont en passe de devenir les premiers bailleurs fonciers du culte musulman." Lire l'article intégral

Pour en savoir plus sur la collaboration politique entre UMP, PS et islamistes, lire l'enquête utilisée Jean-Christophe Moreau, Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, 320 pages, 2015.

23:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Un sénateur UMP veut remplacer le Français par l'Arabe comme langue d'apprentissage dans les écoles arabisées !

00:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/03/2015

Un candidat Front de Gauche affiche son soutien aux Frères Musulmans

Capture d’écran 2015-03-21 à 00.55.19.png

Capture d’écran 2015-03-21 à 00.55.46.png

Candidat du canton de Nîmes 4 aux départementales, Hichame Abderrazak est le porte parole de la mosquée Lumière et Piété, gérée par l'association ImanoPaix. Nous avons démontré dans notre livre Ces Maires qui courtisent l'islamisme que cette mosquée est acquise aux thèses des Frères Musulmans, leurs responsables et soutiens y venant prêcher (Abdallah Ben Mansour (UOIF), Nabil Ennasri, Hani Ramadan…), et leurs bulletins internes citant les écrits de Yussef al Qaradawi. 

Capture d’écran 2015-03-21 à 00.59.19.png

Abderrazak affiche le signe de ralliement des Frères Musulmans, la main noire sur fond jaune, dite "main de Rabaa" du nom de la place où les Frères avaient constitué en août 2013 un camp retranché où ils torturaient des opposants au sein même de la mosquée de Rabaa, et où des snipers du Hamas tiraient sur l'armée venue à juste titre déloger les islamistes qui multipliaient les attaques contre leurs opposants et retenaient en otage de nombreuses personnes. Aussi, des jeunes filles y furent utilisées pour le "djihâd du sexe" (jihâd al-nikaa) (source de ces affirmations sur Raba'a : Histoire secrète des Frères Musulmans de Chérif Amar paru en février 2015 aux éditions Ellipses, préfacé par Alain Chouet de la DGSE).

01:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

20/03/2015

Bardo : l'attentat de trop pour un Etat islamique qui risque de perdre son attrait

l-attaque-de-mercredi-a-frappe-le-plus-prestigieux-musee-du_1355888_667x333.jpg

Jusqu'à présent, les atrocités de l'Etat Islamique pouvaient trouver une justification dans la tradition islamique et les actes de Mahomet, ainsi que l'ont expliqué des journalistes égyptiens et même des responsables musulmans condamnant cette herméneutique mimétique du rapport aux textes fondateurs (Coran-Sîra-Hadith). Réduire en esclavage des Chrétiens, proposer l'alternative conversion, taxe islamique ou la mort, tuer les "hypocrites" (mauvais musulmans), détruire les idoles païennes, inclure les femmes dans le butin de guerre, autant d'attitudes validées par les premiers califes de l'âge d'or de l'islam, les "biens guidés" (rashîdun), les juristes fondateurs des écoles sunnites et Mahomet lui même d'après le hadith. L'attentat contre Charlie Hebdo, à titre d'exemple, correspond à la prescription de tuer celui qui insulte le prophète, codifiée dans la charia sunnite sur la base de la vie de Mahomet, ayant assassiné trois chansonniers jugés trop moqueurs de son vivant.  

 

L'affaire du musée de Tunis va elle à l'encontre de l'éthique islamiste, car tuer de simples civils musulmans pour la visite de ce lieu, qui contient certes des éléments relatifs à l'Empire romain païen et à Carthage, mais aussi un département islamique avec des céramiques et des vieux coran, ne contrevient pas aux interdictions des fous d'Allah. 

 

 

L'Etat islamique qui avait un pouvoir d'attraction envers des jeunes certes fanatisés, mais non fous, qui pouvaient cautionner nombre de violences, risque de vivre une perte de crédibilité et une vague de réprobation même chez les islamistes les plus convaincus. 

 

Bardo, l'attentat de trop ? Les prochains mois nous diront si, sur la défensive en Irak et en Syrie, l'Etat islamique gagne encore les coeurs des islamistes les plus exhaltés ou si il connaitra une hémorragie de volontaires.

 

Joachim Véliocas, directeur de l'Observatoire de l'islamisation.

Dernier livre paru Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, réédition 2015.

20:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

19/03/2015

L'ex UOIF Mohamed Louizi révèle les documents internes secrets du mouvement en soutien au professeur du Lycée d'Averroès jugé pour diffamation

Capture d’écran 2015-03-19 à 17.21.01.png

Capture d’écran 2015-03-19 à 17.21.11.png

Sur son blog Médiapart, Mohamed Louizi qui eut des responsabilités au sein de l'UOIF, notamment dans le Nord, publie un livre au format PDF, gratuit, très documenté sur la nature et la stratégie réelle des Frères Musulmans en Europe. Le procès du professeur de philosophie Soufiane Zitouni du lycée Averroès, créé par le président de l'UOIF Amar Lasfar, dénonçant la nature islamiste de l'établissement, a poussé Louizi à rendre public tout ce qu'il sait sur la branche française des Frères Musulmans, extraits :

"Je suis conscient que ce témoignage intervient dans un contexte national marqué par l’approche des deux tours des élections départementales, les 22 et 29 mars prochain. Le risque que son propos soit instrumentalisé politiquement est plus que vraisemblable. Cependant, c’est bien l’UOIF du « Collège-Lycée Averroès » qui a choisi la procédure d’urgence et, indirectement,  fixé la date du procès au vendredi 3 avril, au lendemain des élections. Les citoyens, comme bien d’autres responsables de la chose publique, sont en droit de connaître le fond du sujet et d’examiner des éléments de preuves bien avant le procès. D’où l’impératif de le publier aujourd’hui nonobstant le contexte politique.

Ce « témoignage citoyen d’intérêt public » tente de dissiper les épaisses et obscures couches de nuages entourant l’UOIF, et favorisant l’ignorance de ce qu’est réellement et idéologiquement cette entité politico-religieuse, agissante à travers de nombreuses institutions, et s’entourant de nombreux établissements pour assurer la marche vers son cap visé, et permettre la réalisation du rêve de domination par l’idéologie d’Hassan Al-Banna demain, ici et ailleurs. Le « Collège-Lycée Averroès » n’est qu’un établissement parmi d’autres. Ses élèves ne seraient qu’une réserve en ressources humaines à éduquer et à former pour assurer la relève d’une organisation, somme toute, vieillissante."

Extrait du livre :

 "Je n’ai - de part mes anciennes responsabilités au sein du bureau de la « Ligue Islamique du Nord » (LIN) - ni tout vu ni tout lu. Mais, il me suffit un seul document top secret, qui m’a été donné - 80 pages mais sans sa page de garde - par un notable de la LIN. Ce document je ne l’ai pas dérobé. Il ne s’agit pas d’un recel ou d’un faux. Lorsque j’étais en 2002/2003 président de la section lilloise de l’association des «Etudiants Musulmans de France», affiliée à l’UOIF, et donc membre de droit du bureau de la LIN, représentant les étudiants, je devais, en parallèle de mes responsabilités estudiantines déclarées, servir de courroie de transmission de la pensée des « Frères Musulmans » au sein du monde étudiant, pendant les prêches de vendredi dans les salles de prière du campus, et au sein de cellules fermées d’éducation de la mouvance ; là où de nouvelles recrues sont conditionnées et embrigadées.

(…) il s'agit du document «Le Guide Educatif » (ج ا روي), adopté à l’échelle de l’Europe et préconisé par la FOIE.

(…) Pour mettre la FOIE et l’UOIF devant le fait accompli. Que le déni cesse. La FOIE, et sa filiale UOIF, portent dans le cœur et dans l’action les standards de l’idéologie des « Frères Musulmans » en Europe et en France, un point, c’est tout.

(…)

- La phase dite « Introductive », visant un public, âgé au moins de 17 ans. Cette étape s’adresse aux futures recrues sélectionnées, des phases précédentes, pour adhérer et rejoindre les « Frères Musulmans », à travers les organisations affiliées à la FOIE, dans chaque pays. Les personnes sélectionnées suivront une formation religieuse fondamentale, la découverte de l’idéologie des « Frères musulmans », la familiarisation avec le concept du travail en groupe structuré et organisé, un parcours de conscientisation politique est aussi prévu, etc. Le formateur doit s’appuyer sur les références fréristes pour préparer ses séquences : Hassan Al Banna, Fayssal Mawlaoui, Sayyed Sabiq, Mostapha Zarka, Fathi Yakan, etc.

Il (le document) propose aussi, entre autres, d’étudier le concept et les règles du Jihad, au sens du combat pour la cause d’Allah, et la notion de l’hégémonie et de la domination de l’islam: le Tamkine. Les références bibliographiques, en ce qui concerne l’engagement et l’activisme islamiste, sont à 99 % clairement « Frères Musulmans » (…)

Chakib Benmakhlouf, ex-président de la FOIE (2006-2010), a déclaré, dans une interview au journal londonien arabe Ascharq Al-Awsat, le 20 mai 2008, je traduis : « Au sein de la FOIE, nous avons un plan d’action, nous avons un plan d’action sur 20 ans; sur le court terme, le moyen et le long terme."

Télécharger le livre de Mohamed Louizi ici

17:41 Publié dans 06UOIF-FRERES MUSULMANS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Emeutes de 2005 : Spécial Investigation (Canal+) colporte la rumeur de la grenade lacrymo tirée dans une mosquée.

Un reportage de Spécial Investigation revenant sur les émeutes du ramadan 2005 diffusé lundi 16 mars a jeté de l'huile sur le feu, notamment en prenant pour argent comptant la version de grenades lacrymogènes tirées dans une mosquée de Clichy-sous-Bois, de manière délibérée par les forces de l'ordre. 

 

L’enquête judiciaire sur ce qu'il se passa réellement ce soir là fut rapportée par le quotidien Le Monde à l'époque, quotidien peu suspect de complaisance avec la police :

 

«La mosquée Bilal de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) n'avait pas été directement visée par une grenade lacrymogène, comme l'indique une photo prise par le service local de police technique […] L'enquête, confiée à la sûreté départementale de Seine-Saint-Denis, a permis de préciser le déroulement des faits. Le 30 octobre, peu avant 22 heures, l'affrontement est violent entre les policiers et une cinquantaine d'émeutiers dans le quartier Anatole-France, à proximité du centre commercial, au pied duquel se trouve la mosquée.[…] Les deux officiers qui se trouvaient cette nuit du 30 octobre à la tête des unités mobiles ont déclaré qu'ils ne connaissaient pas l'existence à cet endroit d'un lieu de culte. De l'extérieur, le bâtiment ne présente guère de signes distinctifs, ressemblant plutôt à un entrepôt. En pleine nuit, lors d'affrontements violents, il est d'autant plus difficile de faire la différence. L'âpreté des combats a été notamment établi par l'exploitation du trafic radio. »

Ainsi le contexte de l’incident se déroule en pleine guérilla urbaine, ce qu’omet de préciser le reportage de Canal+. La grenade n’a pas explosée dans le lieu de culte :

 

« Les spécialistes du laboratoire central de la Préfecture de police ont pu établir qu'aucun impact dû à l'explosion n'était décelable à l'intérieur de la mosquée. En revanche, des traces de combustion ont été relevées devant la porte centrale de la mosquée Bilal, dont la plus proche se trouvait à 60 cm, comme en témoigne la photo. »

 

Même Abderrahmane Bouhout, président de l'association cultuelle des musulmans qui gère la mosquée, avoua aux policier être incapable de définir l’endroit où la grenade fut trouvée.

11:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

18/03/2015

Le Sénat réaffirme la possibilité de subventionner les centres culturels musulmans et de garantir les emprunts des mosquées

Capture d’écran 2015-03-18 à 17.50.30.png

Capture d’écran 2015-03-18 à 17.52.08.png

Capture d’écran 2015-03-18 à 17.47.07.png

Rapport intégral ici.

Résultat : les maires aident la construction de mosquées déguisées en centres culturels, souvent liées aux Frères Musulmans: lire notre enquête de 310 pages Ces Maires qui courtisent l'islamisme. (Tatamis, 2015)

17:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Razzy Hammadi et Malek Boutih reconnaissent les liens troubles entre PS et islamistes.

hammadi_0.jpgLe député socialiste Razzy Hammadi est revenu après les attentats de janvier sur la lâcheté et les petits arrangements des élus locaux de la gauche plurielle, qui font construire sur leurs territoires des mosquées en échange du vote des communautés musulmanes.

Invité à s’exprimer aux micros d’Olivier Galzi, sur I-Télé, le député de Seine-Saint-Denis et ancien président du Mouvement des jeunes socialistes a donc dénoncé les « lâchetés » des élus locaux face à la montée du communautarisme, avant d’avouer que « certains (élus locaux) ont négocié les mosquées contre des voix »

Capture d’écran 2015-03-18 à 13.22.11.pngLe député PS de l'Essonne Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme connu pour son franc parlé, interrogé par Le Point, admet les mêmes comportements :

Le Point: Qui a fait le lit du communautarisme ?

Malek Boutih: Je vais être très clair. Au sein du PS, je serai désormais sans concession avec les élus corrompus qui passent des deals avec les voyous et les communautés par électoralisme. Il faut qu'on fasse le ménage dans nos rangs. Nous ne pouvons plus laisser prospérer les supermarchés de la drogue dans nos cités dont on voit qu'ils entretiennent des filières où gangsters et islamo-nazis se donnent la main. Je ne vais pas être gentil au PS. Il faut que chacun nettoie devant sa porte. (…) Les élus locaux corrompus ont pactisé avec les voyous, les salafistes et les communautés pour avoir la paix." Source

Lire la seule enquête fouillée sur ce sujet de la collaboration entre islamistes et politiques.

13:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Syrie: 5 églises détruites lors des attaques de l’État Islamique dans la région d’Hassaké

our-ladys-church.png

L’offensive lancéele 23 février par l’État Islamique sur les 35 villages chrétiens assyriens de la vallée de la Khabour, se serait soldée par la destruction d’au moins cinq églises selon une dépêche d’Assyrian International News Agency d’hier. Voici la liste de ces églises : église de Tel Hurmiz, église Mar Bisho de Tel Shamiran, église de Qabr Shamiyi, église de Tel Baloua et église Saint-Sawa de Tel Jadiya (cette dernière ville a été reprise par les combattants assyriens et kurdes).

Source Assyrian International News Agency (16 mars)

Rappelons que selon les livres musulmans les plus vendus en France, comme La Voie du Musulman  d'al Djazairi disponible à la Fnac, ou les Statuts Gouvernementaux d'El Mawerdi, il est interdit de construire des églises en terre d'islam. L'Etat islamique agit de manière tout à fait orthodoxe.

10:48 Publié dans 23- SYRIE, 32- Etat Islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les députés musulmans algériens dénoncent un projet de loi protégeant les femmes violentées au sein du foyer.

algerie--une-loi-contre-la-violence-faite-aux-femmes-enerve-les-conservateurs.jpg

Lu dans Le Figaro Madame:

"Les députés algériens ont adopté le 5 mars une loi criminalisant les violences contre les femmes. Cette loi a été vivement dénoncée par les conservateurs qui y voient une intrusion dans l'intimité du couple contraire aux valeurs de l'islam. La loi veut défendre les femmes contre les violences de leur conjoint et préserver leurs ressources financières des convoitises de celui-ci, considéré comme le chef de famille dans les sociétés traditionnelles. Ce texte, qui modifie et complète le Code pénal, introduit également la notion de harcèlement dans les lieux publics et celle de harcèlement moral conjugal.

Dès lors, quiconque porte volontairement des coups à sa conjointe risque entre un et vingt ans de prison, voire la réclusion à perpétuité en cas de décès de la femme. Un autre article prévoit de six mois à deux ans de prison pour « le mari qui exerce sur son épouse des contraintes afin de disposer de ses biens ou de ses ressources financières ». Au sein de l'Assemblée nationale, qui ne compte pourtant pas d'islamistes radicaux, des élus ont accusé le gouvernement de vouloir imposer des normes occidentales à une société musulmane. Le texte est « contraire aux préceptes coraniques et vise la dislocation de la famille », a estimé le député Naamane Belaouar de l'Alliance pour l'Algérie verte, une coalition de partis islamistes. Les députés d'une autre formation islamiste, El Adala, ont réclamé des lois visant à ce qu'il soit mis fin « au non-port du voile et à la nudité des femmes dans les lieux publics, causes principales des harcèlements » selon eux. Lire la suite

10:24 Publié dans 23 - ALGERIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

17/03/2015

Les Observatoires du Grand Remplacement et de l'islamisation scellent un partenariat

Le gouvernement français a officiellement décidé d'augmenter les naturalisations d'étrangers, les régularisations de clandestins, et les visas délivrés aux pays d'Afrique du Nord et d'Afrique noire, sources principales d'immigration musulmane. Afin d'apprécier les flux migratoires et la présence d'individus d'origine étrangère sur le sol national, de manière quantitative et qualitative, les Observatoires du "Grand Remplacement" (www.grand-remplacement.com) et de l'islamisation (www.islamisation.fr) vont travailler de paire afin d'informer la population française sur les chiffres de la substitution de population, amorcée depuis 40 ans et accélérée depuis 10 ans. Ce tsunami migratoire représentant un péril mortel pour notre civilisation, nous ne pouvons plus nous permettre de faire dans la dispersion: c'est donc dans un esprit d'union, face à l'urgence de la menace, que nos deux observatoires vont sceller un partenariat afin de lutter encore plus efficacement.

François Héran, directeur de l'Institut national d'études démographique (INED) a prévenu "Le brassage va continuer, ce n'est pas que je sois pour ou contre, c'est une question objective : l'immigration deviendra le premier moteur de croissance de la population, alors forcément le brassage va progresser, et rien ne l'arrêtera, donc il vaut mieux s'y préparer que d'essayer de nier la réalité." (François Héran, 27 janvier 2007, Soir3, France3).

Face à des élites aveugles qui précipitent le pays dans le chaos multi-ethnique sur fond d'islamisation rampante, notre tâche consiste à diffuser au maximum nos informations afin de précipiter la prise de conscience des Français sur les graves dangers qui pèsent sur l'avenir de leur pays.

Michèle Tribalat, collègue de François Héran à l'INED,  parle elle de "phénomènes de sécession territoriale", et se prépare à "voir apparaître des revendications politiques d'un droit dérogatoire sur base ethnico-religieuse" (Michèle Tribalat Revue générale de Stratégie, janvier 2007).

C'est pour que de telles analyses soient étayées par des chiffres et des faits quotidiens (constructions de mosquées et d'écoles musulmanes, revendications communautaires) que L'Observatoire du Grand Remplacement lancé par les Identitaires - et parrainé par Renaud Camus - et l'Observatoire de l'islamisation, dirigé par l'essayiste Joachim Véliocas opèrent ce rapprochement. L'union fait la force!

19:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Vos impôts financent l'islamisme : l'enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme (réédition 2015)

 Achat

Présentation de l'éditeur :

Manuel Valls a inauguré la Grande mosquée de Cergy, édifiée sur un terrain de la mairie socialiste contre un loyer dérisoire. Son imâm défend ouvertement les Frères Musulmans dont le passage aux affaires en Egypte s'est soldé par de nombreuses exactions, et la tentative d'islamiser les lois. Nantes, la mairie a contribué à financer l'institut islamique de la branche française des Frères Musulmans, l'UOIF, à hauteur de 200 000 euros en 2009. Le maire s'appelait alors Jean-Marc Ayrault.

Manuel Valls ne s'est-il pas prononcé à plusieurs reprises pour le financement public des mosquées?

Alain Juppé assure lui qu'il « fera tout pour qu'un terrain soit disponible » pour la Grande Mosquée de Bordeaux. L'imâm Tareq Oubrou qui dirigera l'endroit persiste dans son dernier livre à s'avouer membre des Frères Musulmans, dont le Guide suprême souhaite « contrôler l'Europe ».

Paris, qui croule sous une dette de 400 millions d'euros, a trouvé 16 millions d'euros pour son Institut islamique. Les mairies de MarseilleLa Rochelle et Nice ont été elles épinglées par le tribunal administratif pour des entorses à la loi de 1905, tandis que plusieurs députés financent des mosquées sur leur réserve parlementaire. Le maire de Nîmes, vice-président de l'UMP, a lui cédé un ex temple protestant à des islamistes dont les bulletins internes sont marqués d'un extrémisme inquiétant. 

 Cette deuxième édition a été largement actualisée et augmentée après les municipales 2014.

Joachim Véliocas dirige l'Observatoire de l'islamisation (www.islamisation.fr). Il est analyste pour le centre de prospective Wikistrat. Son premier livre-enquête, L'islamisation de la France (2006) a imposé ce thème dans le débat public.

320 pages, 20 euros, Acheter avec frais de port offerts cliquez. 

19:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maires, islamisme, valls, mosquée, mosquées | |  Facebook | |

Totalitarisme islamique en Algérie: 2 chrétiens interpellés avec 56 bibles

176_7576130-11694600.jpg

Information du 16 mars 2015 du média Où va l'Algérie:

"Les services de Gendarmerie Nationale ont arrêté avant-hier deux jeunes qui se trouvaient à bord d’un véhicule  en leur possession 56 bibles.

 

Ainsi, B.K, 23 ans et son ami B.N, 33 ans ont été interpellés sur la RN 111 au niveau de la commune de Sidi Abderrahmane alors qu'ils revenaient de la wilaya d'El Bayadh. Il s'agirait selon toute vraisemblance du retour de ces deux missionnaires ou ils s'adonnaient à la christianisation de certaines régions.

 

Les livres ont été  saisis et  les deux jeunes  relâchés. Ils ont expliqué  aux gendarmes qu'ils activaient légalement en vertu d’une  autorisation officielle délivrée par l'église catholique." Source      
 
Une loi algérienne de mars 2006 punit de lourdes amendes et jusqu'à de la prison ferme l'apostolat chrétien. Régulièrement, chaque année, plusieurs Chrétiens sont arrêtés dans l'indifférence de la presse française.

10:48 Publié dans 23 - ALGERIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

16/03/2015

Grand Remplacement: la dernière boucherie française de Pantin remplacée par une halal

Lu dans Le Monde :

"A Pantin (Seine-Saint-Denis), M. Béguin était le dernier de sa lignée. De celle qu'il appelle, avec son parler fort et son accent natal d'Etricourt (Somme), les "traditionnels". Comprendre, les bouchers qui ne sont pas "halal". Depuis son départ, cette commune de 52 000 habitants de la petite couronne parisienne n'a, pour la viande à la coupe, plus que des boucheries musulmanes. Et à commencer par le maire, Bertrand Kern (PS), qui l'a "obligé à faire un an de plus", M. Béguin sait que ça en a chagriné plus d'un."

19:07 Publié dans Dossier viande halal | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

40% des armes de Boko Haram sont françaises, issues des parachutages en Libye décidés par Juppé-Sarkozy.

967737_3_87dc_nicolas-sarkozy-et-alain-juppe-a-bordeaux-le.jpg

L'opération Harmattan qui a couté 300 millions d'euros (estimation officielle donc basse) afin d'installer les islamistes au pouvoir en Libye, a été décidée par Nicolas Sarkozy et défendue par son minsitre des Affaires étrangères Alain Juppé.

Lu sur le média camerounais CamerPost:

"Deux armes sur cinq saisies sur les combattants de Boko Haram sont de fabrication française. En lançant cette petite bombe, le ministre de la communication tchadien s’est attiré un faible démenti de l’ambassadeur de France au Cameroun. Il réplique qu’une grande partie de l’armement de la secte islamiste a été prélevée à l’armée nigériane, l’autre provenant « de trafics illégaux dans la région » sans toutefois nier l’étiquetage made in France.

Tous les experts militaires de bonne foi admettent aujourd’hui que la France, quatrième exportateur d’armes dans le monde, un rang qu’elle maintient alors qu’elle a chuté à la sixième place des puissances économiques, s’est montrée bien imprudente en parachutant à l’aveugle dans le désert libyen, en juin 2011, des dizaines de tonnes d’armes à destination des rebelles combattants Kadhafi. Nicolas Sarkozy, qui est un homme impatient, était alors pressé d’en finir avec son nouvel ennemi, le Guide Libyen.

Une pluie d’armes tricolores 

Jusqu’à ces largages, les conteneurs d’armement étaient livrés par le Qatar (tiens, le revoilà) et les Émirats Arabes Unis (où l’ancien président exerce ses talents de conférencier) par avion à Benghazi, puis par bateau jusqu’à Misrata, ville tenue par les insurgés. Les parachutages français furent effectués dans le djebel Nefoussa, non loin de la frontière tunisienne. On largua en masse des lance-roquettes, des fusils d’assaut, des mitrailleuses et surtout des missiles antichars Milan. En utilisant un système très sophistiqué, avec un petit parachute qui s’ouvrait à 200 mètres du sol, se vantaient alors les militaires français.

Dans cette région réputée pour être un fief islamiste, ces colis tombés du ciel furent accueillis comme une bénédiction, notamment par Mounir el-Haidara, l’un des émirs les plus célèbres du djihadisme tunisien. Grâce au téléphone arabe, une grande partie des armes furent détournées de leur véritable destination et recyclées, comme le dit si bien l’ambassadeur de France au Cameroun, dans le « trafic illégal », à destination d’Aqmi, Boko Haram et consorts. Voilà comment l’armée française au Mali et l’armée tchadienne au Cameroun se sont retrouvées face à des mitrailleuses tricolores.

Le tragique aveuglement des gouvernants français ne s’arrête pas là. Lire la suite

18:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Coût de l'immigration: les économistes contredisent le libéral François de Closet


Closets-François-de.jpgMis à contribution par le Figaro Magazine vendredi 27 décembre pour décrédibiliser les analyses du FN, l'essayiste libéral François de Closet se veut rassurant: la France serait "un des pays d'Europe qui accueille le moins d'immigration", et la présence immigrée rapporterait annuellement "selon les études les plus sérieuses" jusqu'à 10 milliards d'euros, ou en couterait  10 maximum...le chiffre de 70 milliards d'euros de coût global avancé par Marine Le Pen serait "fantasmatique" (il provient de l'étude Laulan).

 - 2013 L'étude de l'expert comptable André Posokow pour la fondation Polémia chiffre à 84 Milliards d'euros le coût annuel de la présence immigrée en France.

- 2011 actualisation de l'étude du professeur d'économie (Dauphine/Paris II/Polytechnique)  Yves Marie Laulan : de 70 à 80 Milliards en incluant les coûts annexes hors comptes sociaux (police, justice etc.).

- 2014 : Le spécialiste des migrations Jean-Paul Gourevitch (bio)  évalue le coût annuel de l'immigration à 8,9 Milliards d'euros pour la balance dépense-recettes, auquel il faut ajouter 10 Milliards d'investissement au ROI incertain (dans son étude Les Migrations Pour les nuls, éditions First).

- 2005 Etude des professeurs d'économie Jacques Bichot (Lyon III),  Gérard Lafay (Panthéon Assas Paris II) et Yves-Marie Laulan (Dauphine/Paris II/Polytechnique) pour l'Institut Géopolitique des Populations : le Pr. Bichot aboutit à une estimation "plancher" de 24 Md€ du surcoût de l'immigration pour les finances publiques en 2005. Cette estimation du "surcoût immigré" se présente ainsi : Justice : +3,61 Md€,  Police et Gendarmerie : +0,86 Md€, Enseignement primaire et secondaire : +9,42 Md€, Enseignement supérieur : +0,22 Md€, Protection sociale : +8,5 Md€, Politiques de la ville hors Etat : +0,45 Md€, Logement : +0,42 Md€, Transports en commun : +0,5 Md€ (voir l'étude PDF)

- 2004 Gérard Pince Docteur en économie du développement, à partir des chiffres de l’INSEE,  réalise une étude sur les coûts de l’immigration de ce qu’il appelle   « les pays tiers » ,  c’est à dire non-européens, qui aboutissait à un déficit annuel de 50 milliards d’euros.  .

- 1998 L'économiste Christian Saint-Etienne (UDI)  choisit de se pencher sur le coût annuel d'accueil d'un immigré sans formation (santé, de logement, de scolarité, de formation, prestation familiales, etc) en l'estimant à 1 million de francs par an.

- 1990 et 1999 Les deux "rapports Milloz  de Pierre Milloz alors inspecteur général honoraire du ministère de l'Industrie (Énarque, docteur d'État en droit, diplômé de l'IEP de Paris) l'évaluent à  42 Milliards annuels.

- 1990, le Prix Nobel d'Economie Maurice Allais expliquait que lorsqu'un nouveau travailleur immigré entre en France, il est nécessaire de réaliser certaines infrastructures de logements, d'hôpitaux, d'écoles, de réseaux de transport, d'installations industrielles, etc. Il estimait que ces dépenses publiques représentaient "une épargne supplémentaire égale à quatre fois le salaire annuel de ce travailleur". Et Allais de poursuivre que "si ce travailleur arrive avec sa femme et trois enfants, l'épargne nécessaire sera égale à vingt fois son salaire annuel, ce qui manifestement représente une charge très difficile à supporter". 

12:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/03/2015

22 villages chrétiens syriens attaqués par l'Etat Islamique : l'information occultée par la presse

Syria_religion_130910_AAP.jpg

Le 23 février, plus de 40 camionnettes de miliciens djihadistes du prétendu Etat islamique (EI) ont attaqué 22 villages chrétiens assyriens sur la rive est de la rivière Khabur, du gouvernorat de Hassaké, dans le nord-est du pays. Des centaines de chrétiens assyriens ont été pris en otage par les djihadistes et les églises incendiées ou endommagées. Mgr Jacques Behnan Hindo, archevêque syro-catholique d’Hassaké-Nisibi, confiait à l’agence Fides que « les terroristes ont attaqué les villages de Tel Tamar jusqu’à Tel Hormuz, où ils ont tout brûlé. (...) ils ont pris des dizaines d’otages, peut- être dans l’intention de les utiliser pour demander des rançons ou en vue d’un échange de prisonniers ». Il confirmait également que plus de 1.000 familles chrétiennes assyriennes et chaldéennes avaient pu fuir ces villages et trouver refuge, pour la plupart, à Hassaké. L’archimandrite Emanuel Youkhana, des chrétiens assyriens, précisait à l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) : « Les combats ont commencé à 4h du matin (heure syrienne)... ils ont profité de l’engagement militaire du PYD (Parti démocratique de l’union Kurde) sur d’autres fronts pour avancer. Particulièrement à la frontière irako-syrienne. C’est pourquoi il y a eu moins de résistance pour combattre les djihadistes. »

« Je tiens à dire clairement, a déclaré Mgr Hindo le 24 février par l’intermédiaire de Fides, que nous avons la sensation d’avoir été abandonnés entre les mains de ceux du prétendu Etat islamique. Hier, les bombardiers américains ont survolé plusieurs fois la zone mais ne sont pas intervenus. Nous avons cent familles assyriennes qui ont trouvé refuge à Hassaké mais elles n’ont reçu aucune aide de la part du Croissant Rouge et des organismes gouvernementaux syriens d’assistance peut-être parce qu’elles sont chrétiennes. L’organisme chargé des réfugiés de l’ONU est lui aussi aux abonnés absents ».

Le 27 février, le nombre des chrétiens pris en otage et déportés par les djihadistes dans leurs places fortes a dépassé les 300. « Si les premières informations faisaient état de 90 otages, indiquait l’archevêque syro-catholique, maintenant, nous sommes en mesure de dire qu’ils sont environ 350 entre les mains des djihadistes », après vérifications et informations auprès des exilés. Parmi les prisonniers, se trouveraient également 40 miliciens kurdes et des miliciens as- syriens appartenant à la brigade d’autoprotection Sutoro.

Le dimanche 1er mars, 19 chrétiens assyriens, habitants du village de Tel Goran, ont été relâchés par les djihadistes contre rançon. Parmi eux se trouvent deux femmes, dont l’une enceinte a dû laisser sa fille de 6 ans aux mains des djihadistes. « Il s’agit d’un petit groupe, si on le compare aux centaines de chrétiens encore prisonniers du prétendu Etat islamique mais les négociations se poursuivent afin de libérer égale- ment les autres et nous espérons que cela sera possible », déclarait Mgr Hindo. Entre temps, les milices kurdes et l’armée syrienne ont repris le contrôle de secteurs de la zone proche de Quamishli mais n’ont pas encore tenté de re- prendre les villages assyriens de la vallée de la rivière Khabur. « Depuis le début de l’offensive djiha- diste sur ces villages, soulignait alors l’archevêque, les incursions aériennes de la coalition inter- nationale contre les positions de l’Etat islamique ont étrangement été suspendues ».

18:20 Publié dans 23- SYRIE, 32- Etat Islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

12/03/2015

La prochaine Grande Mosquée d'Angers dévoilée : "une chance" pour le maire UMP

7554308-11657351.jpg

Extrait de Angers Mag du 11 mars :

"Dans l’entourage du maire d’Angers, on voit dans ce projet de mosquée « une occasion en or d’unifier la communauté » et, par là-même, de « rassurer les Angevins : tout ce qui est visible et compréhensible y participe ». Si elle s’interdit, au nom de la laïcité, « d’organiser le culte », la municipalité voit dans la construction de la mosquée « une chance inouïe d’ouvrir le débat sur une laïcité et un vivre ensemble à l’angevine ». Que ce soit tu ou non, les autorités mesurent bien, également, l’intérêt d’avoir, dans une mosquée « cathédrale », le discours unifié d’un imam." Lire l'article intégral

Les travaux ont déjà commencé, un minaret de 21 mètres est-il indispensable dans cette magnifique ville?

angers,mosquée

angers,mosquée

Mohamed El Hourch, le porte-parole de l'Association des musulmans d'Angers, né au Maroc, explique :

"Dans le monde musulman, deux universités font autorité: l’université Al-Azhar en Egypte, bien sûr, et l’Institut Mohamed VI à Rabat au Maroc, qui fournit pour toute l’Afrique des imams aujourd’hui, en parfaite concertation avec les autorités du pays. C’est lui que nous avons sollicité pour trouver un imam qui nous corresponde" source

 

00:29 Publié dans 09 - MOSQUEES EN PROJET | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : angers, mosquée | |  Facebook | |

11/03/2015

Alain Juppé a rencontré amicalement les islamistes pro niqab du 93 pour parler… islamophobie.

Capture d’écran 2015-03-06 à 13.44.25.png

Lu sur le site de l'UAM93 qui regroupe 30 associations musulmanes et les plus grandes mosquées du département :

"Dans le cadre de sa tournée dans la Seine-Saint-Denis ce mardi 3 mars 2015, le probable candidat à la présidentielle, Alain Juppé, a rencontré l’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM-93) durant une heure. M'hammed Henniche, son secrétaire général, revient sur cette entrevue pour nous.


Pourquoi l’UAM-93 a-t-elle reçu Alain Juppé ?

Tout simplement car il a voulu nous rencontrer. Il y a une dizaine de jours Alain Juppé a décidé de venir en Seine Saint Denis pour soutenir les candidats de l’UMP aux départementales et rencontrer des associations de terrain. Ses conseillers lui ont proposé d’échanger avec l’UAM-93 car selon eux la question musulmane le préoccupe beaucoup (organisation du culte, vote musulman, islamophobie) et il en fait une de ses priorités comme homme politique et futur candidat à l’élection présidentielle.

A-t-il profité de cette rencontre pour affirmer sa position anti-islamophobie et s’engager à en faire son cheval de bataille ?

Toute la rencontre (1h) a tourné autour de cette question. On lui a dit que ses propos avaient été très appréciés par la communauté musulmane. Il a gardé son cap, nous expliquant qu’il ne comprenait pas le débat autour du voile. Lire la suite

 Sur  le site internet de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis on trouve une Lettre ouverte  écrite par Daniel Youssef Leclercq.  L'auteur affirme clairement que si une loi est votée afin d'interdire la burqa, elle ne sera pas considérée comme légitime car en contravention avec la Charia (Loi de Dieu) :

"Ultime provocation, on exige des Musulmans d’opter sans réserves pour les lois (humaines) de la République et de renoncer aux Lois de Dieu, sous peine de sanctions. Mais, liberté de penser oblige, rien n’oblige à adhérer à une quelconque loi quand bien même elle serait votée par une majorité d’inconscients""

(...)

"En conclusion, les grands muftis de la République laïque pourront toujours aboyer cela n’empêchera pas la caravane islamique de continuer son chemin jusqu’à sa destination finale."

Yussef Leclerc, principal rédacteur du site de l'UAM93 avait déclaré que « Si demain on avait une majorité dans ce pays, pourquoi est-ce qu’on imposerait pas la Charia progressivement ? Ca vous dérange? Tant pis ! » [Aziz, Philippe. "Le paradoxe de Roubaix" éd. Plon, Ch IV au nom du Djihad, p 90-91]

 En savoir plus sur l'UAM 93 et ses positionnements radicaux dans notre article d'archive.

Autre personnalité rencontrée par Alain Juppé, le barbu Ilias d'Imzalène, qui dirige le site salafiste très populaire Islam et Info qui avait poussé les manifestants pro palestinien de l'été 2014 avec cette injonction "Emeute-toi" :

 

3902346142.png

 

Pour tout savoir sur les liens étroits d'Alain Juppé avec les Frères Musulmans de Bordeaux et d'Egypte, lire notre enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme dont le premier chapitre est consacré au maire de Bordeaux.

13:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/03/2015

La mosquée de la porte d'Aix à Marseille est murée sur décision de justice

mosquee_muree.jpg

"Les parpaings ont petit à petit obstrué l'entrée du bâtiment ce mardi matin. Il est désormais impossible de pénétrer dans cette mosquée de la porte d'Aix à Marseille. C'est la concrétisation d'une décision de justice qui date d'août dernier et qui expulse l'association qui gère ce lieu de culte Lire sur France 3

21:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

06/03/2015

Valeurs Actuelles construit son dossier avec l'enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme (réédition augmentée 2015)

unnamed.jpg

Valeurs Actuelles n° du 6 au 12 mars

Présentation de Ces Maires qui courtisent l'islamisme, en librairies :

Manuel Valls a inauguré la Grande mosquée de Cergy, édifiée sur un terrain de la mairie socialiste contre un loyer dérisoire. Son imâm défend ouvertement les Frères Musulmans dont le passage aux affaires en Egypte s'est soldé par de nombreuses exactions, et la tentative d'islamiser les lois. Nantes, la mairie a contribué à financer l'institut islamique de la branche française des Frères Musulmans, l'UOIF, à hauteur de 200 000 euros en 2009. Le maire s'appelait alors Jean-Marc Ayrault.

Manuel Valls ne s'est-il pas prononcé à plusieurs reprises pour le financement public des mosquées?

Alain Juppé assure lui qu'il « fera tout pour qu'un terrain soit disponible » pour la Grande Mosquée de Bordeaux. L'imâm Tareq Oubrou qui dirigera l'endroit persiste dans son dernier livre à s'avouer membre des Frères Musulmans, dont le Guide suprême souhaite « contrôler l'Europe ».

Paris, qui croule sous une dette de 400 millions d'euros, a trouvé 16 millions d'euros pour son Institut islamique. Les mairies de MarseilleLa Rochelle et Nice ont été elles épinglées par le tribunal administratif pour des entorses à la loi de 1905, tandis que plusieurs députés financent des mosquées sur leur réserve parlementaire. Le maire de Nîmes, vice-président de l'UMP, a lui cédé un ex temple protestant à des islamistes dont les bulletins internes sont marqués d'un extrémisme inquiétant. 

 Cette deuxième édition a été largement actualisée et augmentée après les municipales 2014.

Joachim Véliocas dirige l'Observatoire de l'islamisation (www.islamisation.fr). Il est analyste en risque  géopolitique pour Wikistrat. Son premier livre-enquête, L'islamisation de la France (2006) a imposé ce thème dans le débat public.

18:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

04/03/2015

80 départements concernés par une arrivée d'islamistes radicaux dans les campagnes (DCRI) !

Une note des services de renseignement intérieur révèle que de nombreux villages ruraux sont investis par des islamistes voulant créer des communautés étanches à l'occidentalisation.

13:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Averroès dans le texte : conversion ou dhimmitude, esclavage et massacre pour les non musulmans.

averroes-ibn-rushd-muslim-scholar-philosopher-physician-twelfth-liz-sonneborn-hardcover-cover-art.jpgExtraits choisis de la fameuse oeuvre d'Averroès (1126- 1198) Bidayat al-Mujtahid wa-Nihayat al Muqtasid écrite en 1167 alors qu'il vient d'être nommé Cadi (juge islamique) de Cordoue :

 «  Selon la majorité des savants, la nature obligatoire du Jihad est fondée sur le verset (coranique) [2 :216] : « Il vous est prescrit de combattre, bien que vous y répugnez ». C’est une obligation collective et non personnelle, soit une obligation, sauf quand elle ne peut être menée à bien par un nombre minimum d’individus, elle est annulée pour la preservation des musulmans, fondé sur [9 :122] »

 

2- L’ennemi

 Les savants s’accordent sur le sort des polythéistes qui doivent être combattus. Cela est fondé sur [8 :39] « Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de persécution et que la religion reviennent à Dieu totalement » (…)

 3- Le Dommage autorisé à infliger aux différentes catégories d’ennemis

 Le dommage infligé à l’ennemi consiste à s’en prendre à ses biens, à le blesser ou à violer sa liberté personnelle, ou à le réduire en esclavage. Cela peut être infligé , selon le Consensus des savants (ijma’) à tous les polythéistes : hommes, femmes, jeunes et vieux, les notables ou personnes non importantes. L’opinion varie seulement sur les moines, qui doivent être laissés en paix et non captifs, et indemnes. Ils appuient cette opinion sur les mots du Prophète : « Laisse les en paix et aussi ce en quoi ils se sont consacré », et la pratique de Abu Bakr. 

La plupart des savants s’accordent sur le sort des captifs, plusieurs options s’ouvrent à l’Imam  [ tête de l’Etat islamique, le calife, dans le sens des écrits d’Averroès]. Il peut leur pardonner, les réduire en esclavage, les tuer, les relâcher contre une rançon  ou comme dhimmi, dans ce dernier cas le captif doit s’acquitter d’une taxe (jizya). (…) l’interprétation obvie du Coran  [47 :4]  « quand vous rencontrez les mécréants, frappez leurs cous, puis quand vous les avez largement massacrés, serrez bien leurs chaînes », l’Imam est le seul habilité à relâcher les captifs. D’un autre côté, [8:67] : « Ce n’est pas au prophète d’avoir des prisonniers tant qu’il n’a pas répandu un large massacre sur le terrain » est l’occasion de ce verset révélé (à la bataille de Badr) de prouver qu’il convient mieux de massacrer les captifs plutôt que de les réduire en esclavage. Le Prophète lui même a dans certains cas massacré les captifs en dehors du champs de bataille, alors qu’il pardonnait à d’autres. Il avait l’habitude de réduire en esclavage les femmes. Abu ‘Ubayd a relaté que le Prophète ne faisait jamais d’esclaves parmi les hommes arabes. Après lui le Sahaba  statua à l’unanimité sur les règles à appliquer aux Gens du Livre (ahl al-kitab), aussi bien hommes que femmes, qui doivent être réduits en esclavage (…)

 4- Les conditions de la Guerre :

 Selon tous les savants, la condition de l’entrée en guerre est la sommation à la conversion à l’Islam  de l’ennemi. Cela implique qu’il n’est pas permis de les attaquer tant que la sommation ne les a pas atteint (…)

 Les musulmans s’accordent sur le but de la guerre contre les Gens du Livre (Chrétiens et Juifs), à l’exception de ceux d’entre eux qui appartiennent à la tribu Quraysh, est double : soit la conversion à l’Islam, ou le paiement d’une taxe (jizya). Cela est basé sur le coran  [9 :29] : «  Combattez ceux qui ne croient pas à Allah et au Jour Dernier et qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son Messager ont interdit, et qui ont le livre sans pratiquer la religion véritable, jusqu’à ce qu’ils paient le tribut directement et humblement » . La plupart des juristes s’accordent sur le paiement de la taxe également par les Zoroastriens (madjus) selon les mots du Prophète « traitez les comme les Gens du Livre »

Sur le même sujet lire nos précédents articles:

-Grand cadi d'Al Andalus, le grand père d'Averroès exigea la déportation des chrétiens

-Averroès, référence méconnue des djihadistes contemporains

-Averroès aurait-il été censuré par le CSA ?

12:03 Publié dans 02- COMPRENDRE L'ISLAM | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |